Copie de Sépan lannuit

Sépan lannuit


Cela faisait plusieurs nuits que Manotte se réveillait en sursaut à cause de son cauchemar. Chaque nuit, elle rêvait d’un long serpent qui l’a fixait intensément. Petite, ce serpent la visitait de temps en temps en songe, mais en ce mois de mars accablé par la chaleur du carême, la visite de cet animal devenait de plus en plus constante.

Ayant très peur des animaux rampants, Manotte était toujours paralysée de peur. Ne pouvant plus supporter sa faiblesse face à ce cauchemar, elle décida de quémander conseil à son vieil oncle Ti Golbo.

Ce centenaire originaire de Grande-Rivière avait tellement vu de chose dans sa vie, qu’il serait peut-être en mesure de la conseiller. Elle lui raconta sa mésaventure avec ce fameux serpent. Celui-ci lui annonça que le serpent était un esprit qui voulait juste lui parler.

Il fallait contenir sa peur et sa phobie pour qu’il puisse enfin s’exprimer. Le centenaire était un homme sage, il donna une pipe et lui expliqua qu’il fallait qu’elle fume juste avant de dormir afin d’être plus réceptive au messager. Assise sur son lit, Manotte fuma la pipe de son oncle et s’endormit paisiblement.

Comme promis, vers quatre heures du matin le serpent vint à sa rencontre. Détendue et n’ayant plus peur de lui, Manotte lui demanda le but de sa visite. Le long serpent ravi par son apaisement lui annonça qu’il l’attendait afin qu’elle puisse l’aider à déterrer un tambour sacré :

Antan lontan, lors de l’esclavage, les savants ancêtres essayaient tant bien que mal de remodeler et d’adapter leurs cultures et savoirs ancestraux sur la terre scélérate à l’odeur de canne. Un d’eux, fabriqua un tambour avec le tronc d’un imposant citronnier. Puis il donna à son tambour un cœur mystérieux doté de grand pouvoir. Celui qui sauvera le tambour de l’obscurité de la terre et de l’attaque des bestioles pourra bénéficier de ses dons.

Hélas, la tâche ne sera pas facile car le lieu secret était infesté de serpents venimeux qui ne se laisseraient pas déloger. Étant la descendance de cet artisan, il était de son devoir de récupérer le tambour sacré.

Un frisson paralysa Manotte face à cette révélation. Non seulement elle devait récupérer ce tambour mais devait également combattre des serpents. Elle qui avait la phobie des serpents…Heureusement son oncle Ti Golbo lui donna une pierre noire de Trinidad afin de guérir rapidement des morsures des serpents.

Lors d’une nuit de nouvelle lune, Manotte suivit les indications du long serpent en marchant prudemment dans les bois de l’Anse Couleuvre. L’obscurité imprégnait la végétation, la brave suivait le serpent qui la guidait dans les ténèbres de la nuit. Elle entendit des petits chuchotements qui volaient entre les branches, mais le serpent la rassurait en lui disant que ce n’était que des esprits. Puis, ils débouchèrent dans une petite clairière bien reculée où gisait un monticule de serpents de toutes les couleurs.

Manotte était au bord de l’évanouissement mais elle avait promis de récupérer le tambour sacré. Elle avança lentement et essaya de les déloger avec sa pelle. Certains partirent de peur mais d’autres restèrent sur le territoire. Le long serpent les chassa également mais un robuste ne se laissa pas faire et mordit la cuisse de notre camarade !

Furtivement elle retira son pantalon et mit la pierre de Trinidad sur la morsure. La pierre noire adhéra à la peau et absorba tout le poison de son corps. Pendant ce temps, elle commença à racler le sol énergétiquement malgré la fatigue que lui procurait le poison. Plus elle creusait, plus son cœur semblait vibrer comme un tambour. Après un immense effort, elle réussit à déterrer ce fameux tambour sacré.

