la lessive du diable

La Lessive du diable

Raphaël Confiant
Roman caribéen
Parution en 2000

“En 1941, l’île de la Martinique, colonie française, passe brutalement à l’heure de Vichy. Pour ses habitants, l’ordre nouveau a un nom : celui de l’amiral Robert, représentant de Pétain.

C’est le début des années noires. Alors que l’île s’apprête à accueillir son nouveau maître, Mano, nègre-marron, ouvrier agricole, se rend coupable du meurtre d’un béké – un Blanc – propriétaire d’une plantation de canne à sucre. Ce geste n’a rien de politique.

Pourtant, recherché par la police, Mano est à la fois un criminel en fuite et, par la force des choses, un rebelle. Un ” dissident “. Car fuir la justice des hommes et l’ordre colonial, à la Martinique, c’est immanquablement chercher à passer à l’ennemi – l’une des îles des Caraïbes sous contrôle anglais.

Comment s’échapper de la barrière naturelle que dressent les récifs et les fûts de canne qui, depuis des siècles, font le malheur de tout un peuple ? Comment quitter la terre à laquelle on appartient sang et âme ?”

Mon avis

Ce récit se lit comme on écoute un conteur à la veillée. Écrite en 1979 en créole (sous le titre “Jik deyé do bondyé”), cette longue nouvelle est l’un des tous premiers textes du Martiniquais Raphaël Confiant, chantre de la créolité aux côtés de Jean Bernabé et de Patrick Chamoiseau. Il l’a traduit lui-même en français pour une publication en 2000 sous le titre “La lessive du diable”. A travers la fuite de Mano Lorrimer, nous assistons à une magnifique épopée consacrée aux pouvoirs libérateurs des mots à laquelle nous sommes conviés.

Ce roman est en quelque sorte une esquisse, dense et ramassée, contant un marronnage moderne, celui de Mano, nègre en fuite, pour avoir tué un contremaître béké qui abusait profondément de son pouvoir sur la plantation, au milieu des milices du très pétainiste amiral Robert, en charge des Antilles françaises.
“La lessive du Diable” raconte sa fuite, sous une forme narrative parfois difficile à suivre, mêlant harangues de conteur, souvenirs du jeune homme, et apartés relatives à des anecdodes par lesquelles s’expriment les souffrances et les humiliations subies par le peuple martiniquais sous le joug colonial.

Raphaël Confiant donne dans un premier temps l’impression de ne suivre aucun fil conducteur. Mais c’est peu à peu que les éléments de l’histoire se mettent en place, et que l’on reconstitue ainsi le parcours de Mano. J’ai savouré, le texte haut en couleur, empreint d’une poésie qui exprime avec force les sentiments de notre île longtemps brimée et méprisée.



Vous aimerez aussi

rue des syriens

Rue des syriens

livre bal maqué à békéland

Bal masqué à Békéland

la vierge du grand retour

La Vierge du Grand Retour

la panse du chacal

La panse du chacal

case a chine

Case à Chine

l'allée des soupirs

L’allée des Soupirs


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Mon jardin de santé créole : je cultive mes plantes aromatiques et médicinales, a sélectionné les espèces indispensables au jardin de santé que ce soit en pot, sur la terrasse, dans le jardin ou bien dans une plantation. 58 fiches détaillées présentant chacune une aromatique ou médicinale, indiquent les conseils de culture et d'entretien ainsi que les propriétés et les utilisations.

Parfait pour les débutants ! Il est temps de reconquérir nos jardin pour notre santé et notre autonomie alimentaire.

Mad of beer @madofbeer est une marque de bière arrisanale aux saveurs locales. Ce sont des bières brassées artisanalement avec nos épices et fruits locaux. Elles sont ni filtrées, ni pasteurisées, sans colorant ni additifs. À découvrir urgemment !

Jeu concours que pour la Martinique. Mes abonnés guadeloupéens ne vous inquietez pas, il y aura un autre spécialement pour vous 😉.
...

57 26

Ce roman trace sans complaisance un portrait plus qu’acide de l’homme politique. Il lance une autre réflexion sur les mythes fondateurs d’Haïti et aborde le sujet tabou des relations entre le pouvoir et les sociétés secrètes.

En effet, sur cette île tout comme les autre, ce ne sont pas les urnes qui régit la politique mais bel et bien les cimetières. Lieu de rencontre entre les politiciens et les sosyete, loup-garou, esprits et d’autre entités nocturnes qui commandent la nuit.

Hannibal Sérafin grand ambitieux politicien est prêt à tout pour devenir le prochain président quitte à laisser Agwe, dieu des eaux koké douze fois sa belle femme sur une barque sacrée. Mais dans cette course effrénée vers le pouvoir, un diable estime qu’il est temps pour lui de sortir de sa montagne pour assouvir sa vengeance.

Heureusement, que la mambo Sorel veille à l’harmonie, tout en rendant fou d’amour et de passion Sonson Pipirit un ancien politicien, en le faisant jouir en haut d’un arbre sacré. Selon lui, la mambo Sorel transformée en loup-garou éveille chaque particules de son corps en le dévorant sur les autels sacrées. Ceux qui feront les offusqués, ne connaissent pas ce genre de plaisir délirant !

Un conflit cosmique, où l’humour est mêlé à un érotisme coloré et fantastique. Encore une belle œuvre de @garyvictor7

#livrestagram #livres #livresaddict #booklover #books #instabook #litteraturecaribeenne #litteraturehaitienne #roman #instabookclub #lecturedujour #lecturesdumoment #bookstagrammer #bookaddict #livrepeyi #avislecture #lire #haïti #caraïbes #littérature #afrobook
...

53 3

Autour de l'heritage africain et de la volonté de témoigner de la permanence des traditions issues de l'esclavage, mythes croyances, religions et imaginaires de la Caraïbe met en scène en les regroupant un corpus unique d'artiste contemporains de la Caraïbe.

De Cuba à Trinidad, ils proviennent de peuples ayant subi l'opression d'anciens dominateurs, et contribuent à devoiler les influences des traditions ancestrales dans la richesse et la diversité de leurs productions. Les reproductions d'œuvres accompagnés de contributions scientifiques de spécialistes internationaux en font une référence de l'art caribéen d'aujourd'hui.

Merci @la_boite_a_plumes pour cette belle découverte.

#jeuconcours #martinique #art #caribbean #caraïbe #caraibeanpeople
...

132 57