dessin humoristique

Les magouilles de Sarkozy


Un ancien président français mis en examen pour corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de fond publics libyens: Nicolas Sarkozy

Valise de billets, opérations barbouzades, morts suspectes, mensonges autour d’une guerre… Tels sont les ingrédients de l’affaire libyenne.
Il pourrait s’agir d’un thriller. Et pourtant, l’histoire qui vous est raconté dans cette bande dessinée est bien réelle.

Des billets et des bombes

Pour la premières fois, cinq journalistes qui ont enquêté sur ce dossier sensible ont décidé de travailler ensemble: Fabrice Arfi de Mediapart, Benoît Collombat et Elodie Guéguen de Radio France, Michel Despratx et Geoffrey Le Guilcher, journalistes indépendants.
Une affaire explosive reconstituée sur plus de 180 pages grâce au talent de l’auteur de bande dessinée Thierry Chavant. En fin d’ouvrage, plus de 40 pages d’annexes vous permettront de découvrir les documents originaux (notes confidentielles, documents déclassifiés…) qui ont nourri cette enquête.

Après avoir lu ce livre, j’ai ressentis une grosse vague de dégoût face aux révélations de cette enquête. Des milliers d’innocents tués pour une histoire d’argent et de pouvoir, malheureusement tel est la devise de notre monde actuel. Face à ma consternation, je vais tenter de résumer les grandes lignes des magouilles Sarkozystes afin que nous soyons tous au courant de ce genre d’agissement. Qui bien évidemment persistent toujours et discrètement dans notre dos de citoyen pigeon.

Avant l’élection présidentielle de 2007

Les sarkozystes cherchent de l’argent pour financer la future campagne 2007. Claude Guéant, directeur de cabinet de Sarkozy rentre en contact avec Ziad Takieddine un intermédiaire, un homme de l’ombre libanais qui facilite la conclusion de gros contrats notamment dans l’armement. Ils essayent de conclure une gigantesque vente de matériel français de surveillance de frontières. Bien évidemment les chiraquiens vont tenter de contrer les sarkozystes.

sarkozy et geant

En octobre 2005, “officiellement” Claude Gueant et Nicolas Sarkozy (ministres de l’intérieur) débarquent à Tripoli pour établir une coopération franco-libyenne en matière de défense. Mais cette visite cache des accords secret entre les deux parties:
Kadhafi accepte de financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy à condition que Sarkozy président soutienne son retour sur la scène international et le projet d’Etats-Unis d’Afrique.

De plus, Dominique de Villepin premier ministre et Nico ministre de l’intérieur, ont donné leur feu vert au régime libyen pour l’exploitation d’une technologie d’espionnage française. Cette technologie permettait au régime libyen d’espionner 5 millions de libyens. Kadhafi l’a utilisée pour repérer ses opposants, les arrêter et les torturer.

Les ambitions de Kadhafi

kadhafi

Kadhafi avait un grand projet, il voulait affranchir l’Afrique des exigences du FMI, de la banque mondiale et du commerce mondial en dollars.
Il souhaitait créer une banque mondiale et un fond monétaire africains ainsi qu’une nouvelle monnaie africaine elle aussi, indexée sur l’or. Mais pour réussir son plan, il avait besoin du soutien d’un grand pays d’Europe.

Les mallettes d’argent

L’histoire des remise d’argent libyen à Nicolas Sarkozy débute en novembre 2006. En effet quelques mois avant les élections à la demande du gouvernement libyen, Takieddine doit transporté et remettre une valise contenant 1,5 million d’euros à Claude Guéant. Puis 2 semaines apr-s, il doit encore remettre de l’argent à Claude Guéant soit 2 millions d’euro ainsi de suite….

Bien évidemment les médias ont relayé l’information en 2016, et sans surprise Nicolas Sarkozy et Claude Guéant ont joué les indignés. De plus, dans l’affaire des coffres forts de Guéant à la BNP Paribas d’Opéra (Paris), il soutient qu’il y stockait des archives personnelles de Nicolas Sarkozy et notamment ses discours. Mais manque de pot pour lui, la police judiciaire interroge des membres de son entourage et découvre que les discours de campagne était consultables sous forme électronique et qu’il n’y avait pas d’archives papier….
Les enquêteurs détiennent également les carnet de Choukri Ghanem, ministre du pétrole libyen qui confirme les payements libyens au sarkozystes.

Sarkozy Président

La complicité avec le régime lybien est toujours à l’ordre du jour alors que Nico s’était exprimé face au média qu’il ne serait complice d’aucune dictature dans le monde…Hum Hum, le toupet.

