La pomme de la discorde

Le pomme de la discorde


En sachant que l’épisode de la pomme d’Adam et Ève dans la Genèse est un plagiat des mythes sumériens. Je me suis toujours demandé pourquoi avoir choisi la pomme comme le fruit de la discorde?

De ce qu’elle contient en son milieu, formée par les alvéoles qui renferment les pépins, une étoile à cinq branches….C’est pour cela que les initiés en ont fait le fruit de la connaissance et de la liberté. Et donc, manger la pomme cela signifiait pour eux abuser de son intelligence pour connaître le mal, de sa sensibilité pour le désirer, de sa liberté pour le faire.
Mais comme il est toujours arrivé, la foule du vulgaire a pris le symbole pour la réalité. L’enclosement du pentagramme, symbole de l’homme-esprit, à l’intérieur de la chair de la pomme symbolise, en outre, l’involution de l’esprit dans la matière charnelle.

J Boullet, symbolisme maçonnique

Cette observation est déjà mentionnée dans l’Ombre des cathédrales de Robert Ambelain:

La pomme, même de nos jours, dans les écoles initiatiques, est le symbole imagé de la connaissance, car coupée en deux (dans le sens perpendiculaire à l’axe du pédoncule), nous y trouvons un pentagramme, traditionnel symbole du savoir; dessiné par la disposition même des pépins.

Fichier:Pentagram within circle.svg — Wikipédia

Suivant l’analyse de Paul Diel, la pomme, par sa forme sphérique, signifie globalement les désirs terrestres ou la complaisance en ces désirs. L’interdit prononcé par Yahvé mettrait l’homme en garde contre la prédominace de ces désirs, qui l’entraînent vers une vie matérialiste par une sorte de régression, à l’opposé de la vie spiritualisée, qui est le sens de l’évolution progressive. Cet avertissement divin donne à connaître à l’homme ces deux directions et à choisir entre la voie des désirs terrestres et celle de la spiritualité.
La pomme serait le symbole de cette connaissance et de la mise en présence d’une nécessité, celle de choisir.

Dans les textes canoniques de la Bible, il n’est pas question d’une pomme mais bien d’un fruit (défendu). Et donc le mot fruit peut servir à plusieurs définitions dont par exemple celle d’un résultat, comme celui du fruit de mes pensées, du fruit d’un travail et aussi d’un aboutissement.

L’Église a voulu représenter en image Eve et Adam mangeant ce fruit. Partant d’un texte, ils ont dû opter pour une représentation et c’est là qu’arrive la pomme de la Kabbale.
Pour ceux qui ne connaissent pas la Kabbale, 

« c’est une tradition mystique juive, présentée comme la « Loi orale et secrète » donnée par YHWH à Moïse sur le Mont Sinaï, en même temps que la « Loi écrite et publique » (la Torah) ».

(Texte Wikipédia)

La pomme représente le fruit d’une union spéciale entre deux principes : le principe Masculin et le principe Féminin. D’eux enfantera le Fils, le fruit, de leur union. La très sainte trinité est le même symbole qui devrait se dire comme suit : le Père, la Mère et le Fils au lieu de dire le Père, le Fils et le Saint Esprit.
Le Père, le Fils et le Saint Esprit représentent que des principes masculins alors que la vie à besoin des deux principes et ces deux principes sont égaux, ce que les religions Catholique, Protestante, Musulmane, Juive, Islamique et bien d’autres ne reconnaissent pas.

Les religions du Christianisme sont basées sur le principe masculin uniquement et laissant une petite place à  la vierge Marie. C’est la façon dont les textes ont été écrit qui font en sorte que le principe Féminin a été supprimé ou mis de côté volontairement par ceux qui voulaient davantage de pouvoir. En évitant de reconnaître l’égalité entre l’homme et la femme, les dirigeants de ces religions ont fait en sorte de se garantir du travail pour longtemps. Et ce n’est pas la seule religion à avoir agit de la sorte.

Alors pourquoi la pomme est pour le christianisme un symbole de péché ? 

Dans le livre « Da Vinci Code » de Dan Brown. Il est question en arrière-plan de l’idée selon laquelle l’Église Catholique, voulant acquérir et garder le pouvoir, s’est interposée et imposée comme intermédiaire entre l’homme et Dieu. Ainsi, l’union sexuelle, qui laisse toute la place à l’altérité homme – femme et qui est un moyen privilégié d’entrer en contact direct avec Dieu (voir la scène du Hieros Gamos, Union sacrée), est déclarée péché.

Ce n’est pas que l’église a voulu être prévenante envers ses fidèles, mais elle a volontairement transformé le sens véridique de l’union divine entre homme et femme. Il y a bien entendu certaines pratiques de la sexualité qui produisent de magnifiques énergies (fruit) et il y en a d’autres qui ont l’effet inverse.
Et c’est probablement en utilisant cette dernière raison que l’Église en a profité afin d’arriver à ses fins. Pensez-y, si l’homme et la femme sont des complémentaires et que notre corps est un circuit énergétique, la position homme -femme se doit d’être en circuit continu : le négatif branché avec le positif et non le positif sur le positif et le négatif sur le négatif…

Me suivez-vous ? Le corps humains est polarisé énergétiquement.

