us et coutumes

Les contes créoles : nos us et coutumes


Dans les cours des casses-Nègres, les esclaves occupaient leurs soirées en
racontant des contes africains et aussi des contes venus d’Europe, qu’ils avaient adaptés au contexte local.
Ce lieu de rassemblement regroupait une cour ou licou d’auditeurs participants.

Cérémonial d’ouverture des contes créoles

La cour (licou) sollicite le conteur, qui a besoin d’un exercice de mise en condition pour développer son récit :

Le conteur : Krik
Le public : Krak
Le conteur : Misticrik
Le public : Misticrak
Le conteur : Timtim
Le public : Bwa sek
Le public : Combien li donné ?
Le conteur : Yone

La phase des devinette

Le conteur : D’lo doubout ?
Le public : Kan à sik
Le conteur : D’lo penn ?
Le public : Koko
Le conteur : Tab à louroi plein ti quat sous
Le public : Sé siel
Le conteur : Servante rivé avan mait ?
Le public : Koko

Le conteur : Gendarm en bas d’lo ?
Le public : Nasses
Le conteur : Pitit ka bat manman ay ?
Le public : Pilon
Le conteur : Tablié dèryè do ?
Le public : Zongle
Le conteur : Mwen gadé li, li gadé mwen ?

L’appel du public quand l’attention faiblit

Le conteur : Krik
Le public : Krak
Le conteur : Misticrik
Le public : Misticrak
Le conteur : A bou bou
Le public : Bia
Le conteur : Licou ka domi ?
Le public : Licou pa ka domi
Le conteur : Bonbonne fois ?
Le public : Trois fois bel conte

Cérémonial de fermeture des contes créoles

Quand le récit est terminé, le conteur procède au rite de la fermeture du conte :
Kont-tala ja fini. Sala ki rakonté mwen istwa-tala, ba mwen an kou’d pié ki vréyé mwen isi-a pou konté zot sa.

Les différents contes

Il y a trois groupes de contes créoles : les récits d’animaux, les récits fantastiques et ceux sur la vie quotidienne.

Les récits d’animaux

Ils sont de provenance africaine. Les personnages les plus connus sont :

-Général chyen : Compère chien est plus souvent appelé “Général chyen” dans les contes. C’est l’ennemi du macaque, en fait il représentait le maître esclavagiste.

-Compè lapin : Compère lapin, personnalise la ruse, la vantardise et la fourberie.

-Compè makak : Compère singe est parfois le rusé, et plus souvent le balourd et l’idiot. Il représente le pauvre esclave.

-Compè rat : Compère rat est le personnage le plus intelligent des contes créoles. Il est malin et sans pitié pour les faibles. Dans le contexte agricole de cette époque, les rats détruisent 50% des cannes, ce qui ruine les colons, car il n’y a pas encore de mangoustes.

-Compè tig : Compère tigre est le puissant carnassier.

-Compè zamba : Compère éléphant tient le rôle du sot et du stupide, mais il
est très puissant.

-Compè chatt : Compère chat est malin.

-Compè tôti : Compère tortue, etc ….

-Compè Zamba : L’éléphant qui est le symbole de la force, mais sans l’intelligence.

Les récits fantastiques

Ils sont un mélange afro-européen, où les princesses, les garçons, les reines se mélangent aux diables, aux zombis et aux sorciers.

Les récits de la vie quotidienne

le fantastique est absent. L’intrigue évolue parmi les personnages de tous les jours : des hommes, des femmes, des coolies, des voleurs, des ouvriers mus par des mobiles humains : l’intérêt, la faim, l’amour, etc …

Source:
Nos racines créoles : les origines, la vie et les moeurs de Pierre Bonnet


Vous aimerez aussi

cocotier

Man pa ni an pié lajan ka soukwè

mythe de sésé

Le mythe de Sésé : L’origine de la guerre entre les Arawaks et les Caraïbes

zouk enflammé

Le zouk enflammé

Contes-initiatiques-peuls

Contes initiatiques Peuls

chien

Le chien dans la société créole

chyen

Pourquoi le chien ne parle plus !


Laissez un commentaire



Mon Instagram