roman l'esclave islandaise

L’esclave islandaise

Steinnunn Johannesdottir
Roman, Historique
Parution en 2017

« En 1627 aux îles Vestmann, au sud de l’Islande, les maisons de tourbe sont fouettées par les vents. À la fin de la saison de pêche, les retrouvailles sont fougueuses, mais brèves. Gudridur est enlevée avec son petit garçon par des pirates venus d’un monde lointain. Le Raid des Turcs fait prisonniers 400 Islandais, vendus comme esclaves au-delà des mers du sud. La jeune femme, battue et convoitée, est mise au service d’un dey et de ses quatre épouses, dans le climat torride de la riche Alger. Reverra-t-elle un jour son pays natal et son homme ? »

Mon avis

L’esclave islandaise est un roman historique basé sur des personnages et fait réels. L’auteur met en avant une partie méconnue de l’histoire islandaise. En effet en 1627, 400 islandais ont été capturés et mit en esclavage à Alger lors d’un raid d’un navire de l’empire Ottoman. Ce récit sera relater à travers la protagoniste du livre Guðríður  .
Guðríður  est une islandaise vivant avec son mari pêcheur et leurs fils de 4 ans sur une île Vestmann. Son quotidien paisible sera bouleversé par sa capture brutal ainsi que son fils par des turcs. Dès lors commencera son douloureux périple vers une terre inconnue avec une religion, une langue, un climat et surtout une culture différente. Ce récit met en avant le choc entre deux civilisation complètement opposés. Mais surtout la lutte inépuisable d’une femme pour retrouver sa liberté et rentrer sur sa terre natale. Egalement d’une mère qui veut sauver son fils de cette vie imposée.

J’ai énormément aimé ces deux livres. Je me suis embarquée avec Guðríður et ses compatriotes dans leurs périple douloureux et émouvant. L’auteur nous fait ressentir la solitude, la détresse et le choc d’être confronté à une vie de servitude dans une civilisation complètement différente. Le récit est fluide et captivant. En effet j’ai voyagé avec eux dans la cale du navire de l’Islande à Alger.

Tome 2: L’esclave islandaise


Vous aimerez aussi

Le Clan des Otori

Les Dames de Kimoto

couverture du livre

Feu et Sang – Les origines du trône de fer partie 1

sabena

Sabena

le soufle des diparus

Le souffle des disparus

Pluie-et-vent-sur-Telumee-Miracle

Pluie et vent sur Télumée Miracle


Laissez un commentaire



Mon Instagram