Le livre d'Enoch

Le livre d'Enoch


Ouvrons la Bible au chapitre six du livre de la Genèse. Nous y découvrons ceci :

– “Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu’ils choisirent.
Alors l’Éternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. Les géants étaient sur la terre en ces temps-là, après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu’elles leur eurent donné des enfants: ceux-ci furent les vaillants hommes de jadis, des hommes de renom.

 (Genèse 6,1-4)

Ce récit fantastique est développé d’une façon beaucoup plus détaillée dans le livre d’Enoch. Avant d’entrer dans le détail du livre d’Enoch précisons que cet ouvrage, pourtant mentionné par l’épître biblique de Jude aux versets quatorze et quinze (cité également par Tertullien, célèbre Père de l’Eglise du IIIème siècle) n’appartient pas au canon officiel de la Bible utilisée par la plupart des Eglises chrétiennes. Seule l’Eglise Orthodoxe Ethiopienne le range dans son index biblique.

Ce que révèle le livre d’Enoch  aux chapitres sept et huit (extraits) :

– “Quand les enfants des hommes se furent multipliés dans ces jours, il arriva que des filles leur naquirent élégantes et belles. Et lorsque les anges, les enfants des cieux, les eurent vues, ils en devinrent amoureux ; et ils se dirent les uns aux autres : choisissons-nous des femmes de la race des hommes, et ayons des enfants avec elles.

Ils étaient au nombre de deux cents, qui descendirent sur Aradis, lieux situé près du mont Armon. Cette montagne avait été appelée Armon, parce que c’est là qu’ils avaient juré et s’étaient liés par des mutuelles exécrations. Voici le nom de leurs chefs : Samyaza, leur chef, Urakabarameel, Akibeel, Tamiel, Ramuel, Danel, Azkeel, Sarakmyal, Asael, Armers, Batraal, Anane, Zavebe, Samsaveel, Ertael, Turel, Yomyael, Arazeal.

Tel furent les chefs de ces deux cents anges ; et le reste étaient tous avec eux. Et ils se choisirent chacun une femme, et ils s’en approchèrent, et ils cohabitèrent avec elles ; et ils leur enseignèrent la sorcellerie, les enchantements, et les propriétés des racines et des arbres.
Et ces femmes conçurent et elles enfantèrent des géants dont la taille avait trois cents coudées. (ce qui ferait 137 mètres environ )

Ils dévoraient tout ce que le travail des hommes pouvait produire, et il devint impossible de les nourrir. Alors ils se tournèrent contre les hommes eux-mêmes, afin de les dévorer. Et ils commencèrent à se jeter sur les oiseaux, les bêtes, les reptiles, les poissons, pour se rassasier de leur chair et se désaltérer de leur sang.

Et alors la terre réprouva les méchants.

Azazyel enseigna encore aux hommes à faire des épées, des couteaux, des boucliers, des cuirasses et des miroirs ; il leur apprit la fabrication des bracelets et des ornements, l’usage de la peinture, l’art de se peindre les sourcils, d’employer les pierres précieuses, et toute espèce de teintures, de sorte que le monde fut corrompu. Amazarak enseigna tous les sortilèges, tous les enchantements et les propriétés de racines.

Armers enseigna l’art de résoudre les sortilèges. Barkayal enseigna l’art d’observer les étoiles. Akibeel enseigna les signes. Tamiel enseigna l’astronomie. Et Asaradel enseigna les mouvements de la lune. Et les hommes sur le point de périr élevèrent leurs voix, et leurs voix montèrent jusqu’au ciel.” 

(Hénoch 7 et 8)

Une grande découverte archéologique

Les théologiens diplômés d’Ecriture Saintes ont affirmé tout au long du XIXe et du XXe siècle que les textes d’Enoch furent écrits au minimum 100 ans et maximum 300 ans après la mort du Christ.
Très rassurant, en effet, pour ces exégètes que d’être si certains, car cela expliquait parfaitement pourquoi on retrouvait tant de phrases du Christ dans les textes d’Enoch. Grâce à cette assurance très pontificale, les “experts” ont ainsi brouiller les pistes et jusqu’à maintenant, empêcher le grand public de connaitre la véritable nature de ce livre mystique.

