Marassa

Marassa, le pouvoir des jumeaux


Le loa qui règne sur les jumeaux, morts ou vivants, est Marassa. Les jumeaux (vivants et morts) sont investis d’un pouvoir surnaturel qui fait d’eux des êtres d’exception. Dans le panthéon vaudou, une place privilégiée leur est réservé à côté des grands “mystères”. D’aucuns prétendent même que les marassa sont plus puissants que les loa. Ils sont invoqués et salués au début d’une cérémonie, tout de suite après Legba, en certaines régions.

Ses symboles sont deux œufs en signe de fertilité. Il est souvent vénéré en tant que divinité androgyne formant une seule entité cosmique.

Toute famille qui compte des jumeaux parmi les siens ou dans une de ses lignées ancestrales doit, sous peine de “châtiment”, leur faire des offrandes et des sacrifices. Dans la vie quotidienne, il est important de traiter les deux enfants à égalité. Sinon ils peuvent réagir avec une très grande susceptibilité, et ce serait froisser le loa Marassa.

Dans le vaudou, on considère que ce manque de respect envers Marassa, se traduit par davantage de maladies et de malheurs au sein des familles ayant des jumeaux. Les adeptes du vaudou ne voient pas dans les jumeaux, une source de malheurs, mais surtout une mauvaise utilisation de leurs pouvoirs.

Le culte Marassa

Le culte des jumeaux dans le vaudou sert en premier lieu à limiter les dégâts, en veillant à maintenir ces êtres puissants de bonne humeur. La vigilance constante permet qu’ils ne se fassent pas de mal mutuellement, mais aussi qu’ils ne nuisent pas à leurs propres parents.

Il arrive même que les jumeaux lancent des sorts puissants contre leurs parents, ce qui se traduit souvent par une maladie non identifiable. Si un tel acte est découvert, le prêtre vaudou devra lors d’une cérémonie, punir les enfants jusqu’à ce qu’ils jurent de retirer le sort qu’ils ont jeté contre leurs parents.

Chaque famille ayant des jumeaux, morts ou vivants, doit apporter des offrandes. A cet effet, on utilise trois cruches solidaires : deux pour les jumeaux et une pour le loa Marassa. Les offrandes leurs seront apportées jusqu’à ce qu’ils témoignent de leur satisfaction.

Les pouvoirs

Il existe un lien entre les marassa et la pluie. Ils en prédisent la venue et peuvent même la hâter si on réussit à se les concilier par des offrandes.

Les adeptes du vaudou ne voient pas dans les jumeaux, une source de malheurs, mais surtout une mauvaise utilisation de leurs pouvoirs. Le culte des jumeaux est donc, avant tout, un culte préventif pour apprendre à gérer ces forces extrêmes.
Lorsqu’un jumeau meurt, le survivant met de côté la moitié de sa nourriture et la moitié de tous les cadeaux qu’il reçoit.

En terre africaine, au pays des Yorouba, on remplace l’enfant défunt par une figurine qui est nourrie, habillée, lavée et portée comme le serait l’enfant vivant. Cette figurine prend la place du défunt. La femme va même jusqu’à porter dans un pagne attaché autour de la taille, les figurines du jumeau ou des jumeaux morts, ainsi que la figurine de l’esprit des ancêtres, afin de satisfaire le loa Marassa.

Mais, heureux et satisfaits, ils font bon emploi de la force qui est en eux. Leur intervention est souvent sollicitée en faveur des malades, dans les cas graves, on peut s’adresser aux marassa ancestraux qui, soit en songe, soit par la bouche d’un médium, prescrivent les remèdes appropriées.

Sources:
-Le vaudou haïtien d’Alfred Metraux
-Les mystères du vaudou de Laënnec Hurbon


Vous aimerez aussi

marassa

Les jumeaux : fait insolite en Haïti

Parler aux morts

Faits insolites en Haïti : Parler avec les morts


Laissez un commentaire



Mon Instagram

Plantes médicinales et aromatiques de la Caraïbe de Christiane Portécop est un ouvrage destiné aussi bien aux enseignants qu'aux associations et personnel d'encadrement qui souhaitent realiser un projet relatif aux plantes médicinales. Ce livre interessera sans nul doute un plus large public qui pourra ainsi entreprendre un voyage instructif et formateur dans l'univers du patrimoine caribéen.

Un massage énergétique de @massage_lodisy contre les douleurs, refroidissement ou encore de dégagement, etc vous sera proposé par Christelle.

Jeu exclusivement pour les résidents de l'île de la Guadeloupe.

#jeuconcours
...

80 22

Ce roman trace sans complaisance un portrait plus qu’acide de l’homme politique. Il lance une autre réflexion sur les mythes fondateurs d’Haïti et aborde le sujet tabou des relations entre le pouvoir et les sociétés secrètes.

En effet, sur cette île tout comme les autre, ce ne sont pas les urnes qui régit la politique mais bel et bien les cimetières. Lieu de rencontre entre les politiciens et les sosyete, loup-garou, esprits et d’autre entités nocturnes qui commandent la nuit.

Hannibal Sérafin grand ambitieux politicien est prêt à tout pour devenir le prochain président quitte à laisser Agwe, dieu des eaux koké douze fois sa belle femme sur une barque sacrée. Mais dans cette course effrénée vers le pouvoir, un diable estime qu’il est temps pour lui de sortir de sa montagne pour assouvir sa vengeance.

Heureusement, que la mambo Sorel veille à l’harmonie, tout en rendant fou d’amour et de passion Sonson Pipirit un ancien politicien, en le faisant jouir en haut d’un arbre sacré. Selon lui, la mambo Sorel transformée en loup-garou éveille chaque particules de son corps en le dévorant sur les autels sacrées. Ceux qui feront les offusqués, ne connaissent pas ce genre de plaisir délirant !

Un conflit cosmique, où l’humour est mêlé à un érotisme coloré et fantastique. Encore une belle œuvre de @garyvictor7

#livrestagram #livres #livresaddict #booklover #books #instabook #litteraturecaribeenne #litteraturehaitienne #roman #instabookclub #lecturedujour #lecturesdumoment #bookstagrammer #bookaddict #livrepeyi #avislecture #lire #haïti #caraïbes #littérature #afrobook
...

57 3