kama

Kama, le véritable nom de la terre de nos ancêtres


Tour à tour, les différents « Envahisseurs » de notre continent ont donné des noms aux peuples africains et créé des frontières visant à nous séparer :

– les Européens nous désignent par le mot Africains ayant pour origine le mot Ifriqiya, nom d’une tribu Berbère installée à l’époque romaine, entre la Tunisie et l’Algérie orientale.

– Les Arabes nous désignent par le mot Soudan signifiant Noirs, et notre continent par AlKabulan signifiant Celui qui sait recevoir.

– Les Grecs nous désignaient par le mot Ethiopiens signifiant Visage Brûlé, et le mot Libye désignait notre continent (Hérodote, Histoire Il, 22 et Histoire IV 42).

– Quant aux Juifs, ils nous désignaient par le mot Koushim et notre continent par le mot Koush, du nom BaKouSou l’un de nos peuples du Zaïre (Jérémie 13 : 23 et Sophonie 3 : 10).

Cependant, le chapitre 10 du livre de la Genèse en citant les trois continents connus dans l’Antiquité, nous révèle que l’ancien nom de notre continent était KaM , diminutif de KaMa.

En effet, KaMa en araméen ou KaM en hébreu, signifie Chaleur, Brûlé, Noirci…, caractéristique principale de notre continent, car selon Hérodote, la chaleur y rend les Hommes Noirs.

Mais le mot KaMa est-il originaire de notre continent ?

Oui, car depuis l’apparition de l’écriture hiéroglyphique (3400 av. J. C), les anciens Egyptiens se désignaient par le mot KaMtou signifiant Noirs, car ils l’étaient. Par ailleurs, ils utilisaient le mot KaMi signifiant Noire, non seulement pour désigner leur terre, mais aussi par extension notre continent.

Cette racine héritée de nos ancêtres se rencontre dans les langues suivantes:

– KaMa signifiant Noir en Copte,

– iKaMa signifiant Noirci en Mbochi,

– KaMi signifiant Brûlé en Bambara, KéMi signifiant Brûlé en Mandjakou,

– KeM signifiant Brûlé en Wolof,

– Kim signifiant Brûlé en Mossi, etc… Notons aussi que KeMbou signifiant Charbon en Pullar,

– KeMpou signifiant Noir en Vaï,

– KéMatou signifiant Complètement Brûlé en Mandjakou sont à rapprocher de l’égyptien KaMtou.

Le mot égyptien KaMa représenté graphiquement par un morceau de bois brûlant (un charbon) dérive du radical KaLa signifiant également Charbon dans certaines de nos langues, à l’instar du Kikongo, du Téké, du Zigoula, du Mbati, etc…

En Inde, le mot KaLa signifie Noir en Tamoul et la déesse Noire vénérée depuis au moins 5000 ans se nomme Kali. Eventuellement, le mot KaLa évolua en GaLa dans certaines langues à l’instar du Topoke, précisons qu’en Kikongo KhaLa signifie Charbon au singulier, tandis que MaKaLa signifie Charbons au pluriel.

D’autre part, en égyptien comme dans d’autres langues de chez nous, la lettre L se confond avec la lettre R et sont représentées graphiquement en égyptien par une bouche.

C’est ainsi que KaLa devient KaRa chez certains peuples, de même GaLa devient GaRa chez d’autres. Effectivement, les Garamantes (GaRa Mandé, GaRa Mountou = Homme Charbon) véritables autochtones de l’île de Crète et du Maghreb dans l’Antiquité étaient nos frères (Hérodote, Histoire IV 174, 183 à 184).

Le pays du BenGaLe tire également son nom des BanGaLa du Zaïre (nGaLa au singulier et BanGaLa au pluriel).

Afin de renouer les liens brisés avec notre Terre d’origine et avec nos Aïeux, il est vital pour nous que nous nous désignions par notre véritable nom à savoir fils ou fille de KaLa, de GaLa, ou éventuellement de KaMa, d’où Kamit.

L’orientation de notre continent

Résultat de recherche d'images pour "afrique avant la colonisation carte"
La carte de l’Afrique qui n’aurait pas connu la colonisation par le plasticien suédois  Nikolaj Cyon, qui a ainsi redessiné une carte de l’Afrique politique que la colonisation n’aurait pas impactée.

Nos ancêtre ne voyait pas le continent comme nous le voyons aujourd’hui. En effet, les occidentaux ont nommé la Haute Egypte vers le sud et la Basse Egypte vers le nord, car ils savaient pertinemment que nos ancêtres s’orientaient dans le sens contraire. Et bien évidemment, la représentation de l’Afrique au dessus de l’Europe dérangeait l’esprit colonialisme des européens, d’où la disparition des anciennes cartes géographiques dans les manuels d’histoire.

Résultat de recherche d'images pour "carte basse egypte"
Basse Egypte au Nord
Haute Egypte au Sud

Les régions que nous appelions Sud étaient considérés comme le Nord par nos ancêtres. C’est pourquoi en Afrique dite du Sud actuelle, le peuple Zulu est nommé le peuple du ciel. Si on se réfère à la géographie de nos ancêtres, nous comprenons mieux pourquoi les Zulu sont associés au ciel (donc en haut, le Nord).

La mappemonde de Nicolas Desliens (1566), conservée à la Bibliothèque nationale de Paris, est une carte manuscrite sur parchemin en vélin, d’une dimension de 450 cm x 270 cm. Dans cette mappemonde, le sud est en haut du dessin. Il existe une copie de ce planisphère réalisée à la main par Henri Delachaux en 1884.

Sources:
Pierre Nillon
Lisapoyakama
-L’Afrique ancienne de François-Xavier Fauvelle


Vous aimerez aussi

kerma site archéologique

Les royaumes de Koush (Partie 1/3)

statue egypte

Les royaumes de Koush (Partie 2/3)

abidjan marché

Côte d’ivoire

pyramide méroé

Les royaumes de Koush (Partie 3/3)

village africain

Avant propos: l’histoire de l’Afrique et des Antilles

le goli

Le masque Goli


Laissez un commentaire



Mon Instagram