Mais les découvertes de la cave 4 ( les grottes de Qumran à proximité de la Mer Morte) ont permis d’établir scientifiquement que les textes d’Enoch actuellement disponibles sont antérieurs d’au moins 200 ans à la naissance du Christ.
Cela prouve, par exemple, que le Christ était totalement imprégné de textes d’Enoch, que c’était son livre de chevet et qu’il en connaissait le contenu par cœur vu le nombre de phrases “enokiennes” qu’on retrouve dans sa bouche, telles que rapportés dans les Évangiles. Bien évidemment, le Vatican embarrassé entretient un long silence sur ces fameux écrits…

L’historique

Le livre d’Enoch était un texte sacré juif avant que le rabbin réformateur Simon Ben Jochai, en 70 après J.C, le condamne ainsi que toute personne qui le lirait. La raison de son courroux est que l’Élu dont parle Enoch ressemblait à ce fils de l’homme, à ce Messie, à ce Christ dont il commençait à entendre parler.
A l’opposé, Jude Thadeus, frère du Christ, lui, cite ouvertement le Livre d’Enoch dans son Épître rédigée en 61, soit 30 ans environ après la mort du Christ. Logique, puisque les chrétiens, eux, tenaient ce livre en très haute estime, appartenant au canon biblique de l’époque. Ainsi, pendant presque 300 ans après J.C, le Livre d’Enoch a été inlassablement copié et recopié comme tous les autres rouleaux saints.

Ce n’est qu’en 325, lorsqu’un premier concile décide de composer la Bible et de choisir les textes qui vont devenir “public” ou “cachés” au public que le Livre d’Enoch, comme le livre de Tobie , sera classé dans la catégorie des livres au contenu secret, caché. Peu d’exemplaires réussirent à survivre (grâce à quelques bibliothécaires compétents) à ce concile. Et ceux qui y parvinrent ne résistèrent pas à l’épouvantable Inquisition… Celle-ci brûla les derniers exemplaires, avec leurs propriétaires, ce qui découragea définitivement les collectionneurs de livres interdits.

Et pendant plus de 1400 ans, personne n’en entendra plus jamais parler, au point même d’oublier que ce livre a existé. Jusqu’à un explorateur écossais James Bruce découvre en 1773 dans un vieux monastère en Abyssinie, où des moines vivaient comme en l’an zéro, des copies intactes du Livre d’Enoch.

Apocryphe

Étymologie

APOCRYPHE (Théologie.) du Grec A’POXRUFO, terme qui dans son origine et selon son étymologie, signifie caché.

En ce sens on nommait apocryphe tout écrit gardé secrètement et dérobé à la connaissance du public. Ainsi les Livres des Sibylles à Rome, confiés à la garde des Décemvirs; les annales d’Egypte et de Tyr, dont les prêtres seuls de ces royaumes étaient dépositaires, et dont la lecture n’était pas permise indifféremment à tout le monde, étaient des Livres apocryphes.
Toute la différence consistait en ce qu’on rendait les uns publics, et qu’on n’en usait pas de même à l’égard des autres, ce qui n’empêchait pas qu’ils ne puissent être sacrés et divins, quoiqu’ils ne fuissent pas connus pour tels du public.

Dans le Christianisme, on a attaché au mot apocryphe une signification différente, et on l’emploie pour exprimer tout Livre douteux, dont l’auteur est incertain et sur la foi duquel on ne peut faire fonds; comme on peut voir dans saint Jérôme et dans quelques autres Perses Grecs et Latins plus anciens que lui. Comme cela doit être pratique de détourner ce genre de signification…..

