mythe ancien

La Création du Monde, partie 2


De nombreux mythes content la Création de notre Monde. Nous allons en découvrir quelque un qui peuvent avoir une petite ressemblance avec le Poème de la Création (mythe babylonien).

Mythe Védique 

Il existe deux grandes versions de la création du monde:

Création par le sacrifice

Le géant primordial, le Purusha représente l’univers: “ce qui est passé, ce qui est à venir”. Il fait apparaître les dieux et ils décidèrent d’offrir le Purusha en sacrifice. Les dieux saisissent le géant et l’immolèrent, ainsi fut le premier sacrifice.

Les créations particulières émanent successivement de son corps démembré : le beurre nécessaire dans les rituels, les animaux sauvages et domestiques, les éléments liturgiques ( les strophes, les mélodies, les formules), les classes sociales (“Sa bouche devint le Brâhmane, le Guerrier fut le produit de ses bras, ses cuisses furent l’Artisan, de ses pieds naquit le Serviteur”), la lune, le soleil, le vent, les dieux Indra et Agni, l’espace, le ciel et la terre.

Création par la pensée et le désir

Au commencent, il n’y avait qu’un chaos originel symbolisé par l’image d’une eau, d’une profondeur insondable. Il n’y avait ni temps, ni être, ni espace, ni jour. Seul “l’Un respirait de son propre élan, sans qu’il y ait de souffle. En dehors de cela, il n’existait rien d’autre”.
Puis le passage de la non-existence à l’existence se produit sans qu’on sache pourquoi. L’Un accède à l’Être par le pouvoir de la chaleur et se différencie en force masculine et force féminine à l’origine de l’univers, puis des dieux. La formation de l’univers est due à une pensée devenue créatrice par désir.

Dans les Brâhmana, cet acte créateur est précisé. L’Etre apparait sous la forme d’un oeuf qui flotte sur la surface des eaux sans limites. Il désire se dédoubler, s’échauffe et se brise. Les deux coquilles deviennent le ciel et la terre. Puis, il s’accouple avec une entité féminine émanée de lui, tantôt la Parole (Vâc), tantôt l’Aurore (Ushas). De cet acte initial naissent tous les êtres et les choses.

Mythe Nordique

Lors d’une grande Bataille, les fils de Bor (Dieu du temps et père de Odin) remportèrent la victoire en tuant le géant Ymir. Puis Odin, Vili et Vé,  fils de Bor prit la carcasse du géant pour créer la Terre (Midgard).
Avec ses cheveux ils firent les arbres, sa chair devint la terre, ses dents les pierres et les rochers, son sang emplit les océans et les lacs, ses os furent élevés en montagnes, et son crâne forma le ciel. Pour finir ils jetèrent son cerveau pour former les nuages.

Mythe Chinois

Au commencement, les deux forces primordiales de l’univers le yin et le yang se rencontrèrent. De cette union, naîtra un énorme œuf primordial. Dans cet œuf, Pan-Gu dieu originel, se développa pendant 18 000 ans. Puis il fendit la coquille.
Les parties transparentes et légères de l’œuf se mirent à flotter pour constituer le ciel en montant d’un zhang (3,58 m) par jour; de même les parties lourdes et opaques commencèrent à s’enfoncer d’un zhang par jour pour former la terre.

Puis , Pan Gu se dressa. Pour empêcher la terre, encore fluide, et le ciel de se mêler à nouveau, il grandit d’un zhang par jour et les maintint écartés. Pendant encore 18 000 ans, la terre et le ciel, ainsi séparés, se solidifièrent. Pan Gu put enfin se reposer, il s’étendit et mourut.
De son souffle naquirent le vent et les nuages, sa voix se mua en tonnerre, son œil gauche en soleil, son œil droit en lune, ses cheveux et ses moustaches en étoiles dans le ciel. Les autres parties de son corps donnèrent naissance à des éléments constitutifs de la terre, comme les montagnes, les fleuves, les chemins, les plantes, les arbres, les métaux, les pierres précieuses et les rochers. De sa transpiration jaillirent la pluie et la rosée.

