TEXACO

Texaco

Patrick Chamoiseau
Roman caribéen
Parution en 1992

“Une vieille femme câpresse, très grande, très maigre, avec un visage grave, solennel, et des yeux immmobiles. Je n’avais jamais perçu autant d’autorité profonde irradier de quelqu’un… Elle mélangeait le créole et le français, le mot vulgaire, le mot précieux, le mot oublié, le mot nouveau…»
Et c’est ainsi que Marie-Sophie Laborieux raconte à l’auteur plus de cent cinquante ans d’histoire, d’épopée de la Martinique, depuis les sombres plantations esclavagistes jusqu’au drame contemporain de la conquête des villes.D’abord, les amours d’Esternome, le «nègre-chien» affranchi, avec la volage Ninon qui périt grillée dans l’explosion de la Montagne Pelée, puis avec Idoménée l’aveugle aux larmes de lumière, qui sera la mère de Marie-Sophie.

Dans les temps modernes, Marie-So erre d’un maître à l’autre, au gré de mille et un «djobs» qui l’initient à l’implacable univers urbain. Ses amours sont sans lendemain. Devenue l’âme du quartier Texaco, elle mène la révolte contre les mulâtres de la ville, contre les békés qui veulent s’approprier les terres, contre les programmes de développement qui font le temps-béton.
Patrick Chamoiseau a sans doute écrit, avec Texaco, le grand livre de l’espérance et de l’amertume du peuple antillais, depuis l’horreur des chaînes jusqu’au mensonge de la politique de développement moderne. Il brosse les scènes de la vie quotidienne, les moments historiques, les fables créoles, les poèmes incantatoires, les rêves, les récits satiriques. Monde en ébullition où la souffrance et la joie semblent naître au même instant.”

Mon avis

L’auteur nous raconte l’histoire de Texaco,un quartier bidonville de Fort de France jonché sur le terrain du béké menacé de destruction par les autorités. A travers les propos de Marie-Sophie Laborieux, une femme dont la parole pouvait lacéré même les plus grand Major de l’île, qui fut la première à avoir installer sa cabane dans ce bout de terre.

La récit de son épopée débute avec son père Esternome : esclave affranchi. Avec lui l’auteur nous fait découvrir l’esclavage en Martinique jusqu’à son abolition à la fin du XIXème siècle. L’éruption volcanique de 1902 qui détruisit Saint-Pierre aux années 1980 en passant par les années de guerre pendant lesquelles les habitants durent survivre malgré le blocus, puis le temps de l’assimilation de l’île à la métropole avec la figure emblématique de Aimé Césaire.

Ce roman est une grande épopée de la Martinique, plus de cent cinquante ans de l’histoire, la vie de trois générations, depuis les souffrances des sombres plantations esclavagistes jusqu’au drame contemporain de la conquête des villes. Il met également en avant la combativité de la femme martiniquaise à travers Marie-Sophie, une femme féroce qui n’a jamais flanché face aux menaces du béké, des gendarmes, des bulldozers, mais surtout face la chienne de vie qui n’a jamais fait de faveurs aux nègres.

Patrick Chamoiseau décrit les mœurs, la culture martiniquaise de façon savoureuse en faisant référence, souvent, au passé, dans une langue exigeante, aussi fortement imagée qu’extraordinairement précise, ne devant rien au folklore mais tout à l’oralité authentique des récits et des échanges quotidiens de la société martiniquaise.
Véritable leçon d’histoire ce récit est aussi le témoignage de tout un peuple qui revendique sa différence tout en étant fier d’être français et libre.

Extrait:

Mon Esternome apprit à tirer chaque personne selon son degré de blancheur ou la déveine de sa noirceur. Il apprit à se brosser la rondelle de ses cheveux huilés dans l’espoir qu’un jour de l’impossible année cannelle, ils lui flottent sur le front. Tout chacun rêvait de se blanchir: les békés en se cherchant une chair-France à sang bleu pouvant dissoudre leur passé de flibuste roturière, les mulâtres en guignant plus mulâtre qu’eux ou même quelque béké déchu ; enfin, la négraille affranchie, comme mon Esternome.

