la fusillade du diamant

La fusillade du Diamant


Le nouveau gouverneur Henri Richard commença la répression en avril 1923. De 1924 à 1926 déferleront sur la Martinique avec une intensité jusqu’alors jamais atteinte le déchaînement de la fraude électorale, l’intervention directe et souvent brutale du gouverneur dans les élections pour faire élire ses poulains, le déplacement et les sanctions contre les fonctionnaires engagés du mauvais côté, et même l’assassinat politique et le massacre des électeurs.

Les deux épisodes les plus marquants de cette violence officielle sont:
L’assassinat de Charles Zizine et de Louis des Étages à Ducos le 24 mai 1925.
La fusillade du Diamant qui, le même jour, a fait 12 morts.

La fusillade du Diamant (12 morts)

A l’extrémité sud de l’île, au Diamant, en plein bourg, la troupe (une quinzaine d’hommes) tire au mousqueton dans la foule des électeurs: douze mort, huit bléssés. Parmi eux, le colonel en retraite de Coppens, un blanc; conseiller général lémeriste, tête de liste au Diamant, “tué par erreur”. Une bavure! Sans châtiment.

Quatorze morts, autant de bléssés en un seul jour, le Gouverneur Richard pouvait se féliciter d’avoir “fait un carton”. Un record dans l’histoire politique de la Martinique. On dira désormais “faire les élections à la Richard”.
C’est à ces élections municipales de mai 1925 que le groupe Jean-Jaurès présenta à Fort de France, pour la première fois, une lite de douze candidats sous la dénomination du “Bloc Ouvrier et Paysan”.
On y trouvait Jules Monnerot, Joseph Del, Sophrone Richard, Joseph Adami, André Aliker, Léopold Bissol, Guillaume Jean François, le Docteur Juvénal Linval, Raphaël Laurent, Antoine Sivatte, Albert Tramis, Camille Valère. Elle n’obtint que 88 voix.

La terreur continua après le scrutin qui, évidemment, donna la ictoire aux radicaux lémeristes, poulains de Richard. “Justice” du 22 juillet 1925 dépeint l’atmosphère tendue d’après crime:

“Il y a le grand nombre des victimes de l’arbitraire, des électeurs condamnés par fournées sous prétexte d’outrages à agents et de port d’armes prohibées; des militants emprisonnés par paquets sous prétexte de rébellion, dix citoyens du Diamant incarcérés, parmi lesquels des vieillards qui n’en peuvent mais, des syndiqués de l’enseignement et des contributions traqués pour avoir assisté à une réunion politique, l’ancien député Lagrosillière embastillé depuis deux mois…”.

Ce déferlement de tueries et de violence suscita un tollé dans la presse et les milieux politiques français. Les uns se félicitaient de la fermeté du gouvernement et demandaient la suppression du Suffrage Universel. Les autres dénonçaient les crimes et s’en prenaient au gouvernement qui les couvrait.
Cela faisait trop de bruit. Le Ministre des Colonies rappela en France le Gouverneur Richard en le décorant de la croix d’Officier de la Légion d’Honneur pour ses bons et loyaux services.

Le départ du chien-fer

Le 22 août, vers 16h Richard s’embarquait sur le paquebot “Pellerin de Latouche”, salué par sa cour de flagorneurs et par les bénéficiaires de ses exploits.
Mais sourire et courbettes furent interrompus par 5 balles de révolver qui abattirent le gouverneur Richard et le blessèrent grièvement. C’était Maurice Des Etages (20 ans), le fils du maire de Rivière-Salée abattu à Ducos, qui, exaspéré par le non-lieu en faveur de l’assassin de son père, faisait justice lui même.

Richard échappa à la mort, rentra en France, devint administrateur d’une Banque Coloniale, mais décéda de ses blessures, 6 ans après. Maurice Des Etages, entouré de la sympathie populaire, fut acquitté par la Cour d’Assises.
Tout au cours de cette période sanglantes la résistance s’organisait contre les méthodes Richard. Des syndicats voyaient le jour: celui des marins-navigateurs, celui des Agents de Contribution. En avril, les soutiers-charbonniers du port de Fort-de-France entraient en conflit avec la Transat.

Source:
Histoire de la Martinique de 1848 à 1939 Tome 2 du Pr Armand Nicolas


Vous aimerez aussi

décembre noir

Les émeutes de 1959: le décembre noir

terre saint ville

L’histoire des Terres-Sainville

les 16 de basse-pointe

L'affaire des 16 de Basse-Pointe (1948)

L'assasinat de Zizine et de Des Étages par les gendarmes : mai 1925

ojam

L’affaire OJAM: les 12 jeunes expédiés en France

affaire beauregard

Un climat de violence: l'Affaire Beauregard


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Plantes médicinales et aromatiques de la Caraïbe de Christiane Portécop est un ouvrage destiné aussi bien aux enseignants qu'aux associations et personnel d'encadrement qui souhaitent realiser un projet relatif aux plantes médicinales. Ce livre interessera sans nul doute un plus large public qui pourra ainsi entreprendre un voyage instructif et formateur dans l'univers du patrimoine caribéen.

Un massage énergétique de @massage_lodisy contre les douleurs, refroidissement ou encore de dégagement, etc vous sera proposé par Christelle.

Jeu exclusivement pour les résidents de l'île de la Guadeloupe.

#jeuconcours
...

80 22

Ce roman trace sans complaisance un portrait plus qu’acide de l’homme politique. Il lance une autre réflexion sur les mythes fondateurs d’Haïti et aborde le sujet tabou des relations entre le pouvoir et les sociétés secrètes.

En effet, sur cette île tout comme les autre, ce ne sont pas les urnes qui régit la politique mais bel et bien les cimetières. Lieu de rencontre entre les politiciens et les sosyete, loup-garou, esprits et d’autre entités nocturnes qui commandent la nuit.

Hannibal Sérafin grand ambitieux politicien est prêt à tout pour devenir le prochain président quitte à laisser Agwe, dieu des eaux koké douze fois sa belle femme sur une barque sacrée. Mais dans cette course effrénée vers le pouvoir, un diable estime qu’il est temps pour lui de sortir de sa montagne pour assouvir sa vengeance.

Heureusement, que la mambo Sorel veille à l’harmonie, tout en rendant fou d’amour et de passion Sonson Pipirit un ancien politicien, en le faisant jouir en haut d’un arbre sacré. Selon lui, la mambo Sorel transformée en loup-garou éveille chaque particules de son corps en le dévorant sur les autels sacrées. Ceux qui feront les offusqués, ne connaissent pas ce genre de plaisir délirant !

Un conflit cosmique, où l’humour est mêlé à un érotisme coloré et fantastique. Encore une belle œuvre de @garyvictor7

#livrestagram #livres #livresaddict #booklover #books #instabook #litteraturecaribeenne #litteraturehaitienne #roman #instabookclub #lecturedujour #lecturesdumoment #bookstagrammer #bookaddict #livrepeyi #avislecture #lire #haïti #caraïbes #littérature #afrobook
...

57 3