Côte d’Ivoire 2020

Après le bilan de mes nombreux voyages, je peux affirmer que ce pays est ma première destination culinaire. Vous n’imaginez même pas les savoureux plats que regorge ce grand pays, j’ai littéralement fait une overdose de porc braisé, choukouya, d’alloco etc. D’ailleurs je ne comprends même pas pourquoi chez moi aux Antilles on ne cuisine pas la banane comme l’alloco?
Nous avons du manioc, de l’igname etc au lieu de proposer du riz à chaque repas qu’on ne cultive pas autant faire de l’attiéké, des frites d’ignames, etc. Faire en sorte de consommer un peu plus local…Ce n’est qu’une petite idée.

Pendant mon séjour, nous avons eu la chance de loger chez ma cousine Florence et son mari Franck, qui nous ont toujours accueilli les bras ouverts. Et bien évidement, ont toujours fait en sorte de nous faire découvrir le plus de choses que possible en si peu de temps (1 semaine). Mais cette fois ci, ce fut Paulo mon cousin qui a endossé le rôle de guide et qui a partagé avec nous l’art de bien manger pour notre plus grand bonheur.

Nos activités

Plage de Mondoukou

Nous avons découvert le spot de Mondoukou, histoire de changer d’Assinie. Possibilité de réserver sa paillote au bord de la mer pour 7 euros la journée. Pas la peine de s’encombrer de nourriture, nous avons dégusté du bon poulets et poisson braisés, et surtout très bien assaisonnées par une dame qui sait comment bien remplir nos ventres.

Marché artisanal d’Abidjan

Découverte du marché artisanal dont ma paye a failli y passer. Je voulais acheter presque tout les tableaux et meubles. Heureusement que j’avais droit qu’à 2 valises sinon je me serais emporté dans la dépense. J’ai tout de même acheté un beau tableau dessiné avec des ailes de papillons et une figurine d’un masque Agni taillée dans de l’ébène.
Petit conseil, toujours négocier les prix car c’est toujours à la tête du client. Nous ne sommes pas doués pour négocier, de ce fait c’est notre accompagnateur du jour Pierre-Marie qui a drastiquement cassé les prix. Je fus admirative devant le négoce, j’aurai jamais eu le cran.

Le musée des civilisation de Côte d’ivoire

Une petite visite de ce musée qui met en avant la culture du pays et ses riches proverbes. Sincèrement ce petit musée vaut le détour pour bien s’imprégner de ce pays multiculturel. Mais impossibilité de faire des photos dans l’enceinte, malheureusement…
Nous avons d’ailleurs acheter un ouvrage sur les inventions des noirs pour rétablir la vérité sur notre patrimoine.

Le parc national de Banco

Le parc national du Banco est un parc national de la Côte d’Ivoire situé en plein cœur d’Abidjan. Il a une superficie de 3 474 hectares. Situé en bordure de l’autoroute du Nord, le parc national du Banco est un exemple de forêt primaire, avec des espèces de bois devenues rares. On y trouve de nombreux oiseaux et des singes.

Une petite escapade en forêt loin de l’effervescence de la ville où nous avons dégusté en pique-nique un délicieux poulet et agneau choukouya. Rien que le fait d’y penser j’en bave. J’ai même avoué que c’était mieux que notre poulet boucané, tellement que le poulet était bon.
Les visiteurs ont la possibilité de parcourir le parc avec un guide et même voir des singes pour les chanceux. D’ailleurs un gorille avait approché mon tonton Henri lorsqu’il était petit.

Yamoussoukro

Yamousoukro (à 3h de route d’Abidjan) est la capital de la Côte d’ivoire et non Abidjan comme la plupart des gens pensent. Cette ville est vraiment différente d’ Abidjan, une sorte de village étendue avec des grandes routes. Nous pouvons facilement constater que cette ville est largement moins développée qu’Abidjan mais à garder son charme.
Yamoussoukro est le village de naissance du premier président de la Côte d’ivoire Félix Houphouët-Boigny, d’où le fait d’avoir choisi ce village comme capital. Mais à sa mort, il fut abandonné par l’élite au profit d’Abidjan.

D’ailleurs ce grand président a installé dans un lac des crocodiles dont certains se sont échappés par les canalisations. La prudence est donc de rigueur près des point d’eau de la ville.
Et si vous voulez déjeuner, je vous conseille vivement le restaurant la Brise. Nous y avons dégusté la meilleure côte de porc braisé de tout les temps.

La basilique de Yamoussoukro

La basilique de Yamoussoukro est le plus grand édifice catholique au monde. Ayant visité également le Vatican, personnellement je trouve que celle de Yamoussoukro est la plus belle et bien évidemment grandiose.
Elle fut construite en offrande par le premier président du pays et pour montrer également la grandiosité de l’Afrique. Il a reussit son challenge, néanmoins cette visite m’a laissé un goût amer malgré La beauté de l’endroit.

