kamite

L’Origine de l’Univers et la cosmogénèse Kamite (1/2)


Au commencement, il y a plusieurs milliards d’années, il se serait produit le grand boum d’une « singularité primordiale », laquelle aurait engendré l’Univers qui, à ce moment-là, était incommensurablement chaud, dense et homogène.
Mais, très vite, une phase d’expansion s’en serait suivie, entraînant un refroidissement progressif. Au fil du temps, le fluide d’énergie qu’était l’Univers aurait commencé à se structurer. Seraient alors apparus des gaz d’atomes, puis les étoiles et les planètes, puis les galaxies et, in fine , le monde tel que nous le connaissons…

Comme le fait remarquer Thibault Damour, de l’Institut des hautes études scientifiques, à Bures-sur-Yvette,  » aujourd’hui, personne ne peut prétendre savoir ce qui s’est passé avant le temps de Planck, mais la richesse du formalisme de la physique fait que l’on n’est plus obligé de se limiter à une singularité dont la science ne pourrait rien dire.  » Enthousiaste, Aurélien Barrau ajoute :

 » Aujourd’hui, les différents scénarios proposés neutralisent la question de l’origine, laissant entrevoir un Univers ou multivers globalement éternel. « 

Car si l’idée d’un Univers éternel permet aux physiciens de mettre de côté la difficile question d’une création ex nihilo (à partir de rien), pas sûr qu’il soit plus facile de résister au vertige de l’éternité qu’à celui de l’origine…

Loin d’être primitifs et naïfs, les Anciens avait déjà cette conception de la création de l’Univers. Ils l’expliquaient à travers des mythes imagés par les divinités. En effet, les divinités sont juste des manifestations de la Nature à travers un seul Dieu Unique.

De l’inexistence à l’existence

Source: Cosmogènèse Kamite tome 1 de Nioussérê K. Omotunde
(N’hésitez pas à le lire, pour approfondir mes propos)

Selon les texte kamits, nos ancêtres postulaient l’existence d’un Univers avant l’Univers actuel donc celle d’un Méta-Univers. Il s’agirait d’un monde avant notre monde. Mais pour qu’il y ait un temps de notre Univers, il faut qu’il y ait eu au préalable une fluctuation ayant conduit à la constitution de ce qui présentement « est » ce qui suppose aussi un avant-monde.

Cette idée d’une antériorité Méta-Etatique ayant préexisté à l’univers actuel, s’exprime dans un texte des Pyramides:

Absolument rien de ce qui compose le ciel n’existait encore,
Absolument rien de ce qui compose la terre n’existait encore,
Aucun homme n’avait encore été crée,
Aucune divinité n’avait encore été enfantée,
Absolument rien de ce qui concerne la mort n’existait encore.

Il s’agit là d’une démarche totalement inédite, originale et particulière qui explique à elle seule, les fondements même de la pensée métaphysique africaine, à savoir que la raison de l’existence actuelle de chaque élément, ne composant qu’une partie de la totalité du tout, se trouve dans l’essence phénoménologique de l’univers.

Un Méta-Univers a donc existé avant l’existence du Créateur lui-même et de toute sa création (Dieu ayant crée que ce qu’il a désiré). Ce Supra-Univers contenait cependant, toutes les conditions initiales à l’apparition des éléments constitutifs de l’univers actuel, mais sous une forme…informe.

Le plus extraordinaire est que la Loi des constitutives de l’univers actuel (dont la physique quantique aborde l’un des aspects) n’est pas postérieure à l’univers actuel mais plutôt elle lui a préexisté.

Selon certains, le big bang serait comme un « pont quantique » entre notre Univers en expansion et un autre en contraction                    

Magazine Science et Vie

Nos Textes sacrés ne narrent pas d’histoires humaines (comme le fait la bible par exemple) mais élève plutôt l’intérêt spirituel de l’initié sur l’Ordre cosmique ayant vaincu le Désordre initial (découlant du Big Bang) afin que se manifeste la nature ineffable de la présence divine dans l’univers et en l’homme.

Le début de toute chose

Au temps où il n’y avait encore rien,
Au temps ou rien n’était encore venu à l’existence
Au temps où il n’y avait absolument rien du tout

La pensée pharaonique postule un commencement absolu de l’Etre, de l’Existence ou du Devenir, Tout ce qui est (nti nb, néti neb) et Tout ce qui n’est pas encore (nnti/iwti nb, nenti/iouti neb) a un « Shaâ« , un commencement absolu, a son « sep tépi« , sa première fois, son initialité temporelle.

 tpy(tépi)  « Premier »

pȝwt(Paout)  « Origine, temps primordiaux »

Nous comprenons donc, qu’il s’agit d’un moment où toutes les existences initiales de toutes formes de vie n’existaient pas encore et que l’Existant lui-même n’existait pas non plus. Donc, il y a eu un moment où ni le Temps, ni l’Espace, ni l’Energie et ni la Matière n’existaient.

Cependant, si l’Existant (Dieu) n’a pas toujours été là, c’est que lui aussi a son moment initial. A quel moment pouvons-nous alors situer l’instant t de son apparition?

De la nature du Méta-Univers

Dans notre Livre de la Résurrection ancestral, un passage particulier nous guide dans nos recherche sur le « sep tépy » du Créateur, à savoir lorsqu’il dit:

Je suis l’Etérnel,
Je suis Râ (Dieu), qui est sorti du Noun.

