punch

Le Punch


Le terme «panch» signifie «cinq» en hindi , comme le nombre d’ingrédients que contenait la recette originale de ce breuvage : tafia, sucre, jus de fruits, cannelle et thé. Mais en raison de son fort degré d’alcool et de son goût prononcé, les marins ne pouvaient en boire que quelques gorgées.

Puis les punchs anglais avaient : du rhum blanc, du sucre, du citron vert, de la glace râpée et un soupçon de muscade râpée. Si le mot est Hindi, le punch est anglais d’origine.
Aux îles, ce mot désigne le mélange de rhum (2/3), de sirop de canne (1/3), et de citron. En créole, les gens emploient diverses appellations pour désigner un punch ou un rhum sec sans sirop :

– Bêt (Bête) : Petit verre de rhum sec.
– Péta (Pétard) : Gros coup de rhum.
– Pété pyé : Pête pieds. Rhum très fort de Marie-Galante.
– Sec : Petit verre de rhum blanc, sans sirop.

Les différentes sortes de punch

– Alexandra au rhum : Mélanger du rhum blanc (50%), du lait concentré sucré (25%) et de la crème de cacao (25%). Ajouter un peu de cannelle râpée, des glaçons et secouer bien.

– Cocoyage : Rhum ayant macéré dans une noix de coco sec.

– Daïkiri : Cocktail inventé à Cuba, dans la ville de Daïkiri, est en fait un punch normal pour les 2/3 du volume, plus 1/3 en jus de citron vert et aromatisé d’un peu de vanille et de cannelle.

– Décollage : Premier rhum sec ou punch du matin, pour bien décoller (se réveiller).

– Mabillage : Vient du mot Caraïbe : mabi, qui désigne la patate douce. Aujourd’hui, c’est une boisson fermentée faite avec de la patate douce, c’est une sorte de bière (que les Caraïbes faisaient déjà).

– Planteur : Le principe est de mélanger : une dose de punch et une dose de deux jus de fruits différents. Les deux jus de fruits (50% chacun) peuvent être selon les goûts : ananas, orange, goyave, fruit de la passion, pamplemousse, etc …

– Punch avec du rhum blanc ou Ti-punch : Le punch est facile à faire avec 2/3 de rhum blanc, 1/3 de sirop de sucre, un zeste de citron vert et quelques glaçons.

– Punch avec du vieux rhum : Avec le vieux rhum, la recette est la même : 2/3 de rhum, 1/3 de sirop, plus 2 à 3 gouttes de bitter angoustoura. Ne pas mettre de glaçons.

– Punch à l’ananas : Éplucher l’ananas, retirer les “yeux” et couper en fines rondelles. Metter ces rondelles dans un gros bocal avec du sirop de canne (1/3) et du rhum (2/3), bien remuer, fermer et laisser macérer 15 jours environ avant l’utilisation.

– Punch à la barbadine : Metter la barbadine dans un récipient et le maintenir “debout”. Couper le haut du fruit sans enlever la tige. Vider le contenu du fruit dans un saladier, ajouter du sucre (2 cuillerées à soupe de sucre roux), bien remuer bien pour le dissoudre, puis verser 1/2 litre de rhum vieux et 1/2 litre de rhum blanc. Mélanger et tamiser. Verser le mélange dans la barbadine vide. Ajouter trois cuillerées à soupe de graines dans le mélange. Metter au frais jusqu’au moment de servir. Le reste des graines de barbadine peut servir pour préparer un sirop de sucre, faire chauffer quelques instants le sucre et un peu d’eau avec les graines. On obtient ainsi un excellent sirop pour les autres punchs.

– Punch coco : Il faut une boite de lait de coco, une boite de lait concentré sucré et un litre de rhum. Verser le lait de coco dans un récipient, ainsi que le rhum. Laisser macérer pendant une nuit. Le lendemain, ajouter le lait concentré sucré. Remuer bien.

– Punch maracudja : Préparer un punch selon la recette habituelle et ajouter une ou deux pommes calebasses (maracudja).

– Sec ou Sans dou : Rhum sec bu sans sirop (doux). Cette façon de boire le rhum est la plus courante dans les milieux populaires.

– Schrubb : Mot Anglais. Liqueur à base de rhum et d’écorces d’oranges et de mandarines.

Mots liés au rhum

– Angoustoura : Marque de bitter fabriqué à Curaçao qui sert à agrémenter les punchs.

– Bâton lélé : Petite fourche de bois qui servait aux Caraïbes à délier la pulpe de manioc dans l’eau. Elle sert dans la cuisine créole pour faire les sauces et pour mélanger les ingrédients des punchs.

– Ti-citron : Petit citron vert qui a un goût particulier.

Expression populaire liée au punch

– Ba mwen ta mwen sans dou : Donnes moi le mien sans sirop, c’est à dire du rhum sec.


Vous aimerez aussi

village africain

Avant propos: l’histoire de l’Afrique et des Antilles

matoutou martinique

Monsieur Matoutou de Pâques

kassav

Kassav: les 40 ans

banane

Une brève histoire du symbolisme de la banane


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Plantes médicinales et aromatiques de la Caraïbe de Christiane Portécop est un ouvrage destiné aussi bien aux enseignants qu'aux associations et personnel d'encadrement qui souhaitent realiser un projet relatif aux plantes médicinales. Ce livre interessera sans nul doute un plus large public qui pourra ainsi entreprendre un voyage instructif et formateur dans l'univers du patrimoine caribéen.

Un massage énergétique de @massage_lodisy contre les douleurs, refroidissement ou encore de dégagement, etc vous sera proposé par Christelle.

Jeu exclusivement pour les résidents de l'île de la Guadeloupe.

#jeuconcours
...

80 22

Ce roman trace sans complaisance un portrait plus qu’acide de l’homme politique. Il lance une autre réflexion sur les mythes fondateurs d’Haïti et aborde le sujet tabou des relations entre le pouvoir et les sociétés secrètes.

En effet, sur cette île tout comme les autre, ce ne sont pas les urnes qui régit la politique mais bel et bien les cimetières. Lieu de rencontre entre les politiciens et les sosyete, loup-garou, esprits et d’autre entités nocturnes qui commandent la nuit.

Hannibal Sérafin grand ambitieux politicien est prêt à tout pour devenir le prochain président quitte à laisser Agwe, dieu des eaux koké douze fois sa belle femme sur une barque sacrée. Mais dans cette course effrénée vers le pouvoir, un diable estime qu’il est temps pour lui de sortir de sa montagne pour assouvir sa vengeance.

Heureusement, que la mambo Sorel veille à l’harmonie, tout en rendant fou d’amour et de passion Sonson Pipirit un ancien politicien, en le faisant jouir en haut d’un arbre sacré. Selon lui, la mambo Sorel transformée en loup-garou éveille chaque particules de son corps en le dévorant sur les autels sacrées. Ceux qui feront les offusqués, ne connaissent pas ce genre de plaisir délirant !

Un conflit cosmique, où l’humour est mêlé à un érotisme coloré et fantastique. Encore une belle œuvre de @garyvictor7

#livrestagram #livres #livresaddict #booklover #books #instabook #litteraturecaribeenne #litteraturehaitienne #roman #instabookclub #lecturedujour #lecturesdumoment #bookstagrammer #bookaddict #livrepeyi #avislecture #lire #haïti #caraïbes #littérature #afrobook
...

57 3