le soufle des diparus

Le souffle des disparus

Lisiane Bernadette Thomas
Roman Réunionnais
Parution en 2003

 » Jean, confronté à la sorcellerie, ne devra son salut qu’à l’intervention de madame Pausé, médium guérisseur. Inspirée par ses ancêtres, elle lui fera découvrir le monde spirituel.Ce roman, empreint de poésie et criant de vérité, est aussi un récit initiatique. Il nous permet d’assister à de surprenantes méthodes de guérison et de découvrir un monde occulte, héritage de l’esclavage, de l’engagisme et de multiples brassages ethniques. »

Mon avis

Le souffle des disparus est le premier roman de Mme Thomas, professeur de lettre réunionnaise, qui nous plonge dans le monde de la « sorcellerie » et des méthodes de guérison des médiums guérisseurs de la Réunion.
À travers Jean qui va être victime d’un acte de sorcellerie, on découvre une rencontre entre deux mondes contradictoires. 
Une rencontre entre un homme pragmatique et cartésien et une femme plus subtile qui écoute ce qui l’entoure et l’au delà. Cette femme va l’initier tant bien que mal aux pratiques ancestrales datant du brassage des cultures africaines et européennes pendant l’esclavage. Afin d’aider, de sauver et soigner les victimes de ce genre de pratiques occultes.

L’auteure a eu l’opportunité de côtoyer des guérisseurs afin de retranscrire le plus fidèlement leurs croyances. J’ai pu redécouvrir, les méthodes de guérison par les plantes ainsi que les méthodes de purifications pour être délivré d’un envoûtement. Les novices et les septiques, pourront peut être tiquer sur ces pratiques issus de multiples brassages ethniques. Mais pour une raison qui nous échappent ou pas (pour ceux qui s’y intéressent), ces méthodes fonctionnent.

Ne vous inquiétez pas, je ne vous invite pas à lire un livre de magie. Au contraire, le récit est poétique et captivant. Même les plus hésitants pourront tâtonner la culture réunionnaise qui ressemble beaucoup à la culture antillaise. Qui malgré l’avènement du christianisme garde certains aspects des cultures ancestrales africaines.

Ce fut une bonne découverte de l’île de la Réunion. Et j’espère que vous aurez hâte de découvrir tout comme moi, d’avantage sur cette culture de l’Océan Indien.


Vous aimerez aussi

Le Clan des Otori

roman l'esclave islandaise

L’esclave islandaise

Les Dames de Kimoto

couverture du livre

Feu et Sang – Les origines du trône de fer partie 1

sabena

Sabena

Pluie-et-vent-sur-Telumee-Miracle

Pluie et vent sur Télumée Miracle


Laissez un commentaire



Mon Instagram