Les 6 raisons qui ont condamné Enoch

1- Enoch explique que les Anges se sont dénaturés en descendant sur Terre pour faire l’amour aux femmes. Il précise également que ces Anges devaient rester au Paradis, car ils n’avaient aucun besoin de se reproduire, puisqu’ils ne mourraient pas. Ils étaient éternels, des purs esprits.
En grandissant, les enfants issus de cette union devinrent les géants (les Nephilim)et semèrent violence sur la Terre.

Commentaire: Si vous êtes friands de la mythologie sumérienne, vous remarquerez la grande ressemblance entre ce passage et les écrits sumériens. Les Annunaki (la classe dirigeante des dieux), se sont également reproduits avec des femmes. Bien évidemment, le dieu suprême était contre ce genre d’union. Les conséquences de cette union sont à peu près les mêmes dans les deux cosmogonies (sumérienne et judaïsme).

2- Un Ange déchu d’après Enoch, est donc un Ange dénaturé. En effet, ces Anges vivant au contact des corps féminins, pour le coup, ont été à la longue contaminés…

Commentaires: Très pratique pour condamner, les cultes matriarcats et diaboliser les femmes

3- Dans son voyage hors du corps par exemple, Enoch a identifié assez de noms d’Anges pour ajouter en annexe de son livre, un véritable encyclopédie céleste. Mais selon le Vatican, seuls trois noms d’anges sont autorisés, les seuls qui figurent dans la bible: Raphaël, Gabriel et Michaël.
Les autres Anges, comme par exemple Uriel extrêmement actif chez Enoch bien avant la naissance du Christ, n’ont pas d’existence légale aux yeux du Vatican.

Commentaire: Uriel est le nom d’un archange de la tradition monothéiste. Il est considéré comme le quatrième archange et apparaît dans plusieurs traditions pseudépigraphiques ou apocryphes juives. Il est révéré par l’Église orthodoxe comme l’un des sept archanges majeurs et figure en haute place dans les hiérarchies angélologiques de l’ésotérisme chrétien européen, médiéval et moderne. Uriel est reconnu par l’église anglicane comme le quatrième archange.

4- L’enseignement angélique lui-même: selon l’un des deux meilleurs experts mondiaux, l’américain James Vanderkam, professeur en Écritures Hébraïques de la prestigieuse University of Notre Dame, le livre d’Enoch donne trois explications pour la chute des Anges chez les hommes.

Explication 1: Les Anges ( avec Shemyaza comme chef) sont descendus du ciel, se sont divertis avec les femmes des hommes et ont conçu des géants, ceux ci sont devenus une source de malheurs et de violence pour les hommes.

Explication 2: Les Anges ont péché en enseignant à l’humanité des secrets interdits, et c’est ce qui a entraîné les hommes à pécher.

Explication 3: L’Ange Asael a corrompu l’humanité par ses enseignements.

Commentaire: Quelque soit l’explication, ce n’est certainement pas la faute de la femme “Ève” d’avoir apporté le péché sur Terre….

5- Ce livre peut ruiner par la base la foi chrétienne. En effet, ce n’est pas Eve ni Adam qui sont “tombés du ciel”; mais une certaine catégorie professionnelle d’Anges, qui, en se répandant sur Terre, ont corrompu les femmes, d’abord par leurs gènes et ensuite par leurs enseignements.
L’homme, affirme Enoch, n’y est pour rien. Ce n’est pas l’Homme qui a été éjecté du Paradis, ce sont les Anges déchus.

Commentaire: En revanche, il affirme, répète, martèle que tous nos faits, gestes et pensées sont enregistrés et qu’ils nous seront intégralement restitués le jour du jugement. Tout comme le dernier jugement par la plume de Maât dans la croyance égyptienne de l’époque….

6- Dernière raison, l’incroyable ton christique du Livre d’Enoch qui a annoncé, au minimum 200 ans avant sa naissance, l’arrivée du Christ, le fils de l’homme.

Comment expliquer alors que le Livre d’Enoch subit encore aujourd’hui un tel scepticisme et rejet? Pour le pasteur américain Ronald K.Brown qui a publié en 1998 “The Book of Enoch”, c’est une question sans objet:

Mon travail n’est pas une apologie du Livre d’Enoch pour convaincre ceux qui douteraient encore de son authenticité, mais pour montrer que l’Ancien et le Nouveau Testament comportent exactement 309 passages directement empruntés au Livre d’Enoch (…..); mais comme toujours c’est au lecteur d’accepter ou de refuser les conclusions.

