kwanzaa

Célébrons Kwanzaa


Kwanzaa est une fête panafricaine qui célèbre la famille, la communauté et la culture; créé en 1966 par le Dr Maulana Karenga.
Le Dr Karenga est un professeur, un auteur et un activiste afro-américain qui a également été une figure de proue dans le domaine du Black Power Movement oh the 1960s.

Lorsqu’il a créé Kwanzaa, sont but était de créer une fête pour la diaspora afro-américaine, de célébrer et d’embrasser son patrimoine et sa culture, de rendre grâce et de se préparer pour une année fructueuse.
Il croyait qu’en célébrant nos racines, nous serions fiers de notre héritage africain et apprécierons les nombreuses luttes de nos ancêtres.
Bien qu’il ait été créé à l’origine pour la communauté afro-américaine, Kwanzaa est maintenant adopté et célébré par les Noirs du monde entier et rappelle que nous sommes tous connectés et que nous aurons toujours une raison de célébrer et de rendre grâce.

Les principes du Kwanzaa

Kwanzaa n’est pas une fête religieuse, maus une fête culturelle avec une qualité spirituelle inhérente

Dr Maulana Karenga

Cette célébration dure sept jours et est célébrée du 26 décembre au 01 janvier. Au cours de chacun des sept jours de Kwanzaa, la famille allumera une bougie, discutera et participera à des activités liées au principe et au thème de cette journée.
Beaucoup de personnes présument que Kwanzaa remplace Noël et que célébrer l’un signifie que vous ne pouvez pas célébrer l’autre. C’est vrai pour certains, mais ce n’est pas le cas pour tout le monde.

La célébration Kwanzaa tend à unir les Afrikans sur la base de nos points communs et, en tant que tel, indépendamment de votre religion, de votre point de vue politique, de votre tribu ou de toute communauté sociale à laquelle vous appartenez, vous pouvez embrasser et inclure Kwanzaa dans vos traditions annuelles

Sept Principes de Kwanzaa

Umoja – Unité: 26 décembre – jour 1

Rechercher et maintenir l’unité dans la famille, la communauté, la nation et la race.

La famille est un don. Il y a la famille dans laquelle vous êtes né, et la famille que vous choisissez. Il y a des membres de la famille et des ancêtres que vous ne rencontrerez jamais; et la famille que perdrez.
Quand nous célébrons le principe Umoja, nous choisissons de nous reconnaître et de nous valoriser mutuellement. Nous choisissons de nous embrasser et de nous réjouir, où que nous soyons dans le monde.

Aujourd’hui, vous pourriez écrire et partager des compliments à l’égard des membres de votre famille ou regarder un film ensemble…

Kujichagulia – Autodétermination : 27 décembre – jour 2

Pour nous définir, nous nommer, créer pour nous-mêmes et parler pour nous mêmes.

En ce jour, Kujichagulia, c’est le moment idéal pour lire et découvrir les grandes réalisations de l’Afrikan. Vous pouvez étudier l’histoire des Noirs dans votre ville ou votre pays ou vous pouvez explorer les grandes réalisations afrikan à travers les mers. Quelles que soient les histoires et les faits intéressants que vous découvrirez, vous pourrez les partager avec le reste de la famille pendant le dîner.

L’autodétermination est un principe clé parce que si vous savez qui vous êtes, les projections, les attentes et les objectifs des autres ne peuvent vous affecter.
Kujichagulia, c’est la formation du caractère et la croissance. C’est pourquoi l’apprentissage des progrès de certains de nos ancêtres est un excellent point de départ. Il révèle le cheminement et les obstacles auxquels nous devrons peut-être faire face pour atteindre nos objectifs.

Ujima – Travail collectif et responsabilité : 28 décembre – jour 3

Construire et maintenir notre communauté unie et faire des problèmes de nos frères et sœurs nos problèmes et les résoudre ensemble.

