Le bain démarré à la rivière

Le bain démarré


Le bain démarré est un bain pour purifier, conjurer un sort ou simplement pour enlever des nœuds qui entravent symboliquement quelqu’un. Il sert aussi à attirer sur soi des influences positives.

Le bain démarré s’applique aux individus, aux animaux de chasse et aux outils de travail ils peuvent être aussi pratiqués sur le lieu de vie ou de travail. Partout en fait, où pourrait se nicher le sortilège. Autrefois la maison d’habitation était régulièrement lavée avec un mélange de feuillage comprenant de l’arada, du bwa kaka et de l’alcalie.

Puis on se débarrassait ensuite de l’eau souillé à un carrefour ou à l’embouchure d’une rivière. Parce que c’est symboliquement le lieu ou le pouvoir purificateur de l’eau est le plus important.

Parmi les plantes ablutionnelles couramment utilisées pour le bain démarré, on compte :
-La malaguette
-Le cassia alata
-L’acacia
-Feuille de citronnier
-Le mirobolan bâtard
-L’herbe-à-femme
-La raquette
-Le chardon-béni que les Kallinagos considèrent comme un “guérit-tout”.

Le bain peut être fait avec des fleurs de couleurs différentes ou beaucoup de couleur blanche. Les plantes peuvent également varier car tout dépend de ce que l’on veut obtenir.

Les bain de mer doivent se prendre le premier vendredi du mois à la lune montante. Il faut allumer une bougie pour les ancêtres et compter sept vagues avec de plonger.

Cette pratique de bain démarré est archi-courante dans l’air caribéenne. Les Kallinagos de la Dominique par exemple, utilisent assez couramment de patate-bord-de-mer, de la framboise, d’herbe grasse, du mahot piment. A Cuba ce rituel porte le nom de Limpieza signifiant nettoyage.

Bien évidemment, ces procédés étaient également utilisé en Afrique.

Le bain de purification au Bénin :
La nuit, des adeptes du vaudou vont creuser un grand trou en rase nature, le “malade” va y être descendu puis lavé (bain de feuilles), il devra ensuite briser la jarre qui contenait l’eau et les végétaux formant le liquide thérapeutique. Personne ne doit en effet utiliser cette céramique après ce “traitement” : cette jarre représentant l’initié malade, celui qui l’utiliserait au décours endosserait alors tous les malheurs précédents.

Sources:
Les milans des mamies
-Plantes magiques de la Martinique et des Petites Antilles Livre I d’Emmanuel Nossin

-L’univers du magico-religieux antillaise de Geneviève Leti
Vaudou, l’homme, la nature et les dieux de Phillipe Charlier


Vous aimerez aussi

dlo coucoune

Dlo-coucoune

L'enfant et le quimboiseur

L’enfant et le quimboiseur

magico religieux créole

Le magico-religieux créole

9-histoires-de-quimbois

9 histoires de quimbois : faits vécus de sorcellerie au Antilles

la grande drive des esprits

La Grande Drive des esprits

L-Homme-au-Baton

L’homme-au-Bâton


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Replay partie 2 sur l`autonomie dans la spiritualité avec @makedaguidance ...

121 2

Replay partie 1 sur l`autonomie dans la spiritualité avec @makedaguidance ...

157 6

Je vous souhaite bonne chance pour cette nouvelle année 2024. Bagay-la ké rèd mé zanmi, pa pèd kò zot épi vansé !

Le maître mot pour cette année est Kokel, est ce que ce sera toi l`investigateur ou le mouton de la fête ?

Mention spéciale pour mon haut sur mesure de @flech.kann
...

68 1
Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress
Un problème est survenu au niveau de votre flux Instagram.