peuple caraïbe

Histoire de la Martinique : Les Amérindiens des Antilles Partie 1/2


L’installation du premier peuplement des Grandes Antilles se fit au cours du Ve millénaire av J.C. Ces hommes “méso-indien” vivaient de la chasse, cueillette et bien évidemment de la pêche. Ils ne pratiquaient pas l’art de la poterie mais polissaient les coquillages, les pierres et connaissaient la navigation. Ces habitants proviennent de l’Amérique central.

Puis au cours du II eme millénaire, l’agriculture fit son apparition dans le delta de l’Orénoque. L’Orénoque est un fleuve du Venezuela et de la Colombie qui se jette dans l’océan atlantique. Dans cette zone, les habitants cultivaient le manioc, utilisaient des objets en céramique.

Les Arawaks

Vers -1000 ans av J.C, les Arawaks sortent du delta de l’Orénoque et rentrent en contact avec l’océan. Ce peuple entra alors en contact avec les “meso-indien”. C’est à partir de là que les Arawaks fabriquèrent des pirogues et commencèrent le peuplement des petites Antilles. Grace aux découvertes archéologiques, qu’il a été prouvé qu’ils étaient bien présents entre 160 et 220 ap J.C dans les petites Antilles. Mais le peuplement par les Arawaks dans les grandes Antilles se fit plus tard. En effet les indices les plus anciens de ce peuple datent 380 ap JC à la Barbade.

Vers 700 ap JC, le peuplement des grandes Antilles se fit par des Arawaks nommé Taïnos. Ce sont eux qui ont été les premiers à rentrer en contact avec les européens.

Les sites archéologique au Nord de la Martinique, ont permis de dater les premières habitations vers 180 ap JC. La proximité de la mer, la présence d’une rivière, l’installation sur de faibles hauteurs dominants la plage caractérisent le site Arawaks. Ils fabriquaient des marmites, vasques, vases etc ornés de symboles de motifs zoomorphe et anthropomorphe. Ceci témoigne l’animisme de la communauté Arawaks.

Mais au cours du III eme siècle ap J.C, il eu une grosse éruption volcanique. Ce phénomène naturel entraîna le dépôt de grosse couche de matériaux sur les sites. Cela provoqua de manière incertaine l’abandon de l’île. Puis au cours du Ve siècle, il y’eu des installation au sud de l’île vers le Diamant. Ce deuxième peuplement ne diffère pas de celui du Nord, sauf qu’ils exploitent plus les produits de la mer ( coquillage, poissons etc).

Puis au cours du Xe siècle, le monde des Arawaks fut bouleversé par l’arrivé de leurs ennemies. Ces ennemies venant aussi du continent et se nommèrent les Caraïbes

Source:

Wikipédia

L’histoire de la Martinique tome 1 d’Armand Nicolas, édition l’harmattan


Vous aimerez aussi

les caraïbes

Histoire de La Martinique : Les Amérindiens des Antilles Partie 2/2

bateau caravelle

Histoire de la Martinique: Le Nouveau Monde

amérindiens

Les Amérindiens d’Amérique du Nord 1/2

amérindiens

Les Amérindiens d’Amérique du Nord 2/2

le cercle des hommes

Le Cercle des Hommes


Les commentaires sont fermés !



Mon Instagram

Plantes médicinales et aromatiques de la Caraïbe de Christiane Portécop est un ouvrage destiné aussi bien aux enseignants qu'aux associations et personnel d'encadrement qui souhaitent realiser un projet relatif aux plantes médicinales. Ce livre interessera sans nul doute un plus large public qui pourra ainsi entreprendre un voyage instructif et formateur dans l'univers du patrimoine caribéen.

Un massage énergétique de @massage_lodisy contre les douleurs, refroidissement ou encore de dégagement, etc vous sera proposé par Christelle.

Jeu exclusivement pour les résidents de l'île de la Guadeloupe.

#jeuconcours
...

80 22

Ce roman trace sans complaisance un portrait plus qu’acide de l’homme politique. Il lance une autre réflexion sur les mythes fondateurs d’Haïti et aborde le sujet tabou des relations entre le pouvoir et les sociétés secrètes.

En effet, sur cette île tout comme les autre, ce ne sont pas les urnes qui régit la politique mais bel et bien les cimetières. Lieu de rencontre entre les politiciens et les sosyete, loup-garou, esprits et d’autre entités nocturnes qui commandent la nuit.

Hannibal Sérafin grand ambitieux politicien est prêt à tout pour devenir le prochain président quitte à laisser Agwe, dieu des eaux koké douze fois sa belle femme sur une barque sacrée. Mais dans cette course effrénée vers le pouvoir, un diable estime qu’il est temps pour lui de sortir de sa montagne pour assouvir sa vengeance.

Heureusement, que la mambo Sorel veille à l’harmonie, tout en rendant fou d’amour et de passion Sonson Pipirit un ancien politicien, en le faisant jouir en haut d’un arbre sacré. Selon lui, la mambo Sorel transformée en loup-garou éveille chaque particules de son corps en le dévorant sur les autels sacrées. Ceux qui feront les offusqués, ne connaissent pas ce genre de plaisir délirant !

Un conflit cosmique, où l’humour est mêlé à un érotisme coloré et fantastique. Encore une belle œuvre de @garyvictor7

#livrestagram #livres #livresaddict #booklover #books #instabook #litteraturecaribeenne #litteraturehaitienne #roman #instabookclub #lecturedujour #lecturesdumoment #bookstagrammer #bookaddict #livrepeyi #avislecture #lire #haïti #caraïbes #littérature #afrobook
...

57 3