tablette cuneïforme

Uruk, une révolution urbaine 2/3


L’évolution de la maîtrise de l’agriculture ne fut pas le seul secteur à bénéficier des progrès techniques.

Les innovations techniques

L’époque Uruk, fut l’époque de l’introduction de l’âne domestique venu d’Afrique. Ceci permit le développement de la traction animale. Ainsi que les moyens de transports comme la batellerie grâce à l’extension des canaux fluviaux.

La laine est devenue le textile de base. Ceci constitue une différence notable entre les égyptiens et les mésopotamiens. En effet les égyptiens privilégiaient les habits en lin. Les habits en laine, suggèrent un important élevage de moutons.

Dans le domaine de l’artisanat, l’introduction du tour de potier a permis la production en masse de céramique. L’artisanat spécialisé subit aussi un grand développement dans le travail des métaux, du bois, du cuir et des pierres précieuses. L’approvisionnement extérieur de matière première se développa également. Les régions lointaines comme l’Anatolie, Oman et l’Iran furent sollicités.

Au niveau de la métallurgie, les vestiges de ces époques sont maigres. Il faudra attendre » l’âge du bronze », dans les siècles suivant pour un essor de la métallurgie du bronze.

Naissance de l’écriture

L’une de plus grandes innovations de l’époque Uruk fut la naissance de l’écriture. En Mésopotamie, son avènement apparaît comme une conséquence et un point culminant de la révolution urbaine

Sens et évolution

L’écriture émergea vers -3300 av J.C.. À l’origine, la plupart des objets et actions étaient représentés par un signe reconnaissable. Les signes sont tous des logogrammes, ce sont des mots qui véhiculent un son associé à un sens. Ce système était lourd et contraignant, car chaque mot était associé à un signe (un millier de signe) et ne répondaient pas aux divers règles de grammaire de la langue sumérienne. Par exemple on ne pouvait pas conjuguer les verbes ou décliner les noms.

tablette époque Uruk

Tablette cunéiforme
Musée du Louvre

Au fil du temps, le sens de lecture a évolué. En effet, à l’origine le sens de la lecture était de haut en bas. Puis le sens de la lecture est devenu de gauche à droite. Les dessins linéaires ont subi une rotation de 90°. Par la suite, ils ont été décomposés en « clous » correspondant à autant d’impacts du calame en roseau sur l’argile. Les signes ont également évolué, en se déformant et en se simplifiant et jusque devenir méconnaissables (vers le milieu du IIIe millénaire).

évolution écriture cunéïforme

Le système d’écriture archaïque étant lourd et contraignant, l’évolution se fit vers le phonétisme. Le plus simple était de retenir que la valeur phonétique des signes. De ce fait, les scribes ont utilisé certains signes cunéiformes en les vidant de leur sens et en n’en gardant que le son, correspondant alors à une syllabe. Par exemple en français, pour écrire le mot saumon : on peut dessiner un seau avec une petite montage (mont): seau+mont= saumon.
Ce nouveau système à permit une grande évolution de l’écriture cunéiforme. Et surtout de se diffuser rapidement dans le territoire. En effet ce nouveau système pouvait s’adapter à la grammaire sumérienne, aux noms propres et à certaines notions abstraites. Mais cette écriture pouvait également s’adapter à des nombreuses langues différentes du sumérien comme par exemple à l’akkadien (langue sémitique). Ce nouveau système cunéiforme fut précurseur de notre système d’écriture actuel.

Les premières tablettes

Les plus anciens textes du monde ont été découverts sur le site de l’Eanna à Uruk. Pour l’instant, il n’est pas illégitime de considérer Uruk comme le berceau de l’écriture cunéiforme. Ces tablettes bien que difficiles à déchiffrer, apportent des éléments considérables sur l’économie et l’administration urukéennes.

Tablettes économique d’Uruk
Musée du Louvre

En réalité, les premiers textes étant de nature pictographique, ils ne se « lisent » pas , ni ne transcrivent de langages articulés. Mais, certains indices laissent à penser que la langue sumérienne découlerait de ces premiers écrits.

 Les sumériens

Les siècles suivant l’avènement d’Uruk et pendant tout le IIIe millénaires, les textes attestent que ce sont bien les sumériens et le pays de Sumer (Sud de la Mésopotamie, dont Uruk est au cœur) qui ont joué un grand rôle moteur historique. De ce fait beaucoup de questions en découlent : est ce que les urukéens du IVeme millénaire était déjà des sumériens? Et est-ce que les sumériens sont-ils les inventeurs de l’écriture ?

