esoterisme

L’ésotérisme du nombre d’or


Le nombre d’or est un nombre qui a fasciné les premières civilisations et façonné également le monde du symbolisme. Il a été représenté sous divers symboles à travers les premières religions, ce qui lui a conféré son aspect ésotérique assez intriguant.
Nous allons aborder une petite partie des symboles liés au nombre d’or qui me semble très importante dans notre conception de la spiritualité…

Les figures géométriques et significations

L’étoile à 5 branches est mathématiquement un élément du nombre d’or, l’étoile contient le rectangle d’or répété plusieurs fois. Tous ces rectangles ont exactement les même proportions et ils peuvent se reproduire à l’infini. Si l’on met bout à bout les deux lignes les plus courtes, elles deviennent égale à la troisième, et cette ligne montre les proportions magiques du fameux nombre d’or. Pareillement avec les lignes 2 et 3, une fois encore nous obtenons le nombre d’or.

Ce rectangle d’Or est dans les monuments Égyptiens, Mayas et on le trouve en Asie. Chez les Grecs, il s’est imposé comme un élément de la beauté dans leurs monuments et les statues. Il est présent dans la construction des Cathédrales et les tableaux des peintres comme un élément magique. C’est purement un nombre mathématique fantastique lié aux cycles de la Terre.

Le pentacle, roi des symboles

Parmi la multitude de sujets qui ont trait à la Géométrie Sacrée, le pentacle est un grand classique. Tantôt utilisé pour le bien ou pour le mal, sa dualité mérite qu’on s’y attarde:

Un pentagramme est une étoile à 5 branches régulières
Un pentacle est un pentagramme inscrit dans un cercle
Un pentagone est un polygone à 5 côtés
Un pentagone régulier est un polygone à 5 côtés de longueur égale

Le pentagone régulier

Un pentagone régulier est un polygone à 5 côtés qui peut s’inscrire dans un cercle, c’est à dire que tous les points formant le pentagone sont sur une même circonférence. Une conséquence est que tous les côtés sont de même longueur et tous les angles ont la même mesure de 108°. Les 2 côtés d’un pentagone régulier forment alors un Triangle Divin.

Résultat de recherche d'images pour "pentagone regulier"

Le pentagramme peut se construire à partir du pentagone régulier en joignant 2 points non consécutifs.
Le pentagone régulier est intimement lié au nombre d’or. C’est sans doute pour cela qu’il fut depuis très longtemps chargé d’une symbolique extrêmement forte
Le pentagone régulier est une figure dorée, car la proportion entre une longueur du pentacle et un côté du pentagone est le Nombre d’Or.

Le pentacle, roi des symboles

Le pentacle est incontestablement imprégné de plusieurs symboliques qui trouvent leur origine dans des sources très différentes. Au commencement, le pentacle était symbole de vie et de santé. Et pour les premiers chrétiens, il représentait les 5 plaies du Christ. Lorsqu’il était inscrit sur le seuil, il écartait les mauvais esprits. Mais au fil du temps, sa forme fut récupérée par différents courants ésotériques. Il faut d’abord distinguer le pentacle droit du pentacle inversé.

Résultat de recherche d'images pour "PENTACLE"

Attention : On confond souvent le pentacle ou le pentagone avec le sceau de Salomon. Ce dernier est en fait formé par 2 triangles équilatéraux inversés formant ainsi une étoile à 6 branches régulières et non à 5 ce qui n’est pas du tout la même chose.

Le pentacle droit

Il symbolise la perfection et l’harmonie, mais aussi les 5 extrémités du corps humain. Il transcende le Nombre d’Or d’origine divine et il fut fortement étudié par les pythagoriciens, ce qui la rendu célèbre en géométrie et comme symbole de beauté.

Mais on retrouve aussi le pentacle droit comme symbole de Satan ou de puissance occulte. Ceci est du à notre culture chrétienne qui l’utilisa largement pour lutter contre l’éréthisme. Ce sont les hommes d’Église à la fin de l’époque médiévale qui se mirent à l’appeler « Le signe du diable » ou « La croix des sorcières ».
Paradoxalement, on le trouve aussi en magie « blanche » par opposition à la magie dite « noire ». Il est aussi porteur en alchimie des 5 éléments :  Terre,  eau, feu, air et lumière astrale. Il est aussi symbole de l’androgynie. Les 5 branches de l’étoile signifiant la somme 2+3 ou plus exactement du pair féminin et de l’impair masculin.

