Les secrets d’un né(e) coiffé(e)


Il est dit né coiffé quand une partie du sac amniotique lui couvre le visage. Seules les personnes nées coiffées voient clairement les esprits, c’est par elles que les autres vivants sont au courant de leur présence.  Pour éviter qu’un bébé né « coiffé » ne devienne un adulte trop perturbé par toutes les visions qu’il est censé avoir, sa mère récupère le « voile » qui, desséché et réduit en poudre, est mélangé au contenu d’un biberon.

Cette absorption du « voile » qui dévoile les morts doit supprimer, ou du moins limiter, les visions et le protéger des mauvais esprits. De plus selon les croyances populaires, un né(e) coiffé(e) ne pouvait être tué par balle ou par noyade.

Ces morts tout invisibles qu’ils sont rabrouent les vivants qui les brusquent. A partir de dix-huit heures il est déconseillé de jeter de l’eau ou des poussières hors de la maison sans dire « pardon les morts » sous peine de recevoir en plein visage ce qui vient d’être jeté. Ces « ombres » fustigeraient les vivants qui par curiosité tenteraient de se mêler à leurs occupations, en se laissant par exemple enfermer la nuit dans l’église.

Le placenta était autrefois enterré le jour même sous un arbre fruitier dans le jardin ou la cour de la maison. Le cordon ombilical, une fois tombé, était enterré et on plantait dessus un bananier qui portait l’enfant. Si le cordon était enterré sous un rosier, le bébé était censé avoir une belle voix.

En Afrique du Sud on croit également que l’enfant qui naît coiffé reçoit une seconde vision, qui lui permet de voir les esprits de ses ancêtres et de les reconnaître et, de plus, chose très importante, la coiffe lui permet voir au-delà des personnes, de voir leurs intentions ou leur ‘deuxième visage ‘, ce qui fait que ces personnes nées coiffées naissent avec un caractère de juge.


Vous aimerez aussi

bougie

La sorcellerie aux Antilles

dlo coucoune

Dlo-coucoune

l'enfant et le quimboseur

L’enfant et le quimboiseur

Gran Zongle

Gran Z’ongle, le grand quimboiseur et terreur de la Martinique

ben fayag

Remèdes créoles et la maternité

vaudou en afrique la fleur curieuse

Le Vaudou en Afrique


Laissez un commentaire



Mon Instagram