À vrai dire, l’archéologie ne peut pas pour l’instant prouver ni réfuter la présence des sumériens parmi les plus anciens occupants de la basse plaine mésopotamienne. Et ni réfuter ou affirmer que les sumériens étaient des migrants venus s’installer dans cette région.
Néanmoins en se référant aux textes, on constate que plusieurs langues ont été utilisées sur le territoire de la Mésopotamie, dont deux principales : l’akkadien (langue sémitique) et le sumérien qui est une langue isolée dont on ne peut rattacher à aucun groupe linguistique connu. Mais l’examen de la linguistique du sumérien révèle d’incontestable emprunt à d’autre langues d’origines sémitiques.

arbre des langues sémitique

D’un point de vue éthno-linguistique, les sumériens étaient donc dès le départ en contact étroit avec d’autres groupes de populations. De ce fait nous pouvons supposer que l’émergence de l’écriture ce fit dans contexte plurilingue. Une majorité de savants rejettent la théorie de l’immigration des sumériens et attestent que l’émergence des sumériens se fit à Uruk en contact avec d’autres communautés autochtones. Et donc, c’est bien leur langue qui serait sous-jacente aux tablettes d’Uruk archaïque. Mais la controverse sur ce point n’est toujours pas close.

Sources:

– Wikipédia

– La Mésopotamie de Bertrand Lafont, Aline Tenu, Francis Joannès et Phillippe Clancier

– Le musée du Louvre


Vous aimerez aussi

les dieux sumériens

Les Dieux Sumériens

croissant fertile

La Mésopotamie : Le croissant fertile partie 1/2

neolithique

La Mésopotamie : Le croissant fertile partie 2/2

ville Uruk

Uruk, une révolution urbaine 1/2

mythe ancien

La Création du Monde, partie1

mythe ancien

La Création du Monde, partie 2


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Plantes médicinales et aromatiques de la Caraïbe de Christiane Portécop est un ouvrage destiné aussi bien aux enseignants qu'aux associations et personnel d'encadrement qui souhaitent realiser un projet relatif aux plantes médicinales. Ce livre interessera sans nul doute un plus large public qui pourra ainsi entreprendre un voyage instructif et formateur dans l'univers du patrimoine caribéen.

Un massage énergétique de @massage_lodisy contre les douleurs, refroidissement ou encore de dégagement, etc vous sera proposé par Christelle.

Jeu exclusivement pour les résidents de l'île de la Guadeloupe.

#jeuconcours
...

80 22

Ce roman trace sans complaisance un portrait plus qu’acide de l’homme politique. Il lance une autre réflexion sur les mythes fondateurs d’Haïti et aborde le sujet tabou des relations entre le pouvoir et les sociétés secrètes.

En effet, sur cette île tout comme les autre, ce ne sont pas les urnes qui régit la politique mais bel et bien les cimetières. Lieu de rencontre entre les politiciens et les sosyete, loup-garou, esprits et d’autre entités nocturnes qui commandent la nuit.

Hannibal Sérafin grand ambitieux politicien est prêt à tout pour devenir le prochain président quitte à laisser Agwe, dieu des eaux koké douze fois sa belle femme sur une barque sacrée. Mais dans cette course effrénée vers le pouvoir, un diable estime qu’il est temps pour lui de sortir de sa montagne pour assouvir sa vengeance.

Heureusement, que la mambo Sorel veille à l’harmonie, tout en rendant fou d’amour et de passion Sonson Pipirit un ancien politicien, en le faisant jouir en haut d’un arbre sacré. Selon lui, la mambo Sorel transformée en loup-garou éveille chaque particules de son corps en le dévorant sur les autels sacrées. Ceux qui feront les offusqués, ne connaissent pas ce genre de plaisir délirant !

Un conflit cosmique, où l’humour est mêlé à un érotisme coloré et fantastique. Encore une belle œuvre de @garyvictor7

#livrestagram #livres #livresaddict #booklover #books #instabook #litteraturecaribeenne #litteraturehaitienne #roman #instabookclub #lecturedujour #lecturesdumoment #bookstagrammer #bookaddict #livrepeyi #avislecture #lire #haïti #caraïbes #littérature #afrobook
...

57 3