Enfin, le pentacle droit est largement utilisé dans la symbolique franc maçonnique ce qui lui confère également un signe de ralliement à certaines sociétés secrètes:

  • Pour les chrétiens, il symbolise la connaissance spirituelle
  • Dans la Kabbale juive, ce chiffre symbolise la sévérité et la justice
  • Pour les Tziganes, le pentacle est l’étoile de la connaissance
  • Pour les pythagoriciens, c’est le symbole du commencement
  • Dans le jeu de tarot, l’as de pentacle est la création et le don, la naissance de la richesse matérielle
  • Dans la Babylone ancienne, c’est un moyen de guérison

Le pentacle inversé

Résultat de recherche d'images pour "PENTACLE INVERS2"

Dans ce cas, l’étoile pointe vers le bas. Le pentacle devient alors porteur du mal. Son énergie est considérée comme négative et satanique. On retrouve le symbole en sorcellerie ou en magie noire, mais aussi associé au dieu Baphométique, personnage représenté par un bouc équivalent au diable.

Le pentacle et le chiffre 5

L’une des explications d’un tel succès du pentacle est qu’il est naturellement associé au chiffre 5 du fait de ces 5 branches. Or ce chiffre revêt une signification particulière puisqu’on le retrouve sous différentes formes comme :

Dans la symbolique biblique, le chiffre 5 signifie la méditation, le jugement et intelligence. Mais on le trouve aussi associé aux 4 éléments : eau, terre, feu et air, auxquels il faut ajouter l’esprit divin.

Le chiffre 5 fait partie du corps humain : 5 sens (l’ouïe, le goût, le toucher, l’odorat et la vue), et 5 pôles (2 mains, 2 pieds et la tête).

Le chiffre 5 est intimement lié à la série de Fibonacci, à la section d’or et au décagone. En mathématique il a des propriétés étonnantes : le carré de 5 quand vous le mettez au carré, il retourne toujours sur lui même. Pour cette raison, les anciens le qualifiaient de chiffre sphérique et l’imaginaient lié à l’infini.

Le chiffre du Pape est le 5

Le chiffre 5 est la somme du pair et de l’impair (5 = 2 + 3) d’où son caractère androgyne

Une représentation célèbre est celle de l’homme dans un pentagramme. Dans la gravure de Harmonia Mundi, le centre du cercle se trouve à la hauteur du pubis et non  à la hauteur de l’ombilic.
On voit que l’artiste, préoccupé par une représentation qui doit satisfaire les courants de pensée de son époque, réalise une erreur d’anatomie. Elle sera corrigée par l’homme de Vitruve et repris par Léonard de Vinci

La croix de Ankh, symbole africain

Résultat de recherche d'images pour "ANKH"

Le symbole Ankh est un des plus anciens talismans de l’Egypte ancienne. De l’avis de tous, il est symbole de vie éternelle et de fertilité. Les égyptologues émettent plusieurs hypothèses sur son origine:
La croix égyptienne pourrait symboliser la courroie d’une sandale. En effet, la vie est le chemin sur lequel chacun doit marcher. Sir Alan Gardinier, égyptologue éminent du XXè siècle, défend cette théorie, aidé par sa science des hiéroglyphes.

D’autres archéologues expliquent qu’il s’agit de la représentation d’une vertèbre de taureau. Certains l’identifient à un tau hébreu (dernière lettre de l’alphabet hébraïque). Des guides égyptiens proposent une autre théorie hasardeuse: L’Ankh égyptien pourrait représenter l’Egypte elle-même, la partie droite signifiant le Nil et la boucle mimant le delta. Le Nil ,source de toute vie est donc assimilé à la croix de vie.

Enfin la théorie la plus plausible à mon sens que la croix de vie est le symbole suprême de la pensée africaine. La tête représente Râ, l’énergie en spirale. Les bras horizontaux sont Souté, l’antimatière stérile et principal du mal. La droite longue verticale est Ousiré-Horo, matière fertile et principe du bien. Ousiré-Horo est plus long que Souté.

Le Tau

Certains identifient le tau hébreu (dernière lettre de l’alphabet hébraïque) à la croix de l’Ankh. Possible étant donné que les Israélites ont puisés dans les connaissances égyptiennes.