Car tout autour, c’est pauvre et en piteux état, même l’école d’en face est presque en ruine. De plus la représentation de Dieu en blanc avec les cheveux blond m’a énormément dérangé. Et pour finir voir dans une mosaïque la représentation du président et les coordinateurs du chantier en apôtres au pied de Jésus, frise l’Idolâtrie et encore je modère mes mots.

Le Domaine Bini Lagune

Lors de notre précédent séjour, nous avions visité le domaine Bini Forêt. De ce fait passage obligatoire au domaine Bini 100% éco-responsable au bord de la lagune pas très loin du centre-ville.
La journée débute par un accueil chaleureux par le guide autour d’un bon jus de gingembre, bissap ou d’un bangui (vin de palme). Puis visite de la lagune à bord d’une pirogue où nous avons pu découvrir la flore mais surtout vérifier qu’il n’y avait pas de crocodile afin de nous rassurer car le fond n’est pas visible.

Après notre ballade sur la lagune, nous avons découvert le village éco-responsable qui longe le rivage. Dès la création du village vers les années 40, le chef avait décidé de protéger la lagune source de nourriture face à la pollution. Nous avons rencontré les habitants qui cultivent le manioc et le transforment en attiéké pour le vendre au marché. Ainsi que des petits producteurs de moringa.
Suite à notre visite, nous avons pu déguster un excellent repas préparé par les cuisinière du village. Avec la possibilité de faire une bonne sieste sous les arbres après un bon bain rafraîchissant.
Comme vous pouvez vous en douter, nous avons passé une excellente journée.

Boutique Nota Bene

Passage obligatoire à cette boutique qui propose un éventail de produit pour la maison en wax coloré !! Bien évidemment je me suis ruinée…

Marché d’Abobo

Après le marché d’Adjamé en 2017, nous avons fait nos emplettes à prix très raisonnable au marché d’Abobo près de chez ma cousine Flo: attiéké, fruits, pagnes…Avec comme fond sonore la parole d’un prêcheur qui nous a livré le message du Christ.

Pour notre dernier repas, nous sommes allé au restaurant O’Porco, la grande république du Porc où nous avons dévoré un plat de porc braisé…je n’ai pas les mots pour décrire le goût exquis de la viande…


Vous aimerez aussi

abidjan marché

Côte d’ivoire

La danse Zaouli

agni

Fête des ignames en Pays Agni en Côte d’ivoire


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Plantes médicinales et aromatiques de la Caraïbe de Christiane Portécop est un ouvrage destiné aussi bien aux enseignants qu'aux associations et personnel d'encadrement qui souhaitent realiser un projet relatif aux plantes médicinales. Ce livre interessera sans nul doute un plus large public qui pourra ainsi entreprendre un voyage instructif et formateur dans l'univers du patrimoine caribéen.

Un massage énergétique de @massage_lodisy contre les douleurs, refroidissement ou encore de dégagement, etc vous sera proposé par Christelle.

Jeu exclusivement pour les résidents de l'île de la Guadeloupe.

#jeuconcours
...

80 22

Ce roman trace sans complaisance un portrait plus qu’acide de l’homme politique. Il lance une autre réflexion sur les mythes fondateurs d’Haïti et aborde le sujet tabou des relations entre le pouvoir et les sociétés secrètes.

En effet, sur cette île tout comme les autre, ce ne sont pas les urnes qui régit la politique mais bel et bien les cimetières. Lieu de rencontre entre les politiciens et les sosyete, loup-garou, esprits et d’autre entités nocturnes qui commandent la nuit.

Hannibal Sérafin grand ambitieux politicien est prêt à tout pour devenir le prochain président quitte à laisser Agwe, dieu des eaux koké douze fois sa belle femme sur une barque sacrée. Mais dans cette course effrénée vers le pouvoir, un diable estime qu’il est temps pour lui de sortir de sa montagne pour assouvir sa vengeance.

Heureusement, que la mambo Sorel veille à l’harmonie, tout en rendant fou d’amour et de passion Sonson Pipirit un ancien politicien, en le faisant jouir en haut d’un arbre sacré. Selon lui, la mambo Sorel transformée en loup-garou éveille chaque particules de son corps en le dévorant sur les autels sacrées. Ceux qui feront les offusqués, ne connaissent pas ce genre de plaisir délirant !

Un conflit cosmique, où l’humour est mêlé à un érotisme coloré et fantastique. Encore une belle œuvre de @garyvictor7

#livrestagram #livres #livresaddict #booklover #books #instabook #litteraturecaribeenne #litteraturehaitienne #roman #instabookclub #lecturedujour #lecturesdumoment #bookstagrammer #bookaddict #livrepeyi #avislecture #lire #haïti #caraïbes #littérature #afrobook
...

57 3