Le counia manmanw


Counia manmanw est insulte très répandue aux Antilles, que moi même j’utilise très rarement depuis que je connais son origine….

Origine

Au temps de l’esclavage, pour marquer davantage leur différence avec nous, le blanc décréta (‘con’-plexé par notre couleur de peau) que nous n’aurions pas droit, en particulier les femmes, de porter de bijoux : pas de boucles aux oreilles, pas de bagues aux doigts, pas de collier aux cous.
Nous devions aller simplement vêtus de nos haillons sans la moindre babiole pour se donner l’impression de briller un peu, pour s’abreuver d’une illusion de « vie normale », alors que dans notre pays d’origine, nous étions parés (comme tout le monde) comme des rois et des reines.

Voila de quoi nous rabaisser, encore un peu plus. Et l’enfant du blanc, bien au faîte de cet état des choses, par mépris, prit l’habitude de jeter à la figure du petit esclave : « le cou de ta maman est nu ! ». Cette phrase à elle seule rappelait la triste condition de l’enfant, esclave par sa propre mère, et la honte attachée à sa situation d’être jugé inférieur.

LE COU DE TA MAMAN EST NU ! Cou ni a manmanw…

Dans un instant de lucidité, le jour où cette injure s’échapperait de nos lèvres n’oublions pas qu’un un de nos ancêtres, notre arrière arrière grand-père ou notre arrière arrière grand-mère l’a peut-être reçue en pleine face pour que il/elle n’oublie jamais son statut d’esclave.

Source:
-Hibiscus


Vous aimerez aussi

egypte créole

L’origine égyptienne de la langue créole

noun

Nanni nannan

Éloge à la littérature antillaise

L'origine du fameux Milan

L’origine du fameux milan

danmyé

Le Danmyé

Gran Zongle

Gran Z’ongle, le grand quimboiseur et terreur de la Martinique


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Plantes médicinales et aromatiques de la Caraïbe de Christiane Portécop est un ouvrage destiné aussi bien aux enseignants qu'aux associations et personnel d'encadrement qui souhaitent realiser un projet relatif aux plantes médicinales. Ce livre interessera sans nul doute un plus large public qui pourra ainsi entreprendre un voyage instructif et formateur dans l'univers du patrimoine caribéen.

Un massage énergétique de @massage_lodisy contre les douleurs, refroidissement ou encore de dégagement, etc vous sera proposé par Christelle.

Jeu exclusivement pour les résidents de l'île de la Guadeloupe.

#jeuconcours
...

80 22

Ce roman trace sans complaisance un portrait plus qu’acide de l’homme politique. Il lance une autre réflexion sur les mythes fondateurs d’Haïti et aborde le sujet tabou des relations entre le pouvoir et les sociétés secrètes.

En effet, sur cette île tout comme les autre, ce ne sont pas les urnes qui régit la politique mais bel et bien les cimetières. Lieu de rencontre entre les politiciens et les sosyete, loup-garou, esprits et d’autre entités nocturnes qui commandent la nuit.

Hannibal Sérafin grand ambitieux politicien est prêt à tout pour devenir le prochain président quitte à laisser Agwe, dieu des eaux koké douze fois sa belle femme sur une barque sacrée. Mais dans cette course effrénée vers le pouvoir, un diable estime qu’il est temps pour lui de sortir de sa montagne pour assouvir sa vengeance.

Heureusement, que la mambo Sorel veille à l’harmonie, tout en rendant fou d’amour et de passion Sonson Pipirit un ancien politicien, en le faisant jouir en haut d’un arbre sacré. Selon lui, la mambo Sorel transformée en loup-garou éveille chaque particules de son corps en le dévorant sur les autels sacrées. Ceux qui feront les offusqués, ne connaissent pas ce genre de plaisir délirant !

Un conflit cosmique, où l’humour est mêlé à un érotisme coloré et fantastique. Encore une belle œuvre de @garyvictor7

#livrestagram #livres #livresaddict #booklover #books #instabook #litteraturecaribeenne #litteraturehaitienne #roman #instabookclub #lecturedujour #lecturesdumoment #bookstagrammer #bookaddict #livrepeyi #avislecture #lire #haïti #caraïbes #littérature #afrobook
...

57 3