Le nom secret aux Antilles

Le nom secret aux Antilles


Le nom secret est chuchoté à l’oreille du nouveau-né par ses parents (le plus souvent à son baptême). Il est donc bien le nom véritable de celui qui le porte.

En réminiscence ici totale avec avec la pratique africaine, ce nom profile la personnalité de son dépositaire. Il est explicitement “le nom pour soi par opposition au nom pour autrui “, délivré sur les papiers d’état civil. Coutume ancrée dans la culture antillaise, le nom secret signe à coup sûr la plus ancienne pratique de résistance à la dépersonnalisation coloniale.

C’est donc dans ce nom-là, mystérieux, que réside, pense-t-on, la force imprenable, substantielle, de tout individu. La possession du nom secret préserve et assure la spécificité de son “moi”. Sur ce point ce qui pour l’Afrique vaut pour les Caraïbes.

Nom caché, affaire de vigilante protection, ne se donne pas, ne s’indique pas, ne se dévoile pas s’en prendre garde !D’où de très nombreux surnoms pour brouiller les pistes et sauvegarder son intégrité.Que peuvent faire les esprits avec Cécette, Kikili, Ti Nono ? Ce sont des leurres…

Coulée d’or d’Ernest Pépin

Le nom d’un saint donné à la naissance doit donner force et prestige. Pour que certains enfants ne meurent pas en bas âge, des parents leur donnaient des prénoms commençant par la même lettre. Ainsi dans une même famille les enfants portaient les prénoms suivants : Tersifort, Timothée, Théodorine, Thomasine.

Le nom caché dans le Vaudou

Dans le vaudou au Bénin, chacun a plusieurs noms. D’abord un nom public. Ensuite, des noms cachés, secrets, car révélant la vraie nature de l’individu et, potentiellement ses faiblesses : le nom choisi par la mère, les noms des divinités tutélaires de ses parents, le nom de l’ancêtre djoto révélé par le Fa (tout de suite après la naissance, le talon du nouveau-né trace les signes divins sur le kaolin de la planche de divination).

Certains noms disent beaucoup de choses sur l’individu, sa naissance, sa filiation, etc.

Agossou (garçon) ou Agossi (fille) signifie que l’enfant est sorti du ventre maternel les pieds en avant.

Bossou (Bossi pour fille) veut dire que l’enfant avait une circulaire du cordon. Dossou (Dossi fille) veut dire que l’enfant est né juste après des jumeaux, etc…

Il y avait trois noms. Celui du Grand pays, celui du bateau, et celui des champs. Celui là disait ta mort définitive…Alors pour nous les noms n’avaient plus d’importance. Quand le maître te nommait Jupiter, nous l’appelions Torticolis ou Tikilik, est ce que cela s’est perdu ?

Patrick Chamoiseau

Sources:
-L’univers magico-religieux antillais de Geneviève Leti
-Identités autochtones et missions chrétiennes. Brisures et émergences de Philippe Chanson, Olivier Servais.

-L’homme, la nature et les dieux de Phillipe Charlier


Vous aimerez aussi

bougie

La sorcellerie aux Antilles

Gran Zongle

Gran Z’ongle, le grand quimboiseur et terreur de la Martinique

vaudou en afrique la fleur curieuse

Le Vaudou en Afrique

parole d'un fossoyeur

Paroles d’un fossoyeur en terre créole

zangbo

La société secrète initiatique Zangbeto

remède

Ravèt épi zandoli : on rimèd pou guéri


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Poutji man kondané san man fè ayen
Jéni lasosiété tjwé mwen,
Man èspozé san mò
Pétèt man té ké pli kontan, di man té lajòl,

Man wont épi an kò lib
Ki pa ka fè mwen mal piès koté
Man lévé, man kriyé, man hélé
Man rivé konpran an lavi san lépé

San été san soley
Manman mwen ba mwen an tjè
Yo krazé'y, yo brilé'y
Man pèdi lékilib

Man pa menm pé réfléchi
Karès visib pa pou ich kongo
Man kon an bato pèdi dan bouya
Ki ka fonsé an tout sans

San'y sav la'y ka alé
Man entjèt kon an tatjèt dan an finèt
Si rété an karès sé pa ba ich kongo

Yo lé wè'w touni an tèt d'Eugène Mona
...

673 19

Une mère antillaise lors de la Toussaint, c'est une dame qui apporte son paréo de ménage au cimetière pour récurer le caveau familial.

Puis elle va babiller derrière toi car tu n'as pas bien arrangé les fleurs sur la tombe. Et si par malheur, il lui reste encore de l'énergie, elle va nettoyer devant toutes les tombes de l'allée :

"Des faveurs qui sont là ében bondié !"

#martinique #toussaint #caribbeanlife #antillais #sonjé #tradition #martiniquaise
...

812 10

À l'approche de la Toussaint, je voulais partager avec vous, mes souvenirs d'enfance. Conter ces beaux moments qui ont une grande place dans mon coeur. D'ailleurs on ne comprenait pas pourquoi je disais que je preferais cette periode par rapport à la Noël et le Carnaval.

Vous n'imaginez même pas toute la vibes que dégageait le cimetière de Saint-Pierre dans les années 90. Je ne vous parle pas de souffrance et mélancolie suite aux differentes tragédies (esclavage et éruption de Mussieu Pélée), hanhan, je vous parle de communion et festoyement entre la vie et la mort.

Podcast disponible sur le site (lien dans ma bio) et sur Spotify, Deezer, Podcast Addict, Amazon music, Soundcloud.

#toussaint #bokantaj #sonjé #martinique #caribbean #caribbeanlife #caribéennes #martiniquaise #antillais #antillaise
...

197 5

Octobre est le mois pour rendre hommage à notre riche langue. De ce fait, je vous propose 7 livres pour apprendre à l'écrire et surtout à le lire. Pour commencer, lisez à haute voix pour mieux decortiquer et comprendre le sens de la phrase.

#kreyol #livre #livres #litterature #litteratureantillaise #book #bookstagram #instabooks #instabookclub #livrepeyi #books
...

692 20