L’histoire d’Ubuntu :

L’histoire d’ubuntu met vraiment ujima en perspective et les deux sont étroitement liés. Cette histoire montre à quoi cela ressemble quand vous valorisez l’unité et le travail d’équipe et que vous le pratiquez activement

Un jour, un anthropologue qui étudiait une communauté afrikan a décidé de jouer à un jeu avec les enfants du village.. Il a ramassé quelques bonbons et les a tous mis dans un grand panier, puis il a appelé tous les enfants. Il leur a expliqué le jeu: “le premier qui arrive au panier des sucreries les garde tous”.
Les enfants se sont regardés et ont souri en se prenant la main et ont couru à l’unisson vers le panier de sucreries. Ils sont tous arrivés en même temps et se sont répartis les sucreries de façon égale.

L’anthropologue a été choqué et a demandé aux enfants pourquoi ils avaient décidé de courir ensemble au lieu de courir seul et de gagner tous les bonbons.

Unbuntu. Comment l’un d’entre nous pourrait-il être heureux alors que tous les autres sont tristes?

Ujamaa – Coopératives économiques: 29 décembre- jour 4

“Bâtir nos propres entreprises, contrôler l’économie de notre communauté et partager son travail et sa richesse”

Avez-vous une idée pour un business ou un projet que vous pourriez démarrer avec vos amis ou votre famille?
En effet, ne le faisons pas seulement pour survivre, mais faisons-le stratégiquement pour prospérer….Ou tout simplement support black business.

Le capitalisme a toujours été l’un des plus grands contributeurs à l’inégalité et ainsi coopérative a été utilisée à travers l’histoire comme un moyen de croître et de maintenir les finances, de construire des entreprises, d’acheter une maison ou simplement de survivre.

Pendant l’esclavage, par exemple,même si la lecture était illégale, les esclaves noirs qui savaient lire enseignaient aux autres. Ils ont compris à quel point il était important que cette compétence soit transmise et les opportunités qu’elle peut présenter. De même, le dimanche qui était en quelque sorte un jour de congé, ils cultivaient collectivement de petits jardins et se partageaient les produits entre eux. Dans certains cas, ils épargnaient pour acheter la liberté de l’autre.

C’est aussi là que les Jamaïcains avaient le concept du “système d’association”, l’épargne collective. Les esclaves afrikan utilisaient l’argent des associations pour acheter leur liberté.
Plus récemment encore, au Royaume-Uni, pendant la période de la ruée vers l’orage, les membres de la communauté afro-caribéenne ont eu recours à des associations pour les aider à financer toutes sortes de choses. Cet ancien outil afrikan de libération est encore utilisé aujourd’hui, nommer la tontine à la Martinique.

L’économie coopérative d’aujourd’hui est encore une question de survie , mais encore plus de prospérité.

Nia – Objectif : 30 décembre – jour 5

Nous avons tous un but, au cours de notre voyage dans la vie. Il peut y en avoir un, deux ou jusqu’à cinq. Autant d’options et d’échelles à gravir, mais posez autant de questions que nécessaire, pour aider à décider.

Nia est une journée de pensées et de réflexions profondes. Chaque année pendant Kwanzaa, posez vous ces questions et écrivez vos réponses dans votre journal. Vous n’avez pas besoin de connaître toutes les réponses maintenant, vous n’avez qu’à réfléchir:
Où voulez vous voyager?
Qu’est ce qui te rend heureux?
Qui aimeriez vous rencontrer?

Kuumba – Créativité : 31 décembre – jour 6

Toujours faire ce que nous pouvons, de notre mieux, afin de rendre notre communauté plus belle et plus bénéfique que ce dont nous avons hérité.
La créativité est célébré dans tout Kwanzaa et toute la famille peut devenir créative ensemble à travers les contes, la poésie, la musique, la cuisine, le dessin et bien plus encore!!

Imani – La foi : 1er janvier – jour 7

Croire de tout notre cœur en notre peuple, en nos parents, en nos enseignants, en nos dirigeants et en la justice et la victoire de notre lutte.

Imani est “une croyance profonde et durable en tout ce qui a de la valeur pour nous en tant que famille, communauté, peuple et culture.

Dr Maulana Karenga

Si nous incarnons ce niveau de foi, nous nous valorisons nous-mêmes, les uns les autres et nos communautés, et nous ne chercherons jamais à imiter les autres.
Nous deviendrions des innovateurs, des inventeurs et des influenceurs. En effet, il est toujours important de se rappeler que chacun de nos ancêtres qui ont combattu avec véhémence tout au long de la lutte l’a fait avec foi pour avenir meilleur.