L’affaire des infirmières bulgares

Depuis 1999, cinq infirmières bulgares et un médecin palestinien croupissent dans une prison lybienne. Ils ont été injustement accusés d’avoir inoculé volontairement le virus du sida à plus de 400 enfants hospitalisés à Benghazi. Bien évidemment le dossier est un montage du régime Kadhafi. Afin d’utiliser les infirmières comme monnaie d’échange avec des ressortissants lybiens condamnés en Europe.

Durant sa campagne présidentielle, Nico avait promis d’agir pour libérer les infirmières. Et une fois à l’Elysée, c’est son épouse Cécilia qui va jouer les émissaires. Alors que cela fait des années que l’Union Européenne négocie en coulisse avec le régime libyen.
Nico est pote avec les libyens, il a pu réussir plus facilement la libération. Mais en contre partie, le gouvernement a du signer une entente sur l’énergie nucléaire avec le régime libyen…

Kadhafi en France

Alors que Kadhafi se prépare à venir en France, la secrétaire d’état aux droits de l’homme Rama Yade critique ouvertement le régime Kadhafi. Afin d’éviter tout incident diplomatique, Rama Yade a été congédié.

Le 10 décembre 2007, Kadhafi débarque en France. Considéré comme un paria, cette visite sonne pour lui comme une revanche. Le voyage officiel de Fifi passe mal dans l’opinion publique. Mais ce n’est qu’un petit mauvais momeent à passer pour Nico. En effet, Nico espère que cette visite permettra à la France de conclure de juteux contrat. Son souhait se réalisa, le gouvernement annonce la signature de contrats d’un montant de 10 milliards d’euros et la création de 300 000 emplois sur 5 ans.

Khadafi le rebelle

De retour sur la scène internationale, Fifi peut enfin mettre son plan à exécution. En août 2010, un satellite de télécommunication africain est lancé dans l’espace grâce à l’argent de Fifi. Ce satellite fait perdre 500 millions d’euros à l’Europe par an, car jusque-là, les africains devaient louer des satellites européens pour communiquer.
Il voulait également créer une devise pour le continent africain, le dinar-or. Cette nouvelle monnaie remplacerait le dollar et le franc CFA. Et sans surprise, ça ne plait pas à la France qui perdrait alors le contrôle monétaire qu’elle exerce sur 14 pays africains.

Fifi avait promis de dépenser plusieurs milliards dans les armes française, mais n’a pas tenu ses promesses. Le pompon est atteint quand Fifi commença a menacer de s’en prendre aux grandes américaines.
En 2008, les pourritures qui dirigent les grandes américaines ont magouillé pour faire perdre 98% de l’argent qu’avait placé la Lybian Investment Authority soit à peu près 1,2 milliard de dollars. Le libyens menacent de poursuivre les américains devant les tribunaux internationaux et la banque anglaise HSBC ainsi que la société générale.

Le début de la chute

Le Qatar n’étant pas contant que Kadhafi s’acoquine avec les Emirat pour le pétrole, commence a échafauder des plans avec les Bulgares. Etant conscient que l’opposition du régime lybien est faible, ils décidèrent d’envoyer des armes en Libye et des instructeur bulgares pour aider à former les civils au combat. Dès lors débute un recrutement de rebelles dans l’entourage de Fifi par le Qatar mais aussi des service secret français.

En 2011, les médias annoncent que le gouvernement lybien bombardait son peuple. Bien évidemment, l’aviation lybienne n’a jamais bombardé Tripoli. Un mensonge fabriqué de toute pièces pour autoriser une action militaire en Libye. Le philosophe Bernard Henri-Levi présent lors des réunions secrètes attestent plus tard qu’il n’ y a jamais eu massacre des civils.
Pendant ce temps, les services secret français mettent en place leur pions en Libye en promettant de les soutenir pour la rébellion. En contre partie le nouveau gouvernement après la destitution de Kadhafi devra favoriser les entreprise françaises dans l’exploitation du pétrole par exemple.

Les représailles

Fifi conscient de la menace, accepte des interviews des média européens surtout français afin de révéler au grand jour, les magouilles de Sarkozy. Le gouvernement libyen demande à Nico de restituer l’argent devant les médias.
Face à cette menace, Nico envoie Juppé ministre des affaires étrangère au Nation Unis pour convaincre les membre de l’ONU d’attaquer la Libye en inventant le massacre des civils libyens.
Pendant 7 mois, 7700 bombes et missiles vont s’abattre sur la Libye. Au passage détruisent des bureaux d’archives libyennes pour réduire en cendre les preuves contre Nico. Le président a pu compter sur les service secret pour recueillir sur place les documents délicats.

