Le Clan des Otori

Lian Hearn
Roman, saga, fantastique
Parution en 2002

« Dans sa forteresse d’Inuyama, le Seigneur Iida Sadamu est protégé par le fameux «parquet du rossignol» qui conduit à sa chambre. Construit avec un art consommé, ce parquet chante dès qu’on l’effleure. Aucun assassin ne peut le franchir sans qu’Iida l’entende …

Au XIVe siècle, dans un Japon médiéval mythique, le jeune Takeo grandit au sein d’une communauté paisible qui condamne la violence. Mais celle-ci est massacrée par les hommes d’Iida, chef du clan des Tohan. Takeo, sauvé par sire Shigeru, du Clan des Otori, se trouve plongé au cœur de luttes sanglantes entre les seigneurs de la guerre.
Il doit suivre son destin.
Mais qui est-il ? Paysan, seigneur ou assassin? D’où tient-il ses dons prodigieux ? Lorsqu’il rencontre la belle Kaede, un amour fou naît entre les deux jeunes gens : devra-t-il choisir entre cet amour, sa dévotion à sire Shigeru et son désir de vengeance ? Sa quête le mènera jusqu’à la forteresse d’Inuyama, lorsqu’il marchera sur le  » parquet du Rossignol « . Cette nuit-là, le rossignol chantera-t-il ? »

Mon avis

Cette saga de 4 tomes, nous plonge dans un univers imaginaire du Japon féodal. En effet, le récit nous transporte aisément dans la vie de Takeo, un jeune paysan issu d’une communauté pacifiste. Dans un pays gouverné par les Clans, la violence rythme le quotidien de ses habitants, en particulier depuis que le Clan des Tohan a étendu sa domination des Terres de l’Est vers les Terres du Milieu.
Suite au massacre de son village, il sera adopté par le Seigneur Shigeru et commencera son apprentissage d’hériter. Par la suite, il découvrira ses dons et les mettra à profit dans sa quête de vengeance…Pendant l’évolution de sa destiné , il rencontra plusieurs personnages, tout aussi différents et énigmatiques.

Mais surtout, il rencontrera le grand amour de sa vie. Les différents tomes, nous contes une histoire de vengeances sanglantes, mêlant poésie, mystique et passion. J’ai dévoré ces tomes, qui racontent toute une vie de cet illustre personnage. La lecture est envoûtante, les intrigues sont toujours au rendez-vous et surtout il y a beaucoup d’actions.

En effet, à aucun moment je ne me suis ennuyée. Cette saga fut une bonne introduction à l’univers japonais féodal malgré le côté fantastique.

Tome 1 : Le silence du Rossignol
Tome 2: Les Neiges de l’exil
Tome 3: La Clarté de la Lune
Tome 4: Le Vol du Héron
Tome 5 (préquelle): Le Fil du destin La vie s


Vous aimerez aussi

Le pays du soleil levant

soupe ramen

Kotteri Ramen Naritake

japon calligraphie

Culture Nippone

roman l'esclave islandaise

L’esclave islandaise

Les Dames de Kimoto

couverture du livre

Feu et Sang – Les origines du trône de fer partie 1


Laissez un commentaire



Mon Instagram