Résultat de recherche d'images pour "le tau hebraique"

Le TAU vient du nom du plateau de GISEH en égypte qui s’appelait autrefois ROS TAU ( ligne 2082 du «Texte des Pyramides ), il est l’ emblème de tous les emblèmes . Le symbole a été utilisé en mathématiques pour représenter le nombre d’or jusqu’à ce que la lettre grecque PHI (F) prédomine. C’est un symbole masculin avec une forme de phallus.
Le serpent d’AIRIN du judaïsme est ainsi enroulé sur la croix de TAU. On retrouve ce symbole partout (Nations Unies, Médecine, etc.).

Croix Serpent d'airain, œuvre du sculpteur italien Giovanni Fantoni, Brazen Serpent statue, Mont Nébo - Jordanie
Croix serpent d’Airin en Jordanie

Le triple Tau (3T ou T3) est un symbole maçonnique important, il représente quatre TAUS formant une CROIX grecque, le quadruple Tau représente la grande croix dans les cieux.
La croix d’Ankh , la svatiska, le yin-yang, et tant d’autres symboles, sont des représentations de PHI.

Résultat de recherche d'images pour "triple tau"
Triple tau

En effet, les symboles du nombre d’or sont nombreux: il y a le fabuleux yin-yang utilisé par les sectes et sociétés secrètes , comme avant eux les rois avec la fleur de lys, mais aussi la pomme (pomme rouge puis Or quand elle est coupée), la pomme de pin, le caduce, une clef ou une serrure , la fleur de tournesol, etc…

La Pomme de pin

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est hs_16-342053c.png

La pomme de pin est également le symbole utilisé par la papauté pour illustrer le trait d’union entre la terre et le ciel, la chair et le spirituel.
Les armoiries du Saint-Siège qui se trouve sur le drapeau du Vatican entre autres, dispose d’un empilement de trois couronnes étrangement similaires dans la forme d’une pomme de pin.
Pourquoi cette présence si ostentatoire au sein de la chrétienté ? Se retrouve-elle ailleurs ?

Historique

Dans toutes les religions et les cultures, il existe des représentations de la pomme de pin comme un élément à travers lequel on peut parvenir à une vision du ciel. Dans la culture sumérienne et dans ses dieux, dans la culture égyptienne, dans le bouddhisme, dans l’hindouisme, dans la religion chrétienne comme nous venons de le voir.
On en trouve trace sur des sculptures assyriennes datant de 713-716 avant JC. Figures  détenant des pommes de pin, ou, dans certains cas, en utilisant une pomme de pin pour la pollinisation de leur représentation de l’Arbre de Vie. Un hommage, peut-être, à la fois symbolique l’immortalité et son rôle en tant qu’icône de l’illumination. 

Une statue du dieu mexicain « hicomecoatl », représente à nouveau la divinité offrant une suite de pommes de pin dans une main et un arbre à feuilles persistantes dans l’autre. Les Grecs et les Romains ont également intégré la pomme de pin dans leurs systèmes élaborés de la croyance religieuse et la mythologie.

La pomme de pin est l’expression de la fécondité et de la puissance vitale, de la permanence de la vie végétative et animale. 
Elle fut également un attribut de Dionysos ainsi que de Cybèle, déesse de la fécondité, le pin étant la métamorphose d’une nymphe aimée du dieu Pan.
Sa forme en spirale est symbole de développement cyclique. La pomme de pin montre clairement les spirales de Fibonacci : 8 dans un sens, 13 dans l’autre sens. 8 et 13 sont deux termes consécutifs de la suite de Fibonacci : 1; 1; 2; 3; 5; 8; 13. 

Lorsque l’on rejoint tous les points par une seule spirale, l’angle entre deux points consécutifs est l’angle d’or. En elle, il y a émanation, évolution, rotation créationnelle.
Comme dans le labyrinthe, la spirale évolue à partir d’un centre, l’involution étant marquée par le retour au centre. Sans doute parce que le parallélisme pomme de pin/spirale évoque la cyclicité du rythme Vie-Mort à l’infini et met en exergue l’impermanence dans la permanence, l’équilibre dans le déséquilibre.

Symbolique

Pourquoi la pomme de pin apparaît, dans l’une des cours les plus emblématiques du Vatican, une représentation colossale en bronze d’une pomme de pin de plus de quatre mètres de haut, qui s’appuie sur un chapiteau de IIIe siècle montrant le couronnement d’un athlète victorieux. Ou pourquoi les dieux ailés ou génies sumériens tenaient une pomme de pin dans la main.
Pourquoi les bouddhas éclairés ont une coiffure en forme de pomme de pin, qui apparaît également sous forme de flamme sur la tête de Saint-Jude Thaddée. 
Pourquoi l’enfant de la Vierge noire de Montserrat a une pomme de pin dans la main ?

