ville Uruk

Uruk, une révolution urbaine 1/2


La maîtrise croissante de l’irrigation a permis de nourrir une population de plus en plus en nombreuse. Débute alors une organisation économique et sociale n’existant nulle part ailleurs au sud de la Mésopotamie. L’époque Uruk, du nom du site mésopotamien est une période qui s’étend sur un millier d’années environ (le IVe millénaire). Cette époque sera marquée par l’apparition des premières villes, de l’Etat et de la naissance de l’écriture.

Changement de densité démographique

L’époque Uruk débute vers -4000 av Jc , elle est dans la continuité de la culture Obeid. Mais subit un changement majeur démographique. En effet, selon les fouilles archéologiques dans le Sud de la Mésopotamie, on constate une augmentation de sites habités. Néanmoins, cette augmentation de densité peut avoir été influencée par des changements environnementaux. Par exemple une modification du débit du cours d’eau.

Le nombre d’implantations humaines présent dans le territoire diminue mais leur taille s’accroit. Cela suggère, une concentration progressive de la population pendant la première moitié du IIIe millénaire. Ce phénomène s’observe à Uruk et aussi au centre de la plaine à Nippur. L’apparition d’agglomération a eu des conséquences sur le plan social. En effet, l’émergence progressive d’une élite afin de gérer la cité et l’arrière-pays.

La révolution urbaine signifie une émergence d’une architecture monumentale, ainsi que l’apparition d’un centre d’agglomération. Afin de gérer ce centre, l’apparition de métiers non agricole, entraîna une hiérarchisation sociale. Et par la suite la création d’une cité-état pour gérer les productions agricoles.

« La première ville »

Dès la fin du IVe millénaire, on suppose qu’ Uruk recouvrait au moins 230 hectares , avant d’atteindre son apogée dans le premier tiers du IIIe millénaire. Cela suggère à peu près 10 000 habitants ou plus selon certains scientifiques. Il est possible qu’à l’origine, Uruk serait la résultante de regroupement de deux agglomérations proches mais distinctes (Uruk et Kullab). Séparées d’environ 500 mètres et toujours bien visibles au centre du site.

Dans le secteur Eanna (d’après le nom du temple d’Inanna/Ishtar qui s’y trouve aux périodes postérieures), des constructions furent entreprisessur plusieurs hectares. Les vestiges ont révélés une dizaine de grands bâtiments juxtaposés ou superposés. Ces vestiges permirent aux scientifiques de distinguer plusieurs phases de constructions (V,IVb puis IVa). Ainsi que des plans inhabituels et majestueux de plusieurs de ces édifices avec des nouvelles techniques de construction et de décoration.

vestige eanna

Vestige du Temple Eanna

Tandis que à Kullab, on découvrit les vestiges du Temple blanc. En effet, les murs de ce sanctuaire étaient recouverts d’une fine couche de plâtre de gypse. Il était situé sur une haute plateforme haute de 13 m, aux parois en pente et décorées de saillants.

temple blanc uruk

Proposition de reconstruction du Temple blanc
dues à l’institut d’archéologie de Berlin

Malheureusement, nous ne savons rien de l’organisation urbanistique d’Uruk à cette époque. L’archéologie n’a pas pu mettre en évidence des maisons ou quartiers d’habitation hormis ces édifices monumentaux.

On suppose que ces édifices étaient des lieux de culte. Du fait qu’aux périodes suivantes, le site de l’Eanna deviendra un secteur dédié à la déesse Inanna, puis le site du temple blanc était consacré au dieu An. Mais selon certains chercheurs, ces temples servaient de centre politique, administratif et religieux. Sans trop distinguer les usages religieux ou autres.

D’autre fouilles hors Mésopomie Sud, suggèrent que la diffusion de la culture d’Uruk fut rapide (Eridu ou à Tell).

Sources:

-Wikipédia

-La Mésopotamie de Bertrand Lafont, Aline Tenu, Francis Joannès et Phillippe Clancier

-Le musée du Louvre

Uruk, une révolution urbaine 2/2

L’évolution de la maîtrise


Vous aimerez aussi

les dieux sumériens

Les Dieux Sumériens

croissant fertile

La Mésopotamie : Le croissant fertile partie 1/2

neolithique

La Mésopotamie : Le croissant fertile partie 2/2

mythe ancien

La Création du Monde, partie1

mythe ancien

La Création du Monde, partie 2

tablette cuneïforme

Uruk, une révolution urbaine 2/3


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Poutji man kondané san man fè ayen
Jéni lasosiété tjwé mwen,
Man èspozé san mò
Pétèt man té ké pli kontan, di man té lajòl,

Man wont épi an kò lib
Ki pa ka fè mwen mal piès koté
Man lévé, man kriyé, man hélé
Man rivé konpran an lavi san lépé

San été san soley
Manman mwen ba mwen an tjè
Yo krazé'y, yo brilé'y
Man pèdi lékilib

Man pa menm pé réfléchi
Karès visib pa pou ich kongo
Man kon an bato pèdi dan bouya
Ki ka fonsé an tout sans

San'y sav la'y ka alé
Man entjèt kon an tatjèt dan an finèt
Si rété an karès sé pa ba ich kongo

Yo lé wè'w touni an tèt d'Eugène Mona
...

673 19

Une mère antillaise lors de la Toussaint, c'est une dame qui apporte son paréo de ménage au cimetière pour récurer le caveau familial.

Puis elle va babiller derrière toi car tu n'as pas bien arrangé les fleurs sur la tombe. Et si par malheur, il lui reste encore de l'énergie, elle va nettoyer devant toutes les tombes de l'allée :

"Des faveurs qui sont là ében bondié !"

#martinique #toussaint #caribbeanlife #antillais #sonjé #tradition #martiniquaise
...

812 10

À l'approche de la Toussaint, je voulais partager avec vous, mes souvenirs d'enfance. Conter ces beaux moments qui ont une grande place dans mon coeur. D'ailleurs on ne comprenait pas pourquoi je disais que je preferais cette periode par rapport à la Noël et le Carnaval.

Vous n'imaginez même pas toute la vibes que dégageait le cimetière de Saint-Pierre dans les années 90. Je ne vous parle pas de souffrance et mélancolie suite aux differentes tragédies (esclavage et éruption de Mussieu Pélée), hanhan, je vous parle de communion et festoyement entre la vie et la mort.

Podcast disponible sur le site (lien dans ma bio) et sur Spotify, Deezer, Podcast Addict, Amazon music, Soundcloud.

#toussaint #bokantaj #sonjé #martinique #caribbean #caribbeanlife #caribéennes #martiniquaise #antillais #antillaise
...

197 5

Octobre est le mois pour rendre hommage à notre riche langue. De ce fait, je vous propose 7 livres pour apprendre à l'écrire et surtout à le lire. Pour commencer, lisez à haute voix pour mieux decortiquer et comprendre le sens de la phrase.

#kreyol #livre #livres #litterature #litteratureantillaise #book #bookstagram #instabooks #instabookclub #livrepeyi #books
...

692 20