lafleurcurieuse_20200420_2

Les religions traditionnelles africaines 2/3

Les religions traditionnelles sont nombreuses sur ce vaste continent. Mais on y trouve une certaine ressemblance au niveau du mythe de la création l’homme. Ces mythes d’origine sont basés sur à peu près 3 schémas de base qui sont diamétralement opposé (très peu d’exception) au concept de création judéo-chrétienne. En effet le concept judéo-chretien repose sur le fait que le Dieu créa le premier homme à partir de la terre (poussière). Puis créa la femme à partir d’une côte de l’homme.

Mythe de la création

Les grands schémas de base du mythe de la création de l’homme:

1) Dans la plupart des croyances africaines, le Dieu-ciel engendre l’homme avec la Terre-mère. Et en même temps ou après, il lui donne une sœur ou une femme pour peupler la Terre.

Par exemple une partie du mythe de création des Dogon: Amma (Dieu) et la terre s’unirent et engendrent des jumeaux (à la fois masculin et féminin). Ces jumeaux sont les Nommo ou Dieu d’eau dotés d’un pouvoir extraordinaire. Ils sont associés à la fécondité et au renouvellement de la vie.

Puis Amma finira par se détourner de la terre pour créer l’homme et la femme, tous les deux dotés d’une âme. L’union de cet homme et de cette femme mettra au monde 4 couples de jumeaux (originels) qui représentent les huit premiers ancêtres. Chaque couple de jumeaux sera rattaché à un élément de la vie : l’air (Amma Serou), la terre (Lébè Serou), l’eau (Binou Serou) et le feu (Djon Serou) .

2) Tandis que dans d’autre croyance, tous les êtres vivants proviennent d’un œuf primordial.

Par exemple le mythe de création Peule: l’Eternel créa un œuf duquel naquirent, « la totalité de l’Univers visible et invisible, la totalité des forces existantes ainsi que la somme de toutes les connaissances possibles ». Mais aucune de ses nouvelles créatures n’ayant satisfait à l’Eternel, il préleva sur chaque créature une part pour créer Neddo l’Homme primordial qui reçut le don de l’esprit et de la parole et connaissance des lois du cosmos.

Mythe de création des Bwiti (branche des Fang): L’Etre primordial créa un œuf et qui aurait donné les 4 dieux: Nzame (père des hommes), Nyingom, Nône et Evus (dieu de la brousse et du mal).

3) Puis il y’a certains des mythe où l’Être suprême créa d’abord l’entité féminine.

Chez les Zoulous, l’esprit éternel donne l’ordre à la déesse mère Ma de se créer elle-même, puis de créer les étoiles, le soleil et la terre.

« En Tanzanie, Dieu crée d’abord « le ciel, la terre, les prairies, les forêts, les animaux. Puis enfin il créa deux femmes ».

Lilyan Kesteloot: introduction aux religions d’Afrique

Les religions traditionnelles sont animistes. En effet les Dieux peuvent également prendre l’apparence d’animaux ou de végétaux. Par exemple chez les Dogons Amma est aussi un Dieu animal (le serpent).
Par ailleurs nous pouvons constater qu’il n’y a pas vraiment de hiérarchie entre l’homme et la femme. Certes, dans certain cas, il naît en premier et légataire du savoir. Néanmoins le plus souvent ils sont créés ensemble. Mais le Dieu peut également créer la femme et s’accoupler avec pour engendrer l’humanité.
De ce fait, la hiérarchisation entre l’homme et la femme ne viendrait pas forcément des mythes africains mais plutôt d’une pratique sociale.

Sources:
-Introduction aux religion d’Afrique de Lilyan Kesteloot
-Texte sacrés d’Afrique Noire: choisis et présentés par Germaine Dierterlen. Préface d’Amadou Hampâté Bâ.
-La plume de Banou
-Wikipédia
-Wikistike


Vous aimerez aussi

bougie

La sorcellerie aux Antilles

magie

Textes magiques songhay

lafleurcurieuse_20200420_1

Les religions traditionnelles africaines 1/3

lafleurcurieuse_20200420_3

Les religions traditionnelles africaines 3/3

Gran Zongle

Gran Z’ongle, le grand quimboiseur et terreur de la Martinique

tassi

Tassi-Hangbé, la reine oubliée


Laissez un commentaire



Mon Instagram