sabena

Sabena

Emmanuel Genvrin
Roman de l’océan indien
Parution en 2019

” Ainsi, Radio Cocotier disait vrai : Faïza, la première épouse de cet alcoolique d’Aboucar, avait été la maîtresse de Bob Denard, et Bibi, la mère de Chati, le fruit diabolique de cette union ! » Bibi, qui a de qui tenir, est une célèbre « reine de l’arnaque » à La Réunion. Calculatrice, belle comme une sultane de mille et une nuits, elle est aussi une jeune femme fragile, mystérieuse et la proie de démons intérieurs. Ballottée entre Afrique et Occident, entre islam et christianisme, Bibi a eu une enfance peu chaleureuse aux Comores où elle est la fille cachée du fameux mercenaire et d’une « Sabena », lycéenne rescapée des massacres anti-comoriens de 1976 à Majunga (Madagascar). Abandonnée par sa propre mère, Bibi a laissé derrière elle, à Mayotte, une enfant, Chati, belle et délurée, qui rêve de lui ressembler.”

Mon avis

Sabena est le nom donné aux rescapés du massacres anti-comoriens à Madagascar en 1976, car ils ont été rapatriées vers les Comores et Mayotte par la compagnie Sabena (compagnie aérienne belge). Le récit intriguant d’Emmanuel Genvrin est basé sur l’histoire vraie d’Habiba aka Bibi qui a vraiment été incarcéré à la Reunion.

L’histoire débute avec Faïza, une très belle comorienne rescapée du massacre de Majunga, qui grâce à sa beauté arrive à joindre les deux bouts. Par sa beauté, elle fut remarquée par le mercenaire Bob Dénard et grand homme d’affaire du Comores. De cette union éphémère naîtra Habiba, qui va devoir grandir sans son père et avec les coup de folie de sa mère. Faïza est certes très belle mais malheureusement elle est sujette à des coup de folie suite à son traumatisme dont elle refuse absolument d’évoquer.

Vivant dans l’ombre d’un secret pesant, Habiba va aussi être perturbée comme sa mère. Etant métisse, sa grande beauté va la sauver de pas mal de situation mais surtout la mettre dans de sacré pétrin. En jonglant entre traumatismes, drogues et criminalité, Bibi va devenir une des plus grandes arnaqueuses de la Réunion. 
Mais bien évidemment, Chati la fille abandonné de Bibi à également hérité du grain de folie de sa mère et de sa grand-mère. Va t’elle réussir à s’en libérer? Ou simplement vivre dans le sillon de sa mère?

Le récit est vraiment jonché de suspense, d’événements rocambolesques mélangé avec un bon grain de folie pour mon plus grand bonheur. J’ai été conquise par cette piquante histoire qui met en avant le destin croisés de ces trois femmes frôlant la folie. Par elles, nous pouvons découvrir une histoire méconnue de l’océan indien ainsi que ses mœurs et évolution de la société.
J’ai acheté ce livre sous les conseils de l’auteur qui était présent au salon du livre de Paris 2019. Je voulais découvrir sans trop d’attente une histoire située dans l’univers de l’océan Indien. Mais dès les premières pages, je fus immédiatement séduite par son entraînante écriture. D’ailleurs j’ai finis de le lire au bout de 3 jours, tellement que j’étais à fond dans les péripéties de ces 3 femmes. Certes un peu folle mais qui ont essayé à leurs manières de survivre et d’enterrer leur lourd et pesant traumatisme…. 


Vous aimerez aussi

le soufle des diparus

Le souffle des disparus

l-arbre-a-pain-

L’arbre à Pain


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Poutji man kondané san man fè ayen
Jéni lasosiété tjwé mwen,
Man èspozé san mò
Pétèt man té ké pli kontan, di man té lajòl,

Man wont épi an kò lib
Ki pa ka fè mwen mal piès koté
Man lévé, man kriyé, man hélé
Man rivé konpran an lavi san lépé

San été san soley
Manman mwen ba mwen an tjè
Yo krazé'y, yo brilé'y
Man pèdi lékilib

Man pa menm pé réfléchi
Karès visib pa pou ich kongo
Man kon an bato pèdi dan bouya
Ki ka fonsé an tout sans

San'y sav la'y ka alé
Man entjèt kon an tatjèt dan an finèt
Si rété an karès sé pa ba ich kongo

Yo lé wè'w touni an tèt d'Eugène Mona
...

716 19

Une mère antillaise lors de la Toussaint, c'est une dame qui apporte son paréo de ménage au cimetière pour récurer le caveau familial.

Puis elle va babiller derrière toi car tu n'as pas bien arrangé les fleurs sur la tombe. Et si par malheur, il lui reste encore de l'énergie, elle va nettoyer devant toutes les tombes de l'allée :

"Des faveurs qui sont là ében bondié !"

#martinique #toussaint #caribbeanlife #antillais #sonjé #tradition #martiniquaise
...

816 10

À l'approche de la Toussaint, je voulais partager avec vous, mes souvenirs d'enfance. Conter ces beaux moments qui ont une grande place dans mon coeur. D'ailleurs on ne comprenait pas pourquoi je disais que je preferais cette periode par rapport à la Noël et le Carnaval.

Vous n'imaginez même pas toute la vibes que dégageait le cimetière de Saint-Pierre dans les années 90. Je ne vous parle pas de souffrance et mélancolie suite aux differentes tragédies (esclavage et éruption de Mussieu Pélée), hanhan, je vous parle de communion et festoyement entre la vie et la mort.

Podcast disponible sur le site (lien dans ma bio) et sur Spotify, Deezer, Podcast Addict, Amazon music, Soundcloud.

#toussaint #bokantaj #sonjé #martinique #caribbean #caribbeanlife #caribéennes #martiniquaise #antillais #antillaise
...

199 5