Celle -là se vivait comme autant de zombis à civiliser sous d’éclatantes hardes et à humaniser d’une éclaircie de peau de toute la descendance. Cela ne les empêchait pas dans le même ballant, au fond de leur être; de haïr cette peau blanche et les façons mulâtres, cette langue, cet En-ville et le restant fascinateur…


Vous aimerez aussi

solibo

Solibo Magnifique

biblique-des-derniers-gestes

La biblique des derniers gestes


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Mon jardin de santé créole : je cultive mes plantes aromatiques et médicinales, a sélectionné les espèces indispensables au jardin de santé que ce soit en pot, sur la terrasse, dans le jardin ou bien dans une plantation. 58 fiches détaillées présentant chacune une aromatique ou médicinale, indiquent les conseils de culture et d'entretien ainsi que les propriétés et les utilisations.

Parfait pour les débutants ! Il est temps de reconquérir nos jardin pour notre santé et notre autonomie alimentaire.

Mad of beer @madofbeer est une marque de bière arrisanale aux saveurs locales. Ce sont des bières brassées artisanalement avec nos épices et fruits locaux. Elles sont ni filtrées, ni pasteurisées, sans colorant ni additifs. À découvrir urgemment !

Jeu concours que pour la Martinique. Mes abonnés guadeloupéens ne vous inquietez pas, il y aura un autre spécialement pour vous 😉.
...

57 26

Ce roman trace sans complaisance un portrait plus qu’acide de l’homme politique. Il lance une autre réflexion sur les mythes fondateurs d’Haïti et aborde le sujet tabou des relations entre le pouvoir et les sociétés secrètes.

En effet, sur cette île tout comme les autre, ce ne sont pas les urnes qui régit la politique mais bel et bien les cimetières. Lieu de rencontre entre les politiciens et les sosyete, loup-garou, esprits et d’autre entités nocturnes qui commandent la nuit.

Hannibal Sérafin grand ambitieux politicien est prêt à tout pour devenir le prochain président quitte à laisser Agwe, dieu des eaux koké douze fois sa belle femme sur une barque sacrée. Mais dans cette course effrénée vers le pouvoir, un diable estime qu’il est temps pour lui de sortir de sa montagne pour assouvir sa vengeance.

Heureusement, que la mambo Sorel veille à l’harmonie, tout en rendant fou d’amour et de passion Sonson Pipirit un ancien politicien, en le faisant jouir en haut d’un arbre sacré. Selon lui, la mambo Sorel transformée en loup-garou éveille chaque particules de son corps en le dévorant sur les autels sacrées. Ceux qui feront les offusqués, ne connaissent pas ce genre de plaisir délirant !

Un conflit cosmique, où l’humour est mêlé à un érotisme coloré et fantastique. Encore une belle œuvre de @garyvictor7

#livrestagram #livres #livresaddict #booklover #books #instabook #litteraturecaribeenne #litteraturehaitienne #roman #instabookclub #lecturedujour #lecturesdumoment #bookstagrammer #bookaddict #livrepeyi #avislecture #lire #haïti #caraïbes #littérature #afrobook
...

53 3

Autour de l'heritage africain et de la volonté de témoigner de la permanence des traditions issues de l'esclavage, mythes croyances, religions et imaginaires de la Caraïbe met en scène en les regroupant un corpus unique d'artiste contemporains de la Caraïbe.

De Cuba à Trinidad, ils proviennent de peuples ayant subi l'opression d'anciens dominateurs, et contribuent à devoiler les influences des traditions ancestrales dans la richesse et la diversité de leurs productions. Les reproductions d'œuvres accompagnés de contributions scientifiques de spécialistes internationaux en font une référence de l'art caribéen d'aujourd'hui.

Merci @la_boite_a_plumes pour cette belle découverte.

#jeuconcours #martinique #art #caribbean #caraïbe #caraibeanpeople
...

132 57