Et la pomme dans tout cela ? Me direz-vous! 

La pomme a été utilisée par ceux qui ont écrit les textes sacrés de la Bible qui connaissaient la vraie symbolique. Ce n’est donc pas un hasard de voir sur plusieurs tableaux anciens Jésus ou Marie tenant une pomme dans leur main. Elle est certainement le fruit de la connaissance du bien et du mal, mais peut être pas comme nous le croyons. Plusieurs personnes connaissent déjà ce qui va suivre, mais je la répète pour ceux qui ne connaissent pas cette information.

Pour bien visualiser ce que je vais vous expliquer prenez-vous une pomme et n’enlevez pas la queue comme nous en avons souvent l’habitude de faire. Coupez la pomme dans le sens vertical de façon à laisser la queue sur une seule moitié. Séparez ensuite les deux morceaux et examinez les deux formes que celles-ci vous offrent.

À part la différence due à la queue, ne voyez-vous pas une similitude avec les deux principes de la vie ?

La moitié de pomme qui à la queue représente le principe masculin avec les pépins qui sont les testicules, et la moitié de pomme qui n’a pas de queue représente le principe féminin dont les pépins représentent le vagin et les ovaires.

Même les Beatles s’en sont servis comme image subliminale et vous en comprendrez la raison plus loin. Alors que dans le plupart des mythologies la pomme est un gage d’amour, de fécondité. C’est la première partie de sa représentation qui a été conservé et qui est en rapport avec la sexualité et aussi avec les énergies masculines et féminines.

Puisque la vie est comme une immense pile électrique, elle a en elle les deux polarités soit positive et négative. Il ne faut pas croire que l’homme est positif et que la femme est négative, loin de là. Ici nous parlons d’énergie. Les principes de vie masculins et féminins sont de même énergie, mais placés à des pôles opposés de cette énergie. Tout comme l’homme et la femme sont de sexe opposés ils sont un couple. Ils forment le couple.

Sources:
-Dictionnaire des symboles : mythes, rêves, coutumes, gestes, formes, figures, couleurs, nombres de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant
-Conférence de Pierre Nolin


Vous aimerez aussi

mythe ancien

La Création du Monde, partie 2

la création des hommes

La création des Hommes

arbre de vie

L’arbre de vie

Isthar

La Déesse Isthar/Inanna

lilith

Lilith, la rebelle

La lune source de connaissance

La Lune, source de connaissance


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Poutji man kondané san man fè ayen
Jéni lasosiété tjwé mwen,
Man èspozé san mò
Pétèt man té ké pli kontan, di man té lajòl,

Man wont épi an kò lib
Ki pa ka fè mwen mal piès koté
Man lévé, man kriyé, man hélé
Man rivé konpran an lavi san lépé

San été san soley
Manman mwen ba mwen an tjè
Yo krazé'y, yo brilé'y
Man pèdi lékilib

Man pa menm pé réfléchi
Karès visib pa pou ich kongo
Man kon an bato pèdi dan bouya
Ki ka fonsé an tout sans

San'y sav la'y ka alé
Man entjèt kon an tatjèt dan an finèt
Si rété an karès sé pa ba ich kongo

Yo lé wè'w touni an tèt d'Eugène Mona
...

716 19

Une mère antillaise lors de la Toussaint, c'est une dame qui apporte son paréo de ménage au cimetière pour récurer le caveau familial.

Puis elle va babiller derrière toi car tu n'as pas bien arrangé les fleurs sur la tombe. Et si par malheur, il lui reste encore de l'énergie, elle va nettoyer devant toutes les tombes de l'allée :

"Des faveurs qui sont là ében bondié !"

#martinique #toussaint #caribbeanlife #antillais #sonjé #tradition #martiniquaise
...

816 10

À l'approche de la Toussaint, je voulais partager avec vous, mes souvenirs d'enfance. Conter ces beaux moments qui ont une grande place dans mon coeur. D'ailleurs on ne comprenait pas pourquoi je disais que je preferais cette periode par rapport à la Noël et le Carnaval.

Vous n'imaginez même pas toute la vibes que dégageait le cimetière de Saint-Pierre dans les années 90. Je ne vous parle pas de souffrance et mélancolie suite aux differentes tragédies (esclavage et éruption de Mussieu Pélée), hanhan, je vous parle de communion et festoyement entre la vie et la mort.

Podcast disponible sur le site (lien dans ma bio) et sur Spotify, Deezer, Podcast Addict, Amazon music, Soundcloud.

#toussaint #bokantaj #sonjé #martinique #caribbean #caribbeanlife #caribéennes #martiniquaise #antillais #antillaise
...

199 5