japon calligraphie

Culture Nippone


Pays de la civilité, chacun vit sa vie en essayant au maximum de ne pas perturber l’autre. Chacun doit participer à la cohésion du groupe. En effet lors de petit voyage a Tokyo, j’ai pu découvrir cette belle culture dont j’aimerai vous faire partager.

Les transports

Tout d’abord, dans les transports malgré le grand nombre de voyageur a l’heure de pointe. Il règne la politesse et la sécurité. On fait la queue comme tout le monde pour rentrer dans le train. On attends que les passagers sorte du train pour enfin y entrer. Il n’y a pas de bousculade. Personne ne parle au téléphone ou parle fort dans le métro, il y règne un petit silence agréable. On m’avait dit que je pouvais dormir sans crainte dans le métro que personne ne toucherai mon sac. Et c’est bien vrai. Une fois je me suis endormis par mégarde le sac ouvert, rien à signaler comme perte. J’en ai vu dormir profondément  avec leurs ordinateur sur le genou pas de vols. En effet ce n’est pas un mythe.

La politesse

Le japonais est connue également pour sa politesse à l’égard des autres. Par exemple, lorsque j’allais dans une boutique tout les employés s’arrêtaient pour me saluer. Est ce parce que j’était une touriste? Je ne sais pas et quand bien même, j’ai particulièrement apprécié leurs salutations. Et même si je n’achetais rien, au moins un membre ou tout le personnel m’accompagnaient à la sortie tout en me saluant sur le trottoir.

Autre chose très importante, c’est de ne surtout pas se moucher en public. En effet, pour eux cet acte est très grossier voir même un manque de respect. Parce que tout simplement, la culture japonaise estime que se moucher serait de partager ses microbes aux autres. De ce fait, cela est un manque de respect pour son entourage. J’ai bien évidemment passer mon temps à renifler “snifsnif”pendant le transport en laissant mon mouchoir dans ma poche.Afin de ne point offusquer autrui. Car on se doit de respecter la culture du pays qu’on visite.

L’art de manger

Au restaurant ou chez l’habitant, il est proscrit de se passer de la nourriture avec les baguettes. C’est un signe d’irrespect total.

Mais pourquoi? Parce-que lors des funérailles les membre de la famille se passe entre eux avec les baguette certains os du défunt…Je n’en sais pas plus. Également il ne faut pas planter ses baguette dans riz. Car on en donne en offrande au defunt dont les baguette sont planté a l’intérieur. J’avais lu également lorsqu’on mange de la soupe, des nouilles, la politesse veut qu’on fasse le bruit “”slupslup”‘ avec notre bouche. C’est pour signifier au personnel ou si vous manger devant le cuistot que son repas est un délice. N’étant pas habitué, à chaque fois je retrouvais mon pull taché..

La famille

Durant mon séjour, j’ai eu l’opportunité de converser pendant toute une journée avec un français qui est venu s’installer à Tokyo il y’a 5 ans. Cet échange fut enrichissant car il m’a éclairé sur la culture nippone.
Tout d’abord comme la plupart le savent, la place de la femme est de rester à la maison et de s’occuper du ménage et des enfants. En effet bon nombre  de femme abandonne leurs carrière pour se consacrer à leurs famille. Tout a d’abord par ce que c’est culturel et que il n’y a pas beaucoup de place en garderie pour les enfants avant leurs début de scolarisation. Une anecdote me revient de mon guide qui me disait qu’ une ami japonaise s’évertuais a se lever tout les jours tôt afin de préparer les meilleurs bento pour ses enfants non pas que cela soit un plaisir mais un devoir. Et si par malheur ses enfants n’avaient pas de fantastique bento, ils subiront les railleries a l’école et bien évidemment elle aura l’impression d’échouer entant que mère….
L’art du manga dans un bento
Le nombre de fois que j’ai fais patte et steak pour le régime sans fibres de ma fille.. dis donc, je ne brillais pas dans mon rôle. En effet,  je travaille donc  ce n’est pas pareil quand tu ne travaille pas. Mais en ayant goûter la joie du rôle de femme au foyer il était impensable que je me lève le matin pour faire le tupperware de mon conjoint. Chacun sa routine…
La société japonaise est une société très conservatrice, où ce n’est pas vraiment bien vu d’avoir des enfants avec un étranger. L’enfant ne pourra jamais avoir la double nationalité, c’est soit  japonais ou rien à moins de jouer à cache cache avec l’administration.  Les enfant née hors mariage subissent qu’en a eu beaucoup de raillerie ainsi que la mère.