Je fus Atoum lorsque j’existais seul dans le Noun
Et je devins Râ dans sa glorieuse apparition (hors du Noun)
Quand j’ai inauguré ma royauté sur ma création

Il révèle à diverses reprise qu’il est en réalité issu d’un Méta-Univers désigné sous l’appellation de Noun, Dieu nous montre ici qu’il existe donc bien une antériorité à son existence divine et que c’est dans la direction de ce Noun initial que nous devons donc maintenant nous orienter.

Qu’est ce que le Noun?

La spiritualité kamite affirme et c’est fait unique, qu’il y a en réalité, un Naissance/Apparition/Émergence divine de notre Créateur, soit un instant « t » de son existence dans l’histoire cosmique de l’univers.
Aucune religion n’est parvenue, dans sa quête de la compréhension de la genèse de l’univers, à envisager l’hypothèse d’une antériorité existentielle à l’apparition du Démiurge.

Hapi Egyptian God Photograph by Photo Researchers
Noun

Cependant disent nos ancêtres, nous ne pouvons pas encore l’appeler « Créateur » au moment où il était encore sous forme « informe » dans le Noun et il n’avait donc rien encore crée. Ainsi, pour nos ancêtres, l’origine de tout ce qui est venu à l’existence dans le monde visible et invisible se situe dans le « Nwn », à savoir les Eaux primordiales, abyssales qui contenaient tous les éléments de la création, toutes les potentialités de l’univers mais dans un état dit « initial ».

Il y a 13,7 milliards d’années, l’Univers ressemblait à une soupe de particules parsemée de zones plus denses : les futurs amas de galaxies.

Magazine Science et vie

L’esprit de l’Existant était alors dilaté dans cette eau initiale (où il somnolait, disent nos Textes Sacrés). Au regard de la nature Méta-ontologique du Noun, nous constatons que les cosmo-théologiens kamits ont postulé pour un Supra-Univers évoluant dans le vide de l’espace (utilisation du déterminatif de la voûte céleste) et ayant l’aspect d’un placenta originel (décomposé en trois vases), d’un habitacle primordial fluidique, d’une forme…informe, d’un noyau initial, d’un lieu mais aussi d’un non-lieu, d’une sustance vitalisatrice initiale, d’un point énergétique, d’une matière non-matérielle, bref, d’une matrice unique de la totalité de tout, à la fois Esprit, Matière, Puissance, Volonté , Intelligence et Energie à l’état initial, dans laquelle la force vitale de l’Existant n’existait pas encore car il n’avait pas encore pris conscience de lui même.

Les appellations

L ‘appellation de Dieu sous le Nom de l’Éternel dans nos textes sacrés ancestraux, ne doit pas nous étonner. Ainsi que les nombreux emprunts de la Torah et le Bible….

« ink nb r dr »: Je suis le Seigneur des Cieux
« ink nétcher aâ » : Je suis le Maître de l’Univers
« ink Nétcher oua »: Je suis le Créateur Universel :
« ink neb néhéhé »: Je suis le Maître de l’éternité
« ink imn »  » ink Amen « :Je suis l’Eternel
« ink nb tm » « ink Neb Tem »:Je suis le Dieu invisible de forme

Ces termes nous montrent au combien nos ancêtre de la vallée du Nil, sont les initiateurs de la spiritualité monothéiste dans l’histoire universelle. Toutes ces appellations existent encore aujourd’hui mais c’est leur source originelle africaine qui est cachée au public.

Prenons par exemple le terme « Dieu », désignant l’Etre suprême, le Créateur de toute chose dans la théologie judéo-chrétienne. Savez vous que ce terme procède du latin « Deus » qui provient lui-même de l’indo-européen « Dei » à savoir « briller » d’où découle « Deiwo » et « Dyew », servant à désigner l’espace stellaire en tant que « Ciel lumineux », abritant les divinités célestes, souvent par opposition au « monde des ténèbres ».
Dans la langue grecque, le mot « Dios » n’est que le génitif du grec « Zeus » . Ainsi, la mention de la lumière du jour « diurne » et le jour lui-même, soit « Die » en latin, complète l’étymologie occidentale du mot « Dieu ».

Cette association avec la Lumière céleste est indéniablement liée à celle de la lumière émise par le disque solaire, d’où le fait que le « Sun…Day » (Sunday soit, le jour du soleil) est le « dimanche », à savoir le jour où les chrétiens célèbrent la messe.
Cette conception théologique est à 100% africaine car plusieurs milliers d’années avant le christianisme, les anciens africains avaient nommé le Créateur « Râ » soit la Lumière céleste. Et pour écrire son nom en Médou Nétcher, ils dessinaient un disque solaire qu’ils lisaient Râ ou Rê. Pour ces derniers, Râ était unique car le soleil est unique, il était la Lumière du Monde, car le soleil est la lumière du monde qui chasse les ténèbres.

Nos ancêtres priaient en direction du soleil (nos grand-parents aux Antilles aussi) car ils disaient que toutes les réalisations humaines même celles les plus sacrées comme les temples, peuvent être un jour souillées par la main de l’homme, mais le soleil divin qui est au ciel, aucune main humaine ne pourra jamais l’atteindre, donc le souiller. C’est donc le symbole de la pureté spirituelle par excellence et aussi de la marche en avant car, jamais le soleil ne fait marche arrière et jamais il ne doute de sa route.

Atum - Ptah - Amon | Kemetic Centered Living


Vous aimerez aussi

MAAT

L’origine du fameux milan

galaxie

L’astronomie de l’Egypte ancienne: les bases

kama

Kama, le véritable nom de la terre de nos ancêtres

uraeus

Uræus et le troisième œil

kamite

L’Origine de l’Univers et la cosmogénèse Kamite (2/2)

scarabée

Le symbolisme du scarabée


Laissez un commentaire



Mon Instagram