Enfin, pourquoi le sceptre d’Osiris est un bâton, flanqué de deux serpents, dont la pointe est surmontée d’une pomme de pin. Nous pourrions donner des dizaines d’autres exemples car on en trouve partout. La raison, même si elle est restée cachée jusqu’il y a peu, en est très simple :
La pomme de pin est le symbole de la glande pinéale dont elle inspire le nom, un symbole très ancien de nature sacrée.
Descartes, représentant de l’âge de la raison, appelé à tort siècle des Lumières, a affirmé que la glande pinéale était le siège de l’âme.

La glande pinéale

La glande pinéale est parfois aussi appelée « le troisième œil atrophié ». la glande pinéale serait la « montagne » de la Bible où se fait la communication avec le Très Haut. Exotériquement, Moïse reçoit les tables de la loi « sur la montagne », d’un point de vue ésotérique, cette montagne ne serait autre que le siège de la glande pinéale.

Les moines tibétains affirment qu’il existe chez l’homme un troisième œil situé au centre du cerveau à hauteur des yeux, responsable de la clairvoyance et qui aurait été atrophié au fil du temps, pour permettre peut-être le développement de la conscience et à partir de celle-ci, l’effort évolutif qui cristallise dans l’union de toutes les potentialités qui sommeillent en chaque être humain.
Le troisième œil est associé aujourd’hui à la glande pinéale et il est intéressant de noter la similitude anatomique entre cette glande et l’endroit où elle se loge et les dessins schématiques représentant, en Egypte, l’œil d’Horus. 

La glande pinéale est considérée comme étant le «Troisième Œil» car elle dispose d’une membrane qui capte les images comme celle au fond de la rétine des yeux, la glande pinéale est remplie d’eau et c’est la partie la plus magnétique du corps humain.
C’est une petite glande qui mesure à peine plus de 5 mm, un peu plus grosse qu’un petit pois, mais qui contient dans sa structure des capacités et des potentialités aussi surprenantes que mystérieuses. 

Résultat de recherche d'images pour "glande pinéale"

Rôle

Elle occupe une place importante dans l’iconographie des religions, et même des sociétés secrètes. Jusqu’il y a peu, la science la considérait comme un simple résidu de phases évolutives antérieures sans guère d’utilité aujourd’hui. Loin de là, les connaissances scientifiques modernes soulignent, parmi diverses fonctions cellulaires complexes, neuroendocriniennes et neurophysiologiques, celle de réguler les cycles de veille, sommeil, étroitement liés à la présence de la lumière.

En effet, lorsque l’obscurité règne autour de nous, cette glande sécrète la mélatonine, une hormone qui, entre autres choses, affecte la montée et la descente des ondes alpha et bêta, ce qui, non seulement ouvre ou ferme les portes du sommeil et de l’éveil, mais permet également des états de conscience généralement associés à la méditation ou la prière.
Il y a donc un aspect lié au spirituel, ou au multidimensionnel, qu’a réussi à mettre aujourd’hui à la mode l’étude de la glande pinéale.

Les doctrines ésotériques d’Orient proclament depuis des millénaires que la pinéale est une glande qui permet de gérer des états altérés de conscience, faisant office de pont, d’une certaine façon, de sorte que son activation par certaines techniques d’entraînement conduit à une union du monde phénoménal et des états de conscience supérieurs.

Résultat de recherche d'images pour "Chicomecoatl pomme de pin"

Dans de très nombreuses cultures et religions existent en réalité des représentations de la pomme de pin. D’abord dans des sculptures assyriennes de 713 avant Jésus-Christ. Au Mexique, une statue du dieu mexicain Chicomecoatl offrant des pommes de pin dans une main.
Dans la mythologie grecque, puis romaine, le thyrse est un grand bâton évoquant un sceptre surmonté d’une pomme de pin.
A cela s’ajoute l’enfant de la Vierge noire de Montserrat qui détient dans l’une de ses mains … une pomme de pin. Tout comme Shiva, le dieu Hindoue et sa chevelure enroulée telle une spirale ou même encore l’éclairé Bouddha dont le crâne évoque… une pomme de pin…


Vous aimerez aussi

nombre d'or

Et si Dieu était un mathématicien?

ankh

Ankh

noeud d'isis

Le nœud-Tyet, le sang menstruel d’Isis


Laissez un commentaire



Mon Instagram