Pendant ce temps, Fifi prend contact avec les président africains pour établir un plan de fin de crise. Fifi ordonnera à ses troupe de cessez le feu, par la suite il s’engage a lâcher le pouvoir et laisse instaurer un système démocratique. La commission de l’Union Africaine accepte les conditions de paix de Fifi et décide d’avertir Nico que la crise libyenne doit être réglé entre africains…
Bien évidemment Nico furieux, interdit les dignitaires africain de mettre un pied en Libye sous peine de bombardement.

Le 30 avril 2011, une seule maison est bombardé dans un quartier. C’était la résidence du jeune fils de Fifi… La guerre pou sauver les libyens dévoile enfin son sombre secret, tuer Fifi.

Après la mort de Fifi

Après la mort Kadhafi, le gouvernement va s’efforcer d’effacer les preuves à coup de pot de vins et mort douteuse….
Tout semblait bien rouler pour Nico, jusqu’au jour où le journal Médiapart publie (8 jours avant l’élection présidentielle) un document officiel qui a échappé au bombardements de la guerre (Merci!!!): une promesse de financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nico par le régime libyen, à hauteur de 50 millions d’euros (la note est datée de décembre 2006). Suite à cette révélation, Nico ne gagnera pas les élections

C’est la panique dans l’entourage de Nico, mais il trouve tout de même l’audace de nier et d’attaquer en justice Médiapart. A deux reprises, la justice confirme l’authenticité du document publié par le journal. Le 21 mars 2018, l’ancien président est mis en examen pour corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de détournement de fonds public libyens. J’aurai aimé qu’il soit accusé de crime contre l’humanité, car ses mains sont souillés (ainsi que son entourage) par le massacre d’innocents civils juste pour protéger sont avidité.

Après avoir lu cet article, je vois invite à vous recueillir pour une minute de silence afin de commémorer la mort de milliers d’innocent tués injustement. Et un grand merci aux journalistes qui essayent chaque jour de nous informer….


Vous aimerez aussi

Aucun article disponible

Laissez un commentaire



Mon Instagram

Plantes médicinales et aromatiques de la Caraïbe de Christiane Portécop est un ouvrage destiné aussi bien aux enseignants qu'aux associations et personnel d'encadrement qui souhaitent realiser un projet relatif aux plantes médicinales. Ce livre interessera sans nul doute un plus large public qui pourra ainsi entreprendre un voyage instructif et formateur dans l'univers du patrimoine caribéen.

Un massage énergétique de @massage_lodisy contre les douleurs, refroidissement ou encore de dégagement, etc vous sera proposé par Christelle.

Jeu exclusivement pour les résidents de l'île de la Guadeloupe.

#jeuconcours
...

80 22

Ce roman trace sans complaisance un portrait plus qu’acide de l’homme politique. Il lance une autre réflexion sur les mythes fondateurs d’Haïti et aborde le sujet tabou des relations entre le pouvoir et les sociétés secrètes.

En effet, sur cette île tout comme les autre, ce ne sont pas les urnes qui régit la politique mais bel et bien les cimetières. Lieu de rencontre entre les politiciens et les sosyete, loup-garou, esprits et d’autre entités nocturnes qui commandent la nuit.

Hannibal Sérafin grand ambitieux politicien est prêt à tout pour devenir le prochain président quitte à laisser Agwe, dieu des eaux koké douze fois sa belle femme sur une barque sacrée. Mais dans cette course effrénée vers le pouvoir, un diable estime qu’il est temps pour lui de sortir de sa montagne pour assouvir sa vengeance.

Heureusement, que la mambo Sorel veille à l’harmonie, tout en rendant fou d’amour et de passion Sonson Pipirit un ancien politicien, en le faisant jouir en haut d’un arbre sacré. Selon lui, la mambo Sorel transformée en loup-garou éveille chaque particules de son corps en le dévorant sur les autels sacrées. Ceux qui feront les offusqués, ne connaissent pas ce genre de plaisir délirant !

Un conflit cosmique, où l’humour est mêlé à un érotisme coloré et fantastique. Encore une belle œuvre de @garyvictor7

#livrestagram #livres #livresaddict #booklover #books #instabook #litteraturecaribeenne #litteraturehaitienne #roman #instabookclub #lecturedujour #lecturesdumoment #bookstagrammer #bookaddict #livrepeyi #avislecture #lire #haïti #caraïbes #littérature #afrobook
...

57 3