kerma site archéologique

Les royaumes de Koush (Partie 1/3)


Les royaumes de Koush se situe dans le territoire de la Nubie. La Nubie est une région du Nord du Soudan et du Sud de l’Egypte, bordant le Nil. « Koush » est un nom donné à la région par les égyptiens à partir du Moyen Empire (-2033 à -1786). En concurrence avec l’empire égyptien, il fut détruit par leurs colonisation. Et en marquant durablement les traditions de la Nubie ainsi que les leurs élites. En effet beaucoup d’information sur les populations nubiennes proviennent des textes égyptienne

I-Préhistoire

Les populations nubienne qui pratiquait la chasse, la pêche et la cueillette sauvage commença petit à petit à se sédentariser à partir du VIe millénaire avant notre ère (6000 av J.C- 5000 av J.C). En effet elles adoptent  l’élevage de mouton, de bovins. Le bétails joue un grand rôle économique et social. Par la suite dès le Ve millénaire (5000 av J.C-4000 av JC), la Nubie connaît un grand développement grâce à une importante densité d’habitat et de cimetière le long de la vallée. Les tombes montrent la naissance d’une élite grâce la richesses des objets de sépulture. Pendant cette période, l’Egypte livre peu de site et « parait » moins dynamique.  Mais cette situation s’inverse assez rapidement.

II-Le Royaume de Kerma

Kerma est la capitale du premier royaume de Nubie. Il est riche en pâturage et en terres propice à l’agriculture. Il se développe entre de 2500 à 1500 avant notre ère. Au début, c’était la formation de plusieurs peuples autonome qui au fur et à mesure ont centralisé le pouvoir entre certains lignages. De ce fait, une royauté émerge.

Vers 2000 avant notre ère, Kerma est l’un des principaux centre politiques et économiques de la vallée. Il doit sa prospérités au commerces de ses matières première comme l’or, l’ivoire, l’ébène ou l’encens. Par les égyptiens, ces produits sont échangés contre du bronze, cuivres, des jarres de vin, d’huile ou des céréales. Bien évidemment , ces grandes richesses étaient convoités par l’empire égyptien. Une véritable rivalités s’installe entre les deux royaumes.

Pour les égyptiens, le symbole de l’arc désigne la Nubie. En effet , grâce à l’aptitude des nubiens à être d’excellent archer. Leurs réputation est telle, que les archers seront régulièrement engagés comme mercenaires dans les armées égyptienne.

Organisation du centre de Kerma

Maquette du centre de Kerma, organisé autour du temple principal:

« Non loin du temple, la grande hutte centrale, ouvrant sur l’un des principaux axes de communication, est considérée comme une salle d’audience. A gauche de la hutte, deux ensembles de maisons avec des cours ovales devaient servir de lieu de résidence au monarque. Les autres constructions sont des maisons d’habitation qui s’organisent autour d’une cour intérieur. L’ensemble est fortifié par des aménagements composés de palissades en bois et d’élévations de massifs de terre formés de renforts arrondis évoquant des bastions. Neuchâtel, musée de Laténium. Photographie de Marc Julliard, 2014. »

Rite Funéraire

Le cimetière de Kerma est réservé à l’élite de la capitale. Les corps ont toujours été disposé de la même manière selon la tradition: fléchis sur le côté droit, la tête en direction de l’est, habillés d’un pagne en cuir et souvent chaussés de sandales. Puis à coté de la sépulture, on y trouve des crânes de bétail, des centaines voir des milliers déposés selon un ordre très précis. Cet ordre vise à distinguer les vaches, les bœufs, les taureaux….Par la suite , le rituel se complexifie. En effet, les tombes sont de plus en plus grandes, ornés d’objets précieux et d’accompagnateur qui sont inhumés à côté du défunt principal.

Cette évolution témoigne l’évolution des richesses dans les classes sociales.

funéraire kerma

La conquête égyptienne

Au début du IIe millénaire, le royaume de Kerma connait un développement spectaculaire. Cela conduit, les égyptiens à renforcer leurs emprises sur la Basse-Nubie en construisant une série de forteresse sans pour autant cesser le commerce.

Puis la véritable conquête égyptienne, débuta sous le règne de Thoutmosis Ier (-1496-1483 avant notre ère). En effet il conquis Kerma et la basse Nubie. Par la suite, la culture égyptienne s’imprégna progressivement dans la culture nubienne sur plusieurs décennies. Une partie du pouvoir de Kerma est détenu par une élite local égyptianisé. Les enfants des élites de la capitale était éduqué à la cour égyptienne.


Vous aimerez aussi

statue egypte

Les royaumes de Koush (Partie 2/3)

abidjan marché

Côte d’ivoire

pyramide méroé

Les royaumes de Koush (Partie 3/3)

village africain

Avant propos: l’histoire de l’Afrique et des Antilles

le goli

Le masque Goli

langue africaine

La diffusion des langues africaines, source de contradiction


Laissez un commentaire



Mon Instagram