L’auteur du Livre d’Enoch

Selon la généalogie judéo-chrétienne, Enoch est un patriarche biblique. Il est le fils de Yared, le père de Mathusalem et l’arrière-grand-père de Noé. Septième patriarche du lignage de Seth, il a selon le livre de la Genèse vécu 365 ans avant que Dieu le prenne pour le placer au ciel.

Mais selon l’historien Philip Davies, Enoch possède peut être ses racines dans le roi En-men-dur-Anna-k, ou Enmeduranki, ou encore Enoch:

“La légende d’Enoch commence avec la liste des rois sumériens d’avant l’inondation, liste préservée sous différentes formes. L’un de ces rois , souvent donné comme le 7e, s’appelle Enmeduranki. Ce roi est tpujours associé à la ville de Sippar, lieu de culte du dieu solaire Shamash.
Dans certains textes, ce Enmeduranki a été premier à qui les Dieux Adad et Shamash ont montré trois formes de divination: l’eau sur l’huile, l’inspection du foie et l’utilisation du cèdre. Cela afin d’être transmis de génération en génération. Ces techniques devinrent effectivement un savoir-faire exclusif des prêtres babyloniens.

Ces détails montrent bien comment le portrait biblique d’Enoch a peut être été composé à partir de celui du roi Enmeduranki:
a) Enmeduranki comme Enoch, est le 7e dans la liste des rois précédant l’inondation.

b) Le nombre biblique 365 préserve son côté solaire, plutôt que celui de Dieu Solaire. En effet Enoch a vécu 365 ans, ce qui correspond soit à son état de prêtre suprême du Dieu solaire, soit à un calcul différent du temps.
On sait que pendant très longtemps, cette région a fait ses calculs sur une base 60, d’où les 60 minutes de l’heure pour nous. Ce n’est que plus tard que les sumériens sont passés au mode décimal.

c) Le fait qu’il ait marché avec Dieu ou les Anges suggère une intimité profonde avec Dieu ou les dieux, ou les Anges.

d) Le point final ne relie pas Enoch à Enmeduranki mais à son “homme-poisson” (un esprit tutélaire ou Ange gardien), auquel chacun des 7 autres rois était associé. L’homme-poisson enseignait à son roi toutes les connaissances.
Or celui d’Enmeduranki s’appelait Utu’abzu qui est d’ailleurs cité sur un texte cunéiforme. Et ce texte raconte comment Enmeduranki a été emporté, “ascensionné”, au Ciel. Comme Enoch

Certes, ce dernier point reste discutable, mais dans tous les cas, le rédacteur de la Génèse (5:21-24) semble avoir créé Enoch comme une contrepartie d’ Enmeduranki. Autre possibilité envisagée, le rédacteur de Génèse a voulu éviter de faire référence à une tradition juive déjà existante; elle-même dérivant d’Enmeduranki.”

Actuellement, l’archéologie n’a pas encore tranché sur l’origine de l’auteur de ce livre mystérieux.

L’influence de l’auteur dans le Nouveau Testament

L’influence d’Enoch sur le Nouveau Testament a été plus grande que celles de Tous les autres textes disponibles à l’époque réunis ensemble

Professeur Richard H. Charles

Plus de 200 passages dans le Nouveau Testament sont un véritable emprunt au livre d’Enoch. Par exemple pour St Jean, on en compte au minimum 9, pour Marc 6, pour Mathieu 38 et pour Luc 27 et cela sans rentrer vraiment dans les détails.

Évangile de Saint MathieuLivre d’Enoch éthiopien
4: 15- 16108: 11
5:45:7, 51 :5
5:9101:1
5:29-3027:1
etc…..