Mythe Orphique (Grèce Antique)

“Le premier principe fut Chronos, le Temps, d’où sortirent le Chaos, qui symbolisait l’Infini, et l’Ether, qui symbolisait le Fini.
Le Chaos était environné de Nuit, qui formait ainsi l’enveloppe sous laquelle s’organisait lentement, par l’action créatrice de l’Ether, la matière cosmique. Celle-ci prenait finalement la forme d’un œuf, dont Nuit constituait la coquille. Au sein de cet œuf gigantesque, dont la partie supérieure forma la voûte du ciel et la partie inférieure, la terre, prit naissance le premier être, Phanès, la Lumière. C’est Phanès qui, par son union avec Nuit, créa le Ciel et la Terre. C’est lui également qui engendra Zeus.” (Mythologica)

Nous pouvons constater que les différents mythes se ressemblent sur certains point. Le mythe babylonien qui est le plus ancien mythe du monde pour l’instant, a t’il influencé d’autres civilisations ? Par le commerce, l’échange culturelle ? En sachant que le patriarche Abraham, fondateur de la religion monothéiste était habitant de la ville de Ur. Ur, grande ville sumérienne et source du mythe babylonien. En effet c’est une grande problématique…

Sources:
L’hindouisme d’Alexandre Astier
-Mythologica
-Wikipédia


Vous aimerez aussi

les dieux sumériens

Les Dieux Sumériens

ville Uruk

Uruk, une révolution urbaine 1/2

mythe ancien

La Création du Monde, partie1

tablette cuneïforme

Uruk, une révolution urbaine 2/3

la création des hommes

La création des Hommes

Uruk, une révolution urbaine 3/3


2 commentaires pour “La Création du Monde, partie 2”

  1. Qu’on lise un où tous les textes, c’est le même chant de Dieu qui semble marquer l’homme, comme sa nature profonde : l’homme porte la trace, la présence même de Dieu.

  2. c’est une autre interprétation des choses tout à fait louable.

Laissez un commentaire



Mon Instagram

Plantes médicinales et aromatiques de la Caraïbe de Christiane Portécop est un ouvrage destiné aussi bien aux enseignants qu'aux associations et personnel d'encadrement qui souhaitent realiser un projet relatif aux plantes médicinales. Ce livre interessera sans nul doute un plus large public qui pourra ainsi entreprendre un voyage instructif et formateur dans l'univers du patrimoine caribéen.

Un massage énergétique de @massage_lodisy contre les douleurs, refroidissement ou encore de dégagement, etc vous sera proposé par Christelle.

Jeu exclusivement pour les résidents de l'île de la Guadeloupe.

#jeuconcours
...

80 22

Ce roman trace sans complaisance un portrait plus qu’acide de l’homme politique. Il lance une autre réflexion sur les mythes fondateurs d’Haïti et aborde le sujet tabou des relations entre le pouvoir et les sociétés secrètes.

En effet, sur cette île tout comme les autre, ce ne sont pas les urnes qui régit la politique mais bel et bien les cimetières. Lieu de rencontre entre les politiciens et les sosyete, loup-garou, esprits et d’autre entités nocturnes qui commandent la nuit.

Hannibal Sérafin grand ambitieux politicien est prêt à tout pour devenir le prochain président quitte à laisser Agwe, dieu des eaux koké douze fois sa belle femme sur une barque sacrée. Mais dans cette course effrénée vers le pouvoir, un diable estime qu’il est temps pour lui de sortir de sa montagne pour assouvir sa vengeance.

Heureusement, que la mambo Sorel veille à l’harmonie, tout en rendant fou d’amour et de passion Sonson Pipirit un ancien politicien, en le faisant jouir en haut d’un arbre sacré. Selon lui, la mambo Sorel transformée en loup-garou éveille chaque particules de son corps en le dévorant sur les autels sacrées. Ceux qui feront les offusqués, ne connaissent pas ce genre de plaisir délirant !

Un conflit cosmique, où l’humour est mêlé à un érotisme coloré et fantastique. Encore une belle œuvre de @garyvictor7

#livrestagram #livres #livresaddict #booklover #books #instabook #litteraturecaribeenne #litteraturehaitienne #roman #instabookclub #lecturedujour #lecturesdumoment #bookstagrammer #bookaddict #livrepeyi #avislecture #lire #haïti #caraïbes #littérature #afrobook
...

57 3