La mémoire de l'esclavage dans l'élaboration des fétiches au Bénin

La mémoire de l’esclavage dans l’élaboration des fétiches au Bénin


Le fétiche est un dieu-objet. Sa concrétisation obéit à un rituel bien précis, visant à d’abord offrir une base solide, puis à attirer l’entité divine, enfin à l’activer par la nourriture. Toute fabrication d’un fétiche est prescrite par une autorité religieuse (bokonon, fazoumè, etc) ou suscitée par un évènement interprété. Chaque fois, la matière est transformée par les mains de l’homme, pénétré par la sagesse divine, muni de paroles, de gestes et de suites d’actions qui font passer cette entité du profane au sacré.

Les dieux vaudous sont des dieux de pleine terre, et en eux se mêlent et se rassemblent des éléments empruntés aux trois règnes animal, végétal et minéral : calebasse, écorce, perle, craie, excréments, sable, canari, eau lustrale, plumes, ossements d’animaux (éléphant, léopard, chat, chien, hyène, crocodile…), etc.

La mémoire de l’esclavage n’est pas loin dans le choix des symboles utilisés au cours de cette confection (chaînes enserrant l’objet, cadenas, entraves, tout type de ligotage, en réalité). Cette commémoration ferait les délices d’un psychanalyste se penchant sur de telles créations magico-religieuses.

La charge est souvent effrayante, gluante, saignante, méchante car elle témoigne de la peur du malade qui est venu consulter et pour qui elle a été confectionnée. Une peur vivace dans la mémoire du vodoun qui n’a rien gommé du trauma originel qui fonde toujours l’Afrique moderne : la traite des esclaves.

Et si le navire négrier est souvent présent dans les fétiches et les cultes, revisité dans la pirogue de Mami Wata ou la navette du tisserand, c’est que la tradition orale continue à tisser inlassablement les fils de la parole de ce douloureux souvenir.

Plus jamais ça ! Si par mégarde le quidam venait à l’oublier, la multitude de chaînes et de cadenas, couverts du sang des libations des victimes expiatoires, aurait vite fait de rappeler à l’ordre l’incrédule.

Jean-Jacques Mandel

Source:
Vaudou : l’homme, la nature et les dieux de Phillipe Charlier


Vous aimerez aussi

bougie

La sorcellerie aux Antilles

vaudou en afrique la fleur curieuse

Le Vaudou en Afrique

zangbo

La société secrète initiatique Zangbeto

Notre résistance

Nos superstitions comme vous dites sont notre résistance à l’acculturation!

iboga

L’Iboga, l’arbre miraculeux chez les Mistsogho

la toussaint antilles

La Toussaint aux Antilles


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Poutji man kondané san man fè ayen
Jéni lasosiété tjwé mwen,
Man èspozé san mò
Pétèt man té ké pli kontan, di man té lajòl,

Man wont épi an kò lib
Ki pa ka fè mwen mal piès koté
Man lévé, man kriyé, man hélé
Man rivé konpran an lavi san lépé

San été san soley
Manman mwen ba mwen an tjè
Yo krazé'y, yo brilé'y
Man pèdi lékilib

Man pa menm pé réfléchi
Karès visib pa pou ich kongo
Man kon an bato pèdi dan bouya
Ki ka fonsé an tout sans

San'y sav la'y ka alé
Man entjèt kon an tatjèt dan an finèt
Si rété an karès sé pa ba ich kongo

Yo lé wè'w touni an tèt d'Eugène Mona
...

716 19

Une mère antillaise lors de la Toussaint, c'est une dame qui apporte son paréo de ménage au cimetière pour récurer le caveau familial.

Puis elle va babiller derrière toi car tu n'as pas bien arrangé les fleurs sur la tombe. Et si par malheur, il lui reste encore de l'énergie, elle va nettoyer devant toutes les tombes de l'allée :

"Des faveurs qui sont là ében bondié !"

#martinique #toussaint #caribbeanlife #antillais #sonjé #tradition #martiniquaise
...

816 10

À l'approche de la Toussaint, je voulais partager avec vous, mes souvenirs d'enfance. Conter ces beaux moments qui ont une grande place dans mon coeur. D'ailleurs on ne comprenait pas pourquoi je disais que je preferais cette periode par rapport à la Noël et le Carnaval.

Vous n'imaginez même pas toute la vibes que dégageait le cimetière de Saint-Pierre dans les années 90. Je ne vous parle pas de souffrance et mélancolie suite aux differentes tragédies (esclavage et éruption de Mussieu Pélée), hanhan, je vous parle de communion et festoyement entre la vie et la mort.

Podcast disponible sur le site (lien dans ma bio) et sur Spotify, Deezer, Podcast Addict, Amazon music, Soundcloud.

#toussaint #bokantaj #sonjé #martinique #caribbean #caribbeanlife #caribéennes #martiniquaise #antillais #antillaise
...

199 5