Zonbi

Lè zonbi ka kouri an siklòn ka rivé


Jobi était un homme réputé dans le sud de la Martinique. Tout le monde affectionnait ses liqueurs aux douces saveurs mais surtout son pouvoir à contrôler la pluie, oui ! Personne ne savait comment il procédait, mais n’importe quel agriculteur pouvait lui demander d’abattre la pluie sur son lopin de terre desséché.

Le carême avait beau être méchant à fendre en mille morceaux la terre aride, cela n’empêchait pas les plantations du sud de pousser sous le soleil brûlant. Puisque Jobi savait susurrer des mots doux à maman la pluie pour qu’elle daigne venir répandre sa douce eau sur les cultures. Son secret était bien gardé, mais selon radio bois patate, il avait acquis son savoir grâce à la visite en songe de son aïeul.

Son lointain parent était un faiseur de pluie du grand royaume du Dahomey. Il avait tant attendu qu’un membre de sa descendance puisse avoir les ressources nécessaires pour entendre ses enseignements afin qu’ils ne soient point oubliés sur cette île.

Il lui apprit patiemment à apprivoiser la pluie, les nuages et les vents. Son don aurait pu le rendre riche et prospère mais il préférait accepter en paiement des poules, des cochons, et des bons petits plats préparés par les épouses des agriculteurs. D’ailleurs son gros ventre pouvait témoigner de la qualité des mets offerts. Même les futurs mariés venaient lui demander de chasser la pluie le jour de leur mariage pour pouvoir fêter allégrement en plein air. Ah oui ! Tout le monde était content des services Jobi à part une seule personne, M. Mathurin Régis.

Mathurin ne supportait plus les tours de magie de Jobi, car quand il disait à maman pluie de ne pas venir à tel endroit, la mal élevée allait se réfugier au-dessus de son terrain. Puisqu’il fallait bien que la malheureuse lâche son eau quelque part. Et bien évidemment elle était trop fainéante pour aller se soulager à la mer. Donc elle se déversait sur sa grande exploitation, allez savoir pourquoi ! Tchip ! Pourtant manman pluie ne faisait pas exprès.

De plus, il y avait des années, Jobi dans sa jeunesse avait été un investigateur d’une chanson carnaval qui tournait en dérision le cocufiage de Mathurin. La veille de son mariage avec la sainte Marie-Ange, il découvrit qu’elle s’était mariée en douce avec son voisin Basil. C’est lors d’une petite course au centre-ville pour bien préparer la venue de sa future femme, qu’il l’a découvrit en sortant de l’église au bras de ce chien de Basil. Wayyyy !!

Cette histoire fit grand bruit et bien évidement Jobi et ses compères de la buvette en firent une grande chanson populaire de carnaval. Ta mamie a du forcément se casser les hanches dessus, oui !
Mathurin submergé par le mauvais esprit de la vengeance, il entreprit d’aller invoquer les zombis de sa famille pour une petite besogne. Ils devaient percer le secret de Jobi afin de le lui voler. Content de pouvoir se dégourdir, les zombis partirent flap vers la case de Jobi.

L’ignorant plongé dans un profond sommeil avait oublié de mettre une petite bougie sous la statue de la Viège Marie. De ce fait, les zombis pouvaient accéder au terrain et fouiller la case. Ils cherchèrent sans un bruit les preuves de la sorcellerie de Jobi, mais en vain. Ne trouvant rien, ils décidèrent de s’en aller, mais avant de partir un des aïeuls de Mathurin fut intrigué par trois branches dans un vase de la salle à manger.

Par curiosité, il toucha puis prit un des bâtons, soudainement il sentit au bout de la branche un fil invisible qui tirait une grande force… Haa enfin il avait percé son secret, le bougre avait amarré la pluie, le vent, et les nuages à ses trois branches. Mais le lever du soleil le surpris, il dû quitter la case en détalant et dans sa confusion il brisa le fil invisible qui retenait fermement le vent.

Et c’est ainsi que le vent enfin libre partit à la rencontre de ses frères et sœurs, et leur heureuse retrouvaille engendra le méchant ouragan nommé Edith (1963) qui balaya une bonne partie des cases de l’île.