Aussitôt dans ses mains, le serpent protecteur lui mordit le cou afin que son sang coule abondamment sur la membrane de l’instrument. Les zombis vinrent l’enterrer auprès du tambour tout comme ses prédécesseurs.

N’allez pas croire que ce tambour était maléfique. Hanhan! Il avait juste besoin de se revigorer. Une belle âme devait s’occuper de lui sous la terre afin que son vrai maître qui n’est pas encore né vienne le récupérer. Lorsqu’il récupéra son tambour, la puissante vibration réveillera les autres tambours cachés sous les terres africaines et caribéennes.

C’est à ce moment-là que les initiés cachés sauront qu’une nouvelle ère commencera pour les nègres. Et cet espoir fut révélé à Manotte afin qu’elle accepte pleinement ce sacrifice.

Pour aller plus loin vous pouvez lire : l’origine de la pierre de Trinidad

Valérie RODNEY


Vous aimerez aussi

mythe de sésé

Le mythe de Sésé : L’origine de la guerre entre les Arawaks et les Caraïbes

tout a man coco

La légende du trou de Madame Coco

pak an pak

Pak an Pak

Zonbi

Lè zonbi ka kouri an siklòn ka rivé

rat modé lajan

Rat modé lajan

An nou sové

An nou sové kannaval-la


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Poutji man kondané san man fè ayen
Jéni lasosiété tjwé mwen,
Man èspozé san mò
Pétèt man té ké pli kontan, di man té lajòl,

Man wont épi an kò lib
Ki pa ka fè mwen mal piès koté
Man lévé, man kriyé, man hélé
Man rivé konpran an lavi san lépé

San été san soley
Manman mwen ba mwen an tjè
Yo krazé'y, yo brilé'y
Man pèdi lékilib

Man pa menm pé réfléchi
Karès visib pa pou ich kongo
Man kon an bato pèdi dan bouya
Ki ka fonsé an tout sans

San'y sav la'y ka alé
Man entjèt kon an tatjèt dan an finèt
Si rété an karès sé pa ba ich kongo

Yo lé wè'w touni an tèt d'Eugène Mona
...

650 19

Une mère antillaise lors de la Toussaint, c'est une dame qui apporte son paréo de ménage au cimetière pour récurer le caveau familial.

Puis elle va babiller derrière toi car tu n'as pas bien arrangé les fleurs sur la tombe. Et si par malheur, il lui reste encore de l'énergie, elle va nettoyer devant toutes les tombes de l'allée :

"Des faveurs qui sont là ében bondié !"

#martinique #toussaint #caribbeanlife #antillais #sonjé #tradition #martiniquaise
...

812 10

À l'approche de la Toussaint, je voulais partager avec vous, mes souvenirs d'enfance. Conter ces beaux moments qui ont une grande place dans mon coeur. D'ailleurs on ne comprenait pas pourquoi je disais que je preferais cette periode par rapport à la Noël et le Carnaval.

Vous n'imaginez même pas toute la vibes que dégageait le cimetière de Saint-Pierre dans les années 90. Je ne vous parle pas de souffrance et mélancolie suite aux differentes tragédies (esclavage et éruption de Mussieu Pélée), hanhan, je vous parle de communion et festoyement entre la vie et la mort.

Podcast disponible sur le site (lien dans ma bio) et sur Spotify, Deezer, Podcast Addict, Amazon music, Soundcloud.

#toussaint #bokantaj #sonjé #martinique #caribbean #caribbeanlife #caribéennes #martiniquaise #antillais #antillaise
...

197 5

Octobre est le mois pour rendre hommage à notre riche langue. De ce fait, je vous propose 7 livres pour apprendre à l'écrire et surtout à le lire. Pour commencer, lisez à haute voix pour mieux decortiquer et comprendre le sens de la phrase.

#kreyol #livre #livres #litterature #litteratureantillaise #book #bookstagram #instabooks #instabookclub #livrepeyi #books
...

691 20