les cent puits de salaga

Les cent puits de Salaga

Ayesha Harruna Attah
Roman africain
Parution en 2019

“Elles ont le nom de reines guerrières, et tout semble les opposer. Aminah a quinze ans, guette les caravanes de marchands dans la région de Gonja, vend un peu de nourriture. Bientôt, un raid de cavaliers fait d’elle une captive.
Wurche est une princesse, fille têtue du chef de Salaga, la ville aux cent puits, au lieu du commerce d’esclaves. Elle a l’âge d’être bientôt mariée, alors qu’elle ne rêve que de pouvoir, en ces temps d’alliances et de conflits entre chefs de tribus, avec les Ashantis de la fôret voisine, avec les Allemands, les Anglais, les Français.
Et il y a Moro, l’homme à la peau si noire qu’elle est bleue. Il vit de la vente d’esclaves mais croit à la destinée, et cède à la beauté.

Les cent puits de Salaga se déroule à la fin du XVIIIe siècle dans l’actuel Ghana, à la période précoloniale et avant que l’esclavage soit réellement aboli. Une histoire de courage, de pardon, d’amour et de liberté. “

Mon avis

Aminah,sa famille et tout le village de Botu, craignent les raids des hommes en noir qui pillent, brûlent et kidnappent les habitants pour en faire des esclaves. Mais un jour, Baba son père ne revint pas de son expédition en ville. Un malheur n’arrivant jamais seul, une horde s’abat sur le village, y met le feu et embarque les habitant pour une longue marche. La voici devenue esclave.

Wurche est la fille du roi qui règne sur les villes jumelles de Salaga et Kpembe. Malgré le protocole, son père l’autorise à assister aux réunions où se décident les alliances, les guerres, les raids. Cette petite liberté lui permet de participer à la gestion du royaume, même si elle n’a pas les même liberté que ses frères. Elle a d’ailleurs refusé plusieurs mariage, en estimant qu’être l’épouse d’un homme va lui occulter son droit de parole dans les décisions.

Les cent puits de Salaga, ce sont les trous d’eau où les vendeurs et autres cerbères plongeaient les esclaves pour les laver et les enduire de karité avant de les vendre. A travers cette histoire Harruna Attah nous plonge dans l’histoire du continent africain, du Ghana avec les rois de petits royaumes et l’appétit des autres souverains. Mais également celles des européens lors de la période pré coloniale. Et n’hésite pas à nous faire réfléchir sur la grande différence entre la traite négrière et l’esclavage en Afrique.


Vous aimerez aussi

kintu

Kintu

la prière des oiseaux

La prière des oiseaux

coeur tambour

Cœur Tambour

livres pour voyager

Voyage autour du monde

Contes-initiatiques-peuls

Contes initiatiques Peuls

les impatientes

Les impatientes


Laissez un commentaire

Array



Mon Instagram

Comme tous les 12 avril, je célèbre l`anniversaire de mon grand-père maternelle même après son trépas. Je ne vais pas mentir c`est le seul dont je célèbre toujours l`anniversaire car il est impossible à oublier, ne serait ce qu`un peu. Il fut mon poto-mitan, mon refuge quand ça pétait dans ma tête (des émotions trop vives à canaliser).

Et le meilleur moyen d`apaiser qq dans cette situation, c`est de l`envelopper sans parole pour que le calme revienne. C`est pour cela que j`adore particulièrement cette photo, elle résume tout...

C`est également le seul dont je n`arrive pas à entrer en contact. Je n`ai aucun pb à communiquer avec les défunts mais avec lui ayen ! Un gros silence...est ce sa manière de m`envelopper ?

Et là il décide de se manifester, pour me dire quoi?

"Asé pléré man ka flex kò mwen"

🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣

Ok papi ay pété bonb-ou épi roulé fiuuuu. Non mais j`hallucine🤣ce n`est pas du tout son tempérament. Un monsieur calme, posé, réservé etc mais là an mode fêtard. Apparemment lavi-a déyè lanmò-a bèl wè nèg ! Aucun tact tout comme moi sieu 😮‍💨

Kwa senbo
...

1072 23