Mathurin perdit sa grande maison et sa plantation, tandis que les habitants accusèrent Jobi d’être l’investigateur de ce désastre. Blessé par ces fausses accusations, il décida de prendre sa retraite et de ne plus jamais contrôler la pluie et les nuages. Et c’est ainsi que le dernier faiseur de pluie arrêta son commerce, depuis la Martinique connut une horde de cyclone sans manman.

Mais mes makrel, ces derniers temps, yo sé di siklòn pa ka bòdé bokay nou pies ankò. Est-ce le prodige d’un nouveau faiseur de pluie ? Si oui, dénoncez-le ! Afin que je puisse l’embaucher pour gâcher le mariage de mon ex !

Valérie RODNEY


Vous aimerez aussi

mythe de sésé

Le mythe de Sésé : L’origine de la guerre entre les Arawaks et les Caraïbes

tout a man coco

La légende du trou de Madame Coco

pak an pak

Pak an Pak

Copie de Sépan lannuit

Sépan lannuit

rat modé lajan

Rat modé lajan

An nou sové

An nou sové kannaval-la


Un commentaire pour “Lè zonbi ka kouri an siklòn ka rivé”

  1. J’aime beaucoup ta plume ! Et si derrière les gros évènements, il y avait une autre explication officieuse …

Laissez un commentaire



Mon Instagram

Poutji man kondané san man fè ayen
Jéni lasosiété tjwé mwen,
Man èspozé san mò
Pétèt man té ké pli kontan, di man té lajòl,

Man wont épi an kò lib
Ki pa ka fè mwen mal piès koté
Man lévé, man kriyé, man hélé
Man rivé konpran an lavi san lépé

San été san soley
Manman mwen ba mwen an tjè
Yo krazé'y, yo brilé'y
Man pèdi lékilib

Man pa menm pé réfléchi
Karès visib pa pou ich kongo
Man kon an bato pèdi dan bouya
Ki ka fonsé an tout sans

San'y sav la'y ka alé
Man entjèt kon an tatjèt dan an finèt
Si rété an karès sé pa ba ich kongo

Yo lé wè'w touni an tèt d'Eugène Mona
...

673 19

Une mère antillaise lors de la Toussaint, c'est une dame qui apporte son paréo de ménage au cimetière pour récurer le caveau familial.

Puis elle va babiller derrière toi car tu n'as pas bien arrangé les fleurs sur la tombe. Et si par malheur, il lui reste encore de l'énergie, elle va nettoyer devant toutes les tombes de l'allée :

"Des faveurs qui sont là ében bondié !"

#martinique #toussaint #caribbeanlife #antillais #sonjé #tradition #martiniquaise
...

812 10

À l'approche de la Toussaint, je voulais partager avec vous, mes souvenirs d'enfance. Conter ces beaux moments qui ont une grande place dans mon coeur. D'ailleurs on ne comprenait pas pourquoi je disais que je preferais cette periode par rapport à la Noël et le Carnaval.

Vous n'imaginez même pas toute la vibes que dégageait le cimetière de Saint-Pierre dans les années 90. Je ne vous parle pas de souffrance et mélancolie suite aux differentes tragédies (esclavage et éruption de Mussieu Pélée), hanhan, je vous parle de communion et festoyement entre la vie et la mort.

Podcast disponible sur le site (lien dans ma bio) et sur Spotify, Deezer, Podcast Addict, Amazon music, Soundcloud.

#toussaint #bokantaj #sonjé #martinique #caribbean #caribbeanlife #caribéennes #martiniquaise #antillais #antillaise
...

197 5

Octobre est le mois pour rendre hommage à notre riche langue. De ce fait, je vous propose 7 livres pour apprendre à l'écrire et surtout à le lire. Pour commencer, lisez à haute voix pour mieux decortiquer et comprendre le sens de la phrase.

#kreyol #livre #livres #litterature #litteratureantillaise #book #bookstagram #instabooks #instabookclub #livrepeyi #books
...

692 20