Education

En matière d’éducation les écoles public sont meilleurs que le privée. Pour être dans un bon lycée il faut passer un examen. C’est de même pour l’université soit un examen ou avoir de super méga note. Quelque soit le diplôme tu peux exercer un métier qui n’a rien avoir avec tes études. En effet n’importe qui peut faire un métier sans avoir les connaissances car ils estiment que de tout façon tout peut d’apprendre au fur et a mesure. On commence tjrs en bas de l’échelle puis on grimpe. Pour avoir le travail de ses rêves ils faut passer des fameux test de connaissance et de culture générale puis différent entretiens très oppressants. Bon nombre d’étudiant se suicident face à cette concurrence agressive.

Néanmoins l’éducation nippone apprend à l’élève à vivre en communauté et à être responsable. Après les cours, les élèves se répartissent les tâches de ménages afin d’entretenir l’établissement scolaire. Mais aussi, les professeurs développent un lien fort avec ses élèves. Bon nombre de manga nous l’explique parfaitement.

Les japonais en matière de faire la fête, ils sont au top. Ils savent faire preuve d’originalité dans les jeux, les gages. Ils peuvent vomir sur le trottoir après avoir bu des litres de bière avec leurs supérieurs et le lendemain être en forme et travailler comme si de rien était. Ce contraste est saisissant, personnellement j’apprécie énormément leurs culture bien qu’elle doit se moderniser sur certains point. Mais bon, comme on dit l’herbe n’est jamais plus verte ailleurs.


Vous aimerez aussi

Les délices de Tokyo

Le pays du soleil levant

soupe ramen

Kotteri Ramen Naritake

Les Dames de Kimoto

orochi

Le grand serpent Orochi

La-pierre-et-le-sabre

La pierre et le sabre


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Plantes médicinales et aromatiques de la Caraïbe de Christiane Portécop est un ouvrage destiné aussi bien aux enseignants qu'aux associations et personnel d'encadrement qui souhaitent realiser un projet relatif aux plantes médicinales. Ce livre interessera sans nul doute un plus large public qui pourra ainsi entreprendre un voyage instructif et formateur dans l'univers du patrimoine caribéen.

Un massage énergétique de @massage_lodisy contre les douleurs, refroidissement ou encore de dégagement, etc vous sera proposé par Christelle.

Jeu exclusivement pour les résidents de l'île de la Guadeloupe.

#jeuconcours
...

80 22

Ce roman trace sans complaisance un portrait plus qu’acide de l’homme politique. Il lance une autre réflexion sur les mythes fondateurs d’Haïti et aborde le sujet tabou des relations entre le pouvoir et les sociétés secrètes.

En effet, sur cette île tout comme les autre, ce ne sont pas les urnes qui régit la politique mais bel et bien les cimetières. Lieu de rencontre entre les politiciens et les sosyete, loup-garou, esprits et d’autre entités nocturnes qui commandent la nuit.

Hannibal Sérafin grand ambitieux politicien est prêt à tout pour devenir le prochain président quitte à laisser Agwe, dieu des eaux koké douze fois sa belle femme sur une barque sacrée. Mais dans cette course effrénée vers le pouvoir, un diable estime qu’il est temps pour lui de sortir de sa montagne pour assouvir sa vengeance.

Heureusement, que la mambo Sorel veille à l’harmonie, tout en rendant fou d’amour et de passion Sonson Pipirit un ancien politicien, en le faisant jouir en haut d’un arbre sacré. Selon lui, la mambo Sorel transformée en loup-garou éveille chaque particules de son corps en le dévorant sur les autels sacrées. Ceux qui feront les offusqués, ne connaissent pas ce genre de plaisir délirant !

Un conflit cosmique, où l’humour est mêlé à un érotisme coloré et fantastique. Encore une belle œuvre de @garyvictor7

#livrestagram #livres #livresaddict #booklover #books #instabook #litteraturecaribeenne #litteraturehaitienne #roman #instabookclub #lecturedujour #lecturesdumoment #bookstagrammer #bookaddict #livrepeyi #avislecture #lire #haïti #caraïbes #littérature #afrobook
...

57 3