Tout le monde peut mettre en pratique ces principes et les utiliser dans ses activités quotidiennes.
S’ils sont appliqués, les sept principes établissent une base solide pour l’avancement et la croissance des personnes noirs individuelles et collectives dans le monde entier.

Symboles et leur signification

Résultat de recherche d'images pour "BOUGIES KWANZA"

Mishumaa saba – sept bougies

Ces sept bougies représentent les sept principes de Kwanzaa. Chaque bougies est le symbole d’un principe. Trois des sept bougies sont rouges, représentant l’effusion de sang et la lutte. Trois autres sont vertes, représentant l’espoir pour l’avenir et la dernière bougie est la bougie noire qui est placée au centre de la kinara et représente le peuple afrikan uni.

Kinara – Kwanzaa candle holder

C’est le symbole de nos racines et nos ancêtres.

Mkeba – Kwanzaa mat

Le mkeka est utilisé comme base et il représente notre culture, notre tradition et notre histoire et donc la base laquelle nous construisons.

Mazao – les cultures

Sont des éléments clés des célébrations traditionnelles de la récole en Afrikan car elles symbolisent les récompenses du travail productif et collectif.

Muhindi – maïs

C’est le symbole de nos enfants et de notre avenir collectif. Même si une famille célébrant Kwanzaa n’a pas d’enfants, le maïs est toujours utilisé comme reconnaissance de nos enfants comme traditionnellement, il était entendu qu’il faut un village pour élever un enfant.

Zawadi – cadeaux

Symbolisent le travail et l’amour des parents et les engagements pris et tenus par les enfants. Les cadeaux peuvent être utilisées pour reconnaître les réalisations de l’enfant et l’encourager pour la nouvelle année à venir.


Vous aimerez aussi

Les origines de Noël et alternative


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Plantes médicinales et aromatiques de la Caraïbe de Christiane Portécop est un ouvrage destiné aussi bien aux enseignants qu'aux associations et personnel d'encadrement qui souhaitent realiser un projet relatif aux plantes médicinales. Ce livre interessera sans nul doute un plus large public qui pourra ainsi entreprendre un voyage instructif et formateur dans l'univers du patrimoine caribéen.

Un massage énergétique de @massage_lodisy contre les douleurs, refroidissement ou encore de dégagement, etc vous sera proposé par Christelle.

Jeu exclusivement pour les résidents de l'île de la Guadeloupe.

#jeuconcours
...

80 22

Ce roman trace sans complaisance un portrait plus qu’acide de l’homme politique. Il lance une autre réflexion sur les mythes fondateurs d’Haïti et aborde le sujet tabou des relations entre le pouvoir et les sociétés secrètes.

En effet, sur cette île tout comme les autre, ce ne sont pas les urnes qui régit la politique mais bel et bien les cimetières. Lieu de rencontre entre les politiciens et les sosyete, loup-garou, esprits et d’autre entités nocturnes qui commandent la nuit.

Hannibal Sérafin grand ambitieux politicien est prêt à tout pour devenir le prochain président quitte à laisser Agwe, dieu des eaux koké douze fois sa belle femme sur une barque sacrée. Mais dans cette course effrénée vers le pouvoir, un diable estime qu’il est temps pour lui de sortir de sa montagne pour assouvir sa vengeance.

Heureusement, que la mambo Sorel veille à l’harmonie, tout en rendant fou d’amour et de passion Sonson Pipirit un ancien politicien, en le faisant jouir en haut d’un arbre sacré. Selon lui, la mambo Sorel transformée en loup-garou éveille chaque particules de son corps en le dévorant sur les autels sacrées. Ceux qui feront les offusqués, ne connaissent pas ce genre de plaisir délirant !

Un conflit cosmique, où l’humour est mêlé à un érotisme coloré et fantastique. Encore une belle œuvre de @garyvictor7

#livrestagram #livres #livresaddict #booklover #books #instabook #litteraturecaribeenne #litteraturehaitienne #roman #instabookclub #lecturedujour #lecturesdumoment #bookstagrammer #bookaddict #livrepeyi #avislecture #lire #haïti #caraïbes #littérature #afrobook
...

57 3