noun

Nanni nannan


Dépi Nanni nannan est une expression créole pour dire qu’il y a très très longtemps, que cela a toujours été comme ça.

Grâce au livre Woucikam: origine égyptienne de la langue dite créole, décryptage hiéroglyphiques de nos us et coutumes de Jean-Luc Divialle, nous allons découvrir les origines de cette fameuse expression que j’utilise abondamment.

Nannan

Noun
nwn: Noun, Nannan

Le Noun est l’océan primordial qui contient toutes les potentialités de l’Univers. Contenant tout, il est la source de toute forme de création. Avant que ce divin appelé Existant ne vienne à l’existence, il y existe à l’état latent. Dans cette soupe de particules, règne le chaos, rien n’y est organisé. Puis, le divin prend conscience de son état d’existant et organise l’Univers selon le Maat. Ceci fait du démiurge, un Dieu artisan qui organise tout par son verbe.

Nannan est le terme générique qui, chez les woucikam (créole) désigne la nourriture. Il s’obtient par duplication du terme nan. La pulpe de la noix de coco est désigné par ce même nom. Nous l’avons vu, c’est de ce Nannan que jaillit le germe du futur cocotier.
Or ce germe appelé Job est homonyme du bakaka: Dyob « Dieu », du mwaneka: Dyow « Dieu », du bassa: Job « Dieu ».

L’expression Nanni nannan fait référence, nous l’avons vu au temps primordial ou Dieu est sorti du Noun de lui-même. Ceci confirme donc que le Noun se dit Nannan en woucikam. Ceci peut encore être confirmé par l’existence du même squelette consonantique dans les deux termes, Nwnw(n.n) « noun » et Nannan (n.n) « Noun ».


Vous aimerez aussi

nil

L’Egypte

abou simbel

La civilisation égyptienne, une civilisation nègre

langue africaine

La diffusion des langues africaines, source de contradiction

egypte créole

L’origine égyptienne de la langue créole

Éloge à la littérature antillaise

Le counia manmanw


Laissez un commentaire



Mon Instagram