god loves Haïti

God loves Haïti

Roman caribéen
Dimitry Elias Léger
Parution en 2021

“En trente-cinq secondes, plus de 200 000 habitants de l’île d’Haïti sont morts et près d’un million et demi sont jetés à la rue. Un terrible tremblement de terre a frappé et ravagé ce pays déjà miné par la pauvreté et la faiblesse de ses infrastructures.

Au milieu de ce chaos va prendre place un triangle amoureux avec une Première dame adultère en quête de rédemption, un président de la République cocu qui va reprendre courage et un businessman expatrié arrogant qui deviendra humanitaire malgré lui.

Ce magnifique roman, salué par la presse américaine, nous plonge tout à la fois dans une comédie romantique, mais aussi dans l’enfer du séisme dévastateur de 2010, ainsi que dans le quotidien d’un pays fier de son indépendance chèrement acquise et que les puissances française et américaine continuent, chacune à leur manière, à lui faire payer.”

Mon avis

J’ai adoré ce livre du début jusqu’à la fin ! Ce livre est un bijou de la littérature haïtienne !

L’auteur nous plonge dans le terrible goudougoudou qui a meurtri son île à travers trois personnages qui pour ma part fut un choix audacieux. Un président sexagénaire qui exécute les ordres de son patron américain tout en combattant tant bien que mal le vice et la corruption de ces prédécesseurs . Mais par miracle à travers la tragédie qui plongea la capitale dans le chaos, il trouvera la force de faire honneur à son peuple en lui donnant le meilleur de lui même, et qui sait à la clef sa propre rédemption. Cet évènement secoua également les sentiments de Natasha, la jeune première dame fraîchement mariée. Face à la volonté et bravoure de son mari, devait elle se sentir coupable de le cocufier ? Ou arrêter cette mascarade de première dame afin d’aimer librement son amant? Son amant Alain, un jeune et charismatique entrepreneur qui au lieu d’assumer son amour préféra la laisser convoler vers la richesse et la sécurité. Est ce donc ça, la véritable preuve d’amour?

Par sa plume, nous pouvons aisément vivre et ressentir la mort, la destruction, le chagrin ponctués d’une grande bouffé d’optimiste qui prouvera encore une fois la grande force d’esprit du peuple Haïtien. L’auteur en profitera également pour établir une critique pertinente et constructive sur la politique gangrénée par la corruption. Notamment à travers un passage que j’ai trouvé hilarant et insolent, où les présidents haïtien se retrouvaient au porte du Paradis afin de rendre des comptes à un ange Saint-Pierre, très pointilleux sur les protocoles.

Les femmes haïtiennes et leur volonté de fer m’ont mystifié comme personne, même si elles ont mystifié mon père, son père, et son père, et le père avant lui. Nous, les hommes, nous débattons. Les femmes agissent. Nous chantons. Elles fabriquent les tambours. Nous tergiversons, mon Dieu, nous tergiversons. Elles construisent.

Mon père m’a dit un jour que si l’une d’elles m’accordait une once de chaleur, il fallait m’accrocher à ses hanches puissantes et ne jamais les lâcher ni les blesser. Et mon père avait raison.


Vous aimerez aussi

13 nouvelles

Treize nouvelles Vaudou

ayiti

Ayiti

les villages de dieu

Les villages de dieu

le diable dans un thé à la citronelle

Le diable dans un thé à la citronnelle

Clair mambo

Clair mambo

Masi

Masi


Les commentaires sont fermés !



Mon Instagram

Poutji man kondané san man fè ayen
Jéni lasosiété tjwé mwen,
Man èspozé san mò
Pétèt man té ké pli kontan, di man té lajòl,

Man wont épi an kò lib
Ki pa ka fè mwen mal piès koté
Man lévé, man kriyé, man hélé
Man rivé konpran an lavi san lépé

San été san soley
Manman mwen ba mwen an tjè
Yo krazé'y, yo brilé'y
Man pèdi lékilib

Man pa menm pé réfléchi
Karès visib pa pou ich kongo
Man kon an bato pèdi dan bouya
Ki ka fonsé an tout sans

San'y sav la'y ka alé
Man entjèt kon an tatjèt dan an finèt
Si rété an karès sé pa ba ich kongo

Yo lé wè'w touni an tèt d'Eugène Mona
...

716 19

Une mère antillaise lors de la Toussaint, c'est une dame qui apporte son paréo de ménage au cimetière pour récurer le caveau familial.

Puis elle va babiller derrière toi car tu n'as pas bien arrangé les fleurs sur la tombe. Et si par malheur, il lui reste encore de l'énergie, elle va nettoyer devant toutes les tombes de l'allée :

"Des faveurs qui sont là ében bondié !"

#martinique #toussaint #caribbeanlife #antillais #sonjé #tradition #martiniquaise
...

816 10

À l'approche de la Toussaint, je voulais partager avec vous, mes souvenirs d'enfance. Conter ces beaux moments qui ont une grande place dans mon coeur. D'ailleurs on ne comprenait pas pourquoi je disais que je preferais cette periode par rapport à la Noël et le Carnaval.

Vous n'imaginez même pas toute la vibes que dégageait le cimetière de Saint-Pierre dans les années 90. Je ne vous parle pas de souffrance et mélancolie suite aux differentes tragédies (esclavage et éruption de Mussieu Pélée), hanhan, je vous parle de communion et festoyement entre la vie et la mort.

Podcast disponible sur le site (lien dans ma bio) et sur Spotify, Deezer, Podcast Addict, Amazon music, Soundcloud.

#toussaint #bokantaj #sonjé #martinique #caribbean #caribbeanlife #caribéennes #martiniquaise #antillais #antillaise
...

199 5