Les sources antiques du Livre d’Enoch

D’abord il existe plusieurs versions du livre d’Hénoch. Les dernières avancées de l’exégèse moderne (étude critique et scientifique des textes bibliques) révèlent qu’une variante de cet ouvrage (d’où est tiré l’extrait cité auparavant) fut rédigée au cours du IIème siècle avant Jésus-Christ.
Elle résulterait de la compilation de diverses traditions avec le récit des anges déchus, des voyages d’Hénoch au royaume des morts, et d’une ancienne apocalypse de Noé. C’est ce texte qui fait partie de la version éthiopienne de la Bible.
D’autres traditions, comme le récit de la création du monde, le jardin d’Eden, etc dans le Livre de la Génèse sont également issus d’une tradition plus lointaine (Sumer). Mais ceci est une autre Histoire….

Conclusion

Pourtant, si même le soleil a trouvé la paix dans sa course, moi, parce que je créais toute chose et parce que j’ai conçu l’idée de placer des fondations et de créer des créatures visibles, je ne trouve jamais la paix.

Entendre Dieu ” en direct” est fascinant. Mais insupportable pour beaucoup. On embrasse ainsi toutes les raisons pour lesquelles le Livre d’Enoch est resté un livre secret, connu des seuls universitaires….

Sources:
-Le livre: Enoch et Dialogues avec Dieu et les Anges de Pierre Jovanovic et Anne-Marie Bruyant (Je vous recommande vivement ce livre, qui fut le pilier de mes recherches)
-Philip Davies et John Rogerson dans le livre The Old Testament World (1989)
-La Bible


Vous aimerez aussi

i^puwer

Les dix plaies d’Egypte : décryptage

En quête des patriarches

En quête des patriarches


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Plantes médicinales et aromatiques de la Caraïbe de Christiane Portécop est un ouvrage destiné aussi bien aux enseignants qu'aux associations et personnel d'encadrement qui souhaitent realiser un projet relatif aux plantes médicinales. Ce livre interessera sans nul doute un plus large public qui pourra ainsi entreprendre un voyage instructif et formateur dans l'univers du patrimoine caribéen.

Un massage énergétique de @massage_lodisy contre les douleurs, refroidissement ou encore de dégagement, etc vous sera proposé par Christelle.

Jeu exclusivement pour les résidents de l'île de la Guadeloupe.

#jeuconcours
...

80 22

Ce roman trace sans complaisance un portrait plus qu’acide de l’homme politique. Il lance une autre réflexion sur les mythes fondateurs d’Haïti et aborde le sujet tabou des relations entre le pouvoir et les sociétés secrètes.

En effet, sur cette île tout comme les autre, ce ne sont pas les urnes qui régit la politique mais bel et bien les cimetières. Lieu de rencontre entre les politiciens et les sosyete, loup-garou, esprits et d’autre entités nocturnes qui commandent la nuit.

Hannibal Sérafin grand ambitieux politicien est prêt à tout pour devenir le prochain président quitte à laisser Agwe, dieu des eaux koké douze fois sa belle femme sur une barque sacrée. Mais dans cette course effrénée vers le pouvoir, un diable estime qu’il est temps pour lui de sortir de sa montagne pour assouvir sa vengeance.

Heureusement, que la mambo Sorel veille à l’harmonie, tout en rendant fou d’amour et de passion Sonson Pipirit un ancien politicien, en le faisant jouir en haut d’un arbre sacré. Selon lui, la mambo Sorel transformée en loup-garou éveille chaque particules de son corps en le dévorant sur les autels sacrées. Ceux qui feront les offusqués, ne connaissent pas ce genre de plaisir délirant !

Un conflit cosmique, où l’humour est mêlé à un érotisme coloré et fantastique. Encore une belle œuvre de @garyvictor7

#livrestagram #livres #livresaddict #booklover #books #instabook #litteraturecaribeenne #litteraturehaitienne #roman #instabookclub #lecturedujour #lecturesdumoment #bookstagrammer #bookaddict #livrepeyi #avislecture #lire #haïti #caraïbes #littérature #afrobook
...

57 3