amsterdam

Ville de la tulipe

Juillet 2018 – un week-end

Je n’ai jamais voulu visiter Amsterdam. En effet, je préférais largement aller ailleurs ou retourner à Londres. Mais mon entourage et surtout hubby m’ont vendu la destination. Tout le monde me disait que c’est super bien , c’est propre, c’est fun et surtout qu’on peut se défoncer sans récrimination. Suite à ses arguments, je réserve nos billet de trains pour le moins de juillet.

J’ai eu la chance de tomber sur une promo, 66 euros aller-retour par personne (départ vendredi-retour dimanche). De ce fait je réserve immédiatement en craignant qu’il n’y ai plus de places. Mais je me rends compte un peu plus tard, pourquoi les prix étaient si bas à mon plus grand regret. Mes horaires de départ de trains tombent en même temps que les matchs de la coupe du monde de football. En effet, pour la final de la coupe je serai dans le train…..Mais tant pis, vive les chaines de sports sur portable et vive la 4G.

Le jour J

Après une mâtiné de boulot, nous filons à la gare du Nord. Catastrophe ! notre train aura 2h de retard….je m’y étais préparé car les rare fois où j’ai pris le train avec la sncf il y’avait toujours un retard. Bref, je prends mon mal en patience..grrr!!

Enfin arrivés notre hôtel, après le retard du train , le trajet du tram, le trajet à pieds pour dénicher notre hôtel nous avions plus la force de ressortir pour profiter de la nuit dehors. En effet il y’a d’autre moyens de s’amuser à deux….humhum.

J+1

Après un bon petit déjeuner, nous arrivons enfin au centre de la capitale. Il y’avait des touristes et des vélos à perte de vue. Je n’avais jamais vu autant de vélos de ma vie concentrés dans un petit endroit. C’est vraiment la capital du vélo.

Premièrement nous décidons, de visiter le musée du sexe d’Amsterdam. En effet, nous voulions nous instruire sur l’évolution des pratiques sexuels dans à travers l’histoire. Personnellement je n’ai pas trop aimé ce musée, il était trop kitsch.

Puis , nous nous sommes attardés devant le palais royal. Nous avons contempler son architecture, en se demandant si nous devions le visiter. Mais en voyant l’heure, nous avons décidé que c’était enfin l’heure de la détente….direction coffee shop.

Enfin installés dans un coffee shop pris au hasard. Nous avons commandé une dose de Sativa lemon haze. Cette variété de cannabis contient 21% de THC… De ce fait , imaginez par la

suite notre état après avoir fumé chacun notre joint. Nous sommes restés sur place au moins 2h de temps à rigoler niaisement et à perdre notre esprit en regardant les vélos défilés.

Légèrement requinqués, nous décidons de partir en quête de nourriture. Ce qui est bien dans cette ville, c’est qu’on peut marcher légèrement de travers avec les yeux rouges sans qu’on se foute de ta tronche ou te prenne pour un drogué. Ils savent adapter leur langage et le ton de leurs voix selon le degré de défonce de leurs interlocuteurs.

En essayant de trouver la direction dans notre état, d’un restaurant proposé par mon guide. Nous sommes tombés par hasard sur un restaurant de ramen….Grande addict de cette soupe, je n’ai pas pu continuer mon chemin. Ce restaurant s’appelle Ramen-Ya , il sert les meilleurs ramens!!! Aussi bon que ceux de Tokyo. C’était juste une tuerie.

Puis, avec nos ventres bien remplit. Nous avons parcouru le fameux quartier rouge d’Amsterdam. Entre les sex shop, les vitrines vivantes il y avait de quoi se rincer l’œil. Bien qu’une partie de mon esprit féministe fut un peu révolté par l’exposition des travailleuses du sexe… Je me suis laissée tenter à goûter des bonbons soit disant aphrodisiaques en forme de pénis..est ce l’effet du THC, du bonbon ou de hubby? En tout cas hubby n’a pas cherché à le savoir….

J+2

De retour au centre d’Amsterdam, nous avons flâné sous un soleil bien chaleureux. Puis, bien évidemment retour au coffe shop, pour un peu de détente…Nous voulions louer des vélos pour une petite promenade mais nous nous sommes vite ravisés. En effet, si on ne peut pas marcher correctement et droit..Nous n’aurions pas pu pédaler correctement sans faire d’accident…

Du coup nous nous sommes assis sur banc près d’un canal à contempler le défilé de bateaux. Cela peut paraître nulle ou une perte de temps, mais en tout cas nous nous sommes bien marré.

L’heure de départ sonne, nous courrons comme des fous pour ne pas manquer notre train. Heureusement aucun de problème de réseau, nous avons pu regarder en direct le math France-Croatie sur mon portable. Et profiter du trajet en hurlant à chaque but!!! 4-2, la folie.

Ce fut un petit week-end détente bien mérité pour bien décompresser. J’ai énormément aimé cette ville, l’état d’esprit qui s’en dégage. J’y retournerai volontiers. Si vous voulez vous amuser, vous défoncer avec de la weed de qualité, en gros faire une pause. Allez y!!!


Vous aimerez aussi

Le pays du soleil levant

abidjan marché

Côte d’ivoire

stocklom

Petit Séjour à Stocklom

séville fleur curieuse

Escapade à Séville

Souvenirs de Thaïlande

nil

L’Egypte


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Plantes médicinales et aromatiques de la Caraïbe de Christiane Portécop est un ouvrage destiné aussi bien aux enseignants qu'aux associations et personnel d'encadrement qui souhaitent realiser un projet relatif aux plantes médicinales. Ce livre interessera sans nul doute un plus large public qui pourra ainsi entreprendre un voyage instructif et formateur dans l'univers du patrimoine caribéen.

Un massage énergétique de @massage_lodisy contre les douleurs, refroidissement ou encore de dégagement, etc vous sera proposé par Christelle.

Jeu exclusivement pour les résidents de l'île de la Guadeloupe.

#jeuconcours
...

80 22

Ce roman trace sans complaisance un portrait plus qu’acide de l’homme politique. Il lance une autre réflexion sur les mythes fondateurs d’Haïti et aborde le sujet tabou des relations entre le pouvoir et les sociétés secrètes.

En effet, sur cette île tout comme les autre, ce ne sont pas les urnes qui régit la politique mais bel et bien les cimetières. Lieu de rencontre entre les politiciens et les sosyete, loup-garou, esprits et d’autre entités nocturnes qui commandent la nuit.

Hannibal Sérafin grand ambitieux politicien est prêt à tout pour devenir le prochain président quitte à laisser Agwe, dieu des eaux koké douze fois sa belle femme sur une barque sacrée. Mais dans cette course effrénée vers le pouvoir, un diable estime qu’il est temps pour lui de sortir de sa montagne pour assouvir sa vengeance.

Heureusement, que la mambo Sorel veille à l’harmonie, tout en rendant fou d’amour et de passion Sonson Pipirit un ancien politicien, en le faisant jouir en haut d’un arbre sacré. Selon lui, la mambo Sorel transformée en loup-garou éveille chaque particules de son corps en le dévorant sur les autels sacrées. Ceux qui feront les offusqués, ne connaissent pas ce genre de plaisir délirant !

Un conflit cosmique, où l’humour est mêlé à un érotisme coloré et fantastique. Encore une belle œuvre de @garyvictor7

#livrestagram #livres #livresaddict #booklover #books #instabook #litteraturecaribeenne #litteraturehaitienne #roman #instabookclub #lecturedujour #lecturesdumoment #bookstagrammer #bookaddict #livrepeyi #avislecture #lire #haïti #caraïbes